Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Dans la vie on ne fait pas ce que l’on veut mais on est responsable de ce que l’on est.» Jean-Paul Sartre

Sahel : Les collectivités engagées dans la promotion du dialogue inclusif

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET | Par LEFASO.NET • jeudi 23 mai 2019 à 10h15min
Sahel : Les collectivités engagées dans la promotion du dialogue inclusif

Les 21 et 22 mai 2019 s’est tenu, à Dori, un atelier régional sur le thème « Rôle des collectivités dans la prévention de l’extrémisme violent et la promotion du dialogue interreligieux ». La rencontre, organisée par Solidar suisse et l’Union fraternelle des croyants de Dori (UFC-Dori), a regroupé les collectivités territoriales de la région.

La région du Sahel est fortement touchée par le fléau du terrorisme. Des jeunes se retrouvent sans emploi. Le chômage va de façon grandissante et l’avenir des milliers d’élèves qui ne vont plus à l’école est incertain. La cohésion sociale est également mise à rude épreuve par endroits.

Ainsi, le consortium Solidar suisse et UFC-Dori, à travers le projet « Dialogue inclusif pour un mieux vivre-ensemble pour la paix et la sécurité dans la région du Sahel », entend apporter sa pierre au retour de la paix et de la sécurité. D’où l’organisation de cette rencontre de Dori, qui a regroupé les différents conseils municipaux, les dirigeants des associations, les autorités administratives et les leaders religieux de la région du Sahel. L’objectif est de présenter le projet aux participants et de renforcer leurs capacités en prévention de l’extrémisme violent et dans la promotion du dialogue.

Pour le représentant pays de Solidar suisse au Burkina, la rencontre s’inscrit dans la dynamique de la construction d’un environnement sécurisé. Dieudonné Zaongo ajoutera que plusieurs stratégies ont été mises en œuvre par les terroristes pour diviser les communautés, confronter les religions et ébranler la cohésion sociale.

Dieudonné Zaongo, représentant pays de Solidar suisse, chef de file de consortium

Les participants ont eu droit à trois panels qui ont porté entre autres sur la problématique de l’employabilité des jeunes dans un contexte d’extrémisme violent et sur la promotion du dialogue interreligieux. Les panels ont été suivis d’échanges.

Dieudonné Zaongo indique qu’une étude régionale va permettre de dégager les métiers porteurs d’emplois pour les jeunes. Pour ce faire, les collectivités sont invitées à orienter le projet pour dégager ou identifier ces métiers porteurs dans la région du Sahel. Il a ajouté qu’au sortir de cet atelier, les communes concernées seront d’ores déjà préparées pour accueillir les activités qui seront menées sur le terrain. À l’en croire, le projet ne vise pas à donner de l’emploi à la population mais à montrer aux politiques publiques locales quelles sont les potentialités de la région et comment faire pour offrir une formation professionnelle décente aux jeunes pour que ceux-ci ne se radicalisent pas.

Les participants à la rencontre

Karim Iba, 2e vice-président du Conseil régional du Sahel, a salué l’initiative du consortium Solidar suisse et UFC-Dori « pour la mise en œuvre de ce projet salvateur tant attendu par la population du Sahel ».

Le projet de dialogue inclusif a débuté le 1er février 2019 pour une durée de 30 mois. Il couvre les douze communes des quatre provinces que compte la région du Sahel.[ Cliquez ici pour lire l’intégralité ]

Daoula Bagnon
Correspondant à Dori

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Vivre ensemble au Burkina : L’« Appel de Manéga » officiellement lancé
Crise de succession au trône de Banfora : Accusé de prendre parti, Héma Djaffar Ouattara nie
Société Africaine de Génétique : La section nationale du Burkina, SAGE-Burkina, est en place
Action humanitaire dans un contexte d’insécurité au Burkina Faso : défi de la prise en compte des droits de l’enfant
Centre universitaire polytechnique de Dori : L’UGEB exige la reprise des évaluations du 6 juin
Résultats du premier tour du BEPC à Ouagadougou : Des candidats entre joie et tristesse
Développement durable : Global Green Growth Institute renforce les capacités des acteurs gouvernementaux
IBAM : 72 heures d’activités pour renforcer le partenariat avec les entreprises
Assemblée nationale : Le PROCAB fait le bilan de ses activités
Alliance police nationale : « Aucune sanction ne peut ébranler la détermination de notre syndicat » (Ousmane Ouédraogo, SG adjoint)
Message de madame le ministre de la santé à l’occasion de la journée mondiale du donneur de sang, le 14 juin 2019
Journée internationale de sensibilisation à l’albinisme : Plaidoyer pour faire de l’albinisme une question de santé publique
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés