Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «La voie de l’homme sage s’exerce sans luttеr.» Li Eul, dit Lao-Tseu

Crise à la Poste Burkina Faso : Le service minimum sera assuré ce samedi 18 mai

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET • jeudi 16 mai 2019 à 23h32min
Crise à la Poste Burkina Faso : Le service minimum sera assuré ce samedi 18 mai

Depuis le lundi 6 mai 2019, La Poste Burkina Faso est secouée par un mouvement d’humeur. A la demande de l’adoption du statut s’est greffée l’exigence du départ du Directeur général de la Société d’Etat.

Malgré l’adoption de leur statut par le Conseil d’administration le mardi 14 mai 2019, les agents de La Poste Burkina Faso sous l’égide du Syndicat des travailleurs de la poste (SYNTRAPOST) continuent leur grève. Leur souhait n’est autre que le départ du Directeur général, Nabi Issa Coulibaly. Ce dernier, après avoir été hué et chassé de ses bureaux le mercredi 8 mai 2019, a tranquillement repris service deux jours après l’incident. D’où la colère des grévistes.

La rencontre du mercredi 15 mai 2019 entre une délégation du Syndicat des postiers et la ministre en charge des Postes, Hadja Fatimata Ouattara, a accouché d’une souris car le mouvement de grève a été une fois de plus reconduit du 17 au 25 mai 2019. Selon le Secrétaire général du syndicat, Gilbert Goh, la ministre, lors de cette entrevue, leur a signifié que le gouvernement condamne l’acte de vider le Directeur général de son bureau et invite les agents à reprendre le travail.

Les syndicalistes n’entendent pas cela de cette oreille et pour preuve, le mouvement est reconduit pour une semaine encore. Pour montrer sa bonne foi et leur ouverture au dialogue, le syndicat, dans une note, a invité ses militants à ouvrir les agences (guichets) ce samedi 18 mai 2019 de 8h à 15h sur toute l’étendue du territoire. Cela pour permettre aux usagers de faire des opérations. « Ce mouvement fait du mal au client, à La Poste, aux travailleurs de La Poste et à la nation entière. Mais les autorités ont fait la sourde oreille depuis la crise de 2018. Qu’est-ce que le gouvernement a fait pour éviter la situation dans laquelle nous sommes aujourd’hui », s’est interrogé le SG du syndicat.

MK
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 16 mai à 23:31, par Mats En réponse à : Crise à la Poste Burkina Faso : Le service minimum sera assuré ce samedi 18 mai

    J’ irrai vider Mon compte Samedi alors, et avoir la paix

    Répondre à ce message

    • Le 17 mai à 08:22, par DOUG En réponse à : Crise à la Poste Burkina Faso : Le service minimum sera assuré ce samedi 18 mai

      Mon cher ami Mats, tu iras vider que dalle parce que je suis sûr que tu n’as même pas un compte à la SONAPOST.
      Le combat que ces travailleurs mènent est celui des clients parce que cette lutte n’est pas seulement pour leur statut valorisant que le conseil d’administration a d’ailleurs signé mais contre une mauvaise gestion de leur DG qui s’amuse avec l’argent des clients.
      Imagine qu’un matin on te dit que la SONAPOST est en faillite pour mauvaise gestion, quelle sera ta réaction ? Oups ! excuse moi car j’oubliais que tu n’as que dalle. Tu ne peux donc pas imaginer.
      Ce sont des carnets d’épargne en bois que nous aurons dans nos mains.
      Moi, client depuis 1998, refuse qu’un apprenti DG s’amuse avec mes économies et de ce fait soutiens sans réserve ces braves travailleurs.

      Répondre à ce message

  • Le 17 mai à 00:18, par jan jan En réponse à : Crise à la Poste Burkina Faso : Le service minimum sera assuré ce samedi 18 mai

    Soutien aux travailleurs de la Sonaposte. Messieurs les membres du gouvernement, un peut de bon sens, c’est le dg ki es plus important pour la Poste ou les travailleurs ? Les interets de petits roitelets protegers ne doivent pas etre superieurs, ce genre fe raisonnement ont ete enterres depuis l’insurrection. Plus rien ne sera comme avant.

    Répondre à ce message

    • Le 17 mai à 05:10, par Un Burkinabê En réponse à : Crise à la Poste Burkina Faso : Le service minimum sera assuré ce samedi 18 mai

      Jan jan, le DG n’est il pas un travailleur ?
      La définition de syndicat est la Lutte pour les interêts sociaux et moraux des travailleurs. En quoi le révocation d’un DG rentre t-il dans cette dynamique du syndicat empirique ?
      On dit souvent qu’à quelque chose malheur est bon ! Si notre administration publique était bien organisée cet incident serait diligemment investigué. Ça va faire le 2nd cas en moins de 5 ans si on ajoute le cas DG de la Cameg. Moi je vois 3 causes et les réponses adéquoites.

      1- Le manque de leadership au niveau de notre admministration. Beaucoup de Burkinabê pensent que leadership ne s’applique qu’aux dirigeants. Alors que non. Le subordonné doit être formé en leadership car c’est à travers cette formation au bénéfice des agents des échelons inférieurs (du planton, chauffeur, cuisinier, sécrétaire, manoeuvre etc... jusqu’au chef de section, directeur de département...) que chacun connaîttra sa place et celle des autres.
      Le DG est un travaiileur comme les autres. La seule différence est la responsabilité et sa récompense (salaire).
      2- Les couvertures sociales. Il est inadmissible qu’un ministre, DG ait une couverture sociale (assurance maladie, congés annuels, etc...) différente des autres travailleurs. Dans les normes l’instituteur de Falagountou devrait avoir la même couverture sanitaire que son ministre car il ne s’agit plus du titre, position dans la hiérarchie mais de travailleur en tant que humain.
      3- La pesanteur sociale qui fait penser que les boss doivent être choisi parmi les plus anciens. La compétence et l’expérience sont différents de l’ancienneté. Le role majeur d’un leader, DG est de savoir communiquer, mettre les hommes qu’il.faut à la place qu’il faut, motiver et rendre enthousiaste ses camarades travailleurs pour les meilleurs résultats possibles.

      Répondre à ce message

    • Le 17 mai à 08:56, par Teremsom En réponse à : Crise à la Poste Burkina Faso : Le service minimum sera assuré ce samedi 18 mai

      Vous Voyez, je vous demande de ne pas persister dans l’erreur, en demandant coûte que coûte le départ du DG avant de reprendre votre outil de travail. Vous n’avez pas cette qualité là ! Imaginez un peu, si chaque crise sociale, les gens demandait le départ de leur responsable, que sera le pays ? Demandez à améliorer vos conditions, déposez des plaintes contre lui s’il vous brime, mais de grâce, quittez dans ça ! Votre grève est en train de devenir de plus en plus impopulaire, et n’oubliez pas que c’est ramadan bientôt les gens voudront fêter ; si vous vous amusez, vous n’aurez que vos yeux pour pleurer. Vous avez eu votre statut, et maintenant, c’est le DG que vous réclamez son départ, c’est inadmissible ! Si vous voulez, continuez et vous verrez !

      Répondre à ce message

  • Le 17 mai à 01:20, par Lool En réponse à : Crise à la Poste Burkina Faso : Le service minimum sera assuré ce samedi 18 mai

    A voir de près ce mouvement est conduit encore par les écervelés de la diaspora. Aucun respect de l’autorité. S’en fout la mort quoi !!! Humilité connais pas.

    Répondre à ce message

  • Le 17 mai à 06:49, par Bizarre En réponse à : Crise à la Poste Burkina Faso : Le service minimum sera assuré ce samedi 18 mai

    Cette lutte semble sortir du domaine syndical. Après vous avoir accordé votre statut vous déplacez le problème pour vous en prendre maintenant au gouvernement. La Poste n’est pas la fonction publique pure. La gestion de la poste est autonome si je me trompe pas. Le gouvernement ne peut pas se saisir directement de vos revendications comme si vous étiez dans la pure fonction publique. C’est pour ne pas avoir trop à gérer que l’autonomie de gestion a été accordée à La poste, Sonabhy, sonabel, cnss, lonab etc... Vous voulez la fermeture ? vous l’aurez. C’est quand vous serez dans la rue que vous saurez que toutes les luttes n’en valent pas la peine. Mais le gouvernement aussi a trop cédé et a créé trop de problèmes par voie de conséquence. Si les uns ont réclamé la tête de leurs DG et ils ont eu, pourquoi pas les autres ? Mais toute chose a une fin. Mais ce que les travailleurs de la Poste, il y a d’ autres institutions qui vont se frotter les mains. Même si la Poste ferme le Burkina Faso ne va pas se fermer. A court les clients cne vont souffrir mais pas à long terme.

    Répondre à ce message

  • Le 17 mai à 07:41, par HUG En réponse à : Crise à la Poste Burkina Faso : Le service minimum sera assuré ce samedi 18 mai

    Les travailleurs ont commis une grave erreur d’avoir privé les honnêtes citoyens de leurs sous pendant quelque jours. Ce n’est pas bon. Je sais qu’il y aura des opérations de séduction auprès des clients mais ces opérations convaincront que quelque clients. Il y a un problème entre vous et votre DG qu’est ce que les clients ont a avoir dans cette situation

    Répondre à ce message

  • Le 17 mai à 08:06, par Tchiantigui En réponse à : Crise à la Poste Burkina Faso : Le service minimum sera assuré ce samedi 18 mai

    Soyez un syndicat responsable ,ne soyez pas des égoïstes pensez à nous les clients que vous avez pris en otage pour votre soit disant statut,pensez à à nous clients qui n ont pas d autre revenu que notre argent déposé dans vos comptes . l’ouverture du samedi n est pas pour nous les clients plutôt pour vous agent de la poste parce que vos salaires sont généralement virés du 15 au plus tard le 20.ne nous prenez pas pour des nez percés

    Répondre à ce message

  • Le 17 mai à 08:23, par Mme Yaméogo En réponse à : Crise à la Poste Burkina Faso : Le service minimum sera assuré ce samedi 18 mai

    Tous vos clients vont vider leurs comptes et vous ferez comment ? Il faut défois réfléchir mille fois avant de persévérer dans la lutte. Du courage

    Répondre à ce message

  • Le 17 mai à 08:24, par Francis En réponse à : Crise à la Poste Burkina Faso : Le service minimum sera assuré ce samedi 18 mai

    je comprends les travailleurs de la Poste BF, ils ont le droit de revendiquer de meilleurs conditions. seulement, après près de 10 jours, c’est maintenant qu’ils pensent au service minimum ??? Oui tout le monde regarde du côté du gouvernement. Mais l’impact de cette crise sur la clientèle est partagé​. Combien de personnes dépendent de la Poste ???? combien attendent de retirer de leur économie pour payer des ordonnances, pour payer des interventions à l’hôpital, pour payer leur travailleurs et j’en passe !!! le préjudice est énorme !!! Oui c’est normal de grévé, mais pensons aussi aux usagers. La faute n’incombe pas uniquement à L’état !!

    Répondre à ce message

  • Le 17 mai à 08:28, par WENDPANGA En réponse à : Crise à la Poste Burkina Faso : Le service minimum sera assuré ce samedi 18 mai

    NOUS IRRONS VIDER NOS COMPTES. ALORS ILS (travailleurs et gouvernements) VERRONS CE QU’ILS VONT FAIRE APRES. J’INVITE TOUS CEUX QUI ONT DES CPTES A LA POSTE DE LES VIDER.

    Répondre à ce message

  • Le 17 mai à 08:57, par Garder les clients En réponse à : Crise à la Poste Burkina Faso : Le service minimum sera assuré ce samedi 18 mai

    Syndicat de la Poste ayez souci de l’avenir de votre maison en gardant vos clients. S’ils partent ailleurs, vous allez faire comment pour pérenniser la Poste ? Votre avenir en dépend.

    Répondre à ce message

  • Le 17 mai à 09:16, par Abou En réponse à : Crise à la Poste Burkina Faso : Le service minimum sera assuré ce samedi 18 mai

    La syntrapost est un syndicat un inciviques ,si j étais à la place du président Rock je les renvoie tous sans préavis et je rentre l’Université chercher les étudiants qui veulent du travail car ce syndicat veut défier l autorité de l ’Etat.dans quel État nous sommes ? dans un État droit il ya des règles .vos enfants qui vous manque du respect vous demander qu’ils quittent vos maisons !au contraire vous les chouchouter davantage.vous avez demandez statut on vous a donner maintenant vous voulez la tête de votre Dg ,j ai honte à votre place parce que un syndicat responsable doit avoir une vision et non fonctionner sur les sceaux d humeur.

    Répondre à ce message

  • Le 17 mai à 09:39, par levieuxsage En réponse à : Crise à la Poste Burkina Faso : Le service minimum sera assuré ce samedi 18 mai

    bonjours a tous.
    MINIFID, ONI, et j’en passe. quand le personnel n’en veut plus d’un directeur qu’il demissionne et laisse la place à d’autres competences qui vont s’exercer. c’est simple et limpide comme l’eau de roche. Le DG doit partir car il ne peut plus etre efficace sans l’accompagnement du personnel. etre leader c’est amener les autres a vous suivre, c’est donner l’exemple, c’est etre devant en disant a ses collegues faites comme moi. mais quand le DG est desavoué pupliquement, avec en plus des secrets de la boite devoilés faisons attention et ecoutons le personnel. une personne par rapport a une centaines de personnes, le choix est vite fait, alors cher DG demissionner si vous avez encore de l’honneur.

    Répondre à ce message

  • Le 17 mai à 09:50, par Sidnooma En réponse à : Crise à la Poste Burkina Faso : Le service minimum sera assuré ce samedi 18 mai

    Mais, il faut refléchir un peu. Vous faites beaucoup de tord à ces personnes qui vous ont confiés la garde de leur argent. Si tu as un besoin urgent, tu fais comment ? Fermé les guichets plusieurs jours, on est ou là. Quand vous ouvrirez, nous viderons nos sous. Exigez plutôt de meilleures conditions de travail que le départ de votre DG. C’est quelle pagaille ça. Si tout le monde faisait autant, on ne serra plus au BF. Ouvrez et rendez nous, notre argent. On verra si vous aurez le courage de vous battre quand vos caisses seront vides.

    Répondre à ce message

  • Le 17 mai à 09:56, par Abou En réponse à : Crise à la Poste Burkina Faso : Le service minimum sera assuré ce samedi 18 mai

    La syntrapost est un syndicat un inciviques ,si j étais à la place du président Rock je les renvoie tous sans préavis et je rentre l’Université chercher les étudiants qui veulent du travail car ce syndicat veut défier l autorité de l ’Etat.dans quel État nous sommes ? dans un État droit il ya des règles .vos enfants qui vous manque du respect vous demander qu’ils quittent vos maisons !au contraire vous les chouchouter davantage.vous avez demandez statut on vous a donner maintenant vous voulez la tête de votre Dg ,j ai honte à votre place parce que un syndicat responsable doit avoir une vision et non fonctionner sur les sceaux d humeur.

    Répondre à ce message

  • Le 17 mai à 09:59, par massa En réponse à : Crise à la Poste Burkina Faso : Le service minimum sera assuré ce samedi 18 mai

    Je pense qu’ une fois encore les syndicats de la poste ont fait un très mauvais choix. cela m’amenè a pose une hypothèse : les structures publiques sont moins performant dans le domaine bancaire.
    Alors si cette hypothèse est vérifiée, c’est souhaitable d’ épargner de l’argent dans les banques du privée.

    Répondre à ce message

  • Le 17 mai à 10:36, par Andrew de germany. En réponse à : Crise à la Poste Burkina Faso : Le service minimum sera assuré ce samedi 18 mai

    C’est plus un syndicat. Il y a pleins de voyous dans ce pays. le DG n’est pas le ministre, ni le gouvernement. Vous vous acharnez sur un pauvre type inutilement.
    Parce que vous voulez le départ d’un DG, vous fermez les guichets et les clients n’ont pas accès à leur argent.
    Du voyourisme !!! Quel pays !! J’ai peur.
    Il ont des visées sataniques !
    - Les financiers grévent, je ne peux as faire mes affaires car il faut des documents aux impots ;
    - les médecins grèvent ; comme mes affaires n’ont pas marche, pas d’argent pour aller à la clinique.
    - les "posteurs" grèvent ; Ne pouvant pas aller à la clinique, je vais chercher un peu d’argent épargné à la poste pour aller voir l’infirmier ; mais peine perdu .

    Répondre à ce message

  • Le 17 mai à 11:11, par agex En réponse à : Crise à la Poste Burkina Faso : Le service minimum sera assuré ce samedi 18 mai

    Tous ceux qui parle de vider leur comptes ne connaissent pas la poste ceux qui connaissent la poste attendent que les guichets s ouvrent pour aller verser leur argent qu ils ont sur eux depuis quelque jour. Par rapport à la crise avec le DG je trouve dommage qu on en soit arriver jusqu à ce point mais ce que je voudrais dire c est que c est l egoîste qui fait que l afrique est sous devellopé dans les pays devellopés le DG aurait demissionné depuis mais en afrique ici on s accroche au detriment de l interet commun combien de personne attende l ouverture des agences pour leurs operations souvent ses des question de vie ou de mort

    Répondre à ce message

  • Le 17 mai à 11:12, par Maria de Ziniaré En réponse à : Crise à la Poste Burkina Faso : Le service minimum sera assuré ce samedi 18 mai

    Pourquoi le Burkinabè est si excessif et violent dans tous ce qu’il entreprend ? C’est comme si son cerveau se bride quand il a une contradiction à résoudre, c’est vrai que le FASO c’est dur même très dur mais quand même ! J’ai le sentiment que les dirigeants syndicaux Burkinabè ont besoin de se recycler pour comprendre que le Marxisme-Leninisme primaire qu’ils ont appris par cœur est obsolète pour modéliser le fonctionnement du capitalisme contemporain digitalisé ou les capitaux et la « force du travail » sont devenus nomades, ne connaissent plus de frontière et voyagent à la vitesse de la lumière par le biais des réseaux d’un pays à un autre d’un continent à un autre, où ce sont des ordinateurs qui achètent et vendent sur les marchés en fonction de l’évolution des cours . Est il raisonnable de priver les clients d’accès à leurs comptes à cause de vos revendications ?. D’accord pour lutter pour améliorer vos conditions mais prenez en compte l’environnement concurrentiel dans lequel vous évoluez..
    Même un singe par réflexe animal sait qu’on ne scie pas la branche sur laquelle on est assis. Yako mon Faso

    Répondre à ce message

  • Le 17 mai à 11:13, par Le libre penseur En réponse à : Crise à la Poste Burkina Faso : Le service minimum sera assuré ce samedi 18 mai

    Ce pays là, il faut des hommes forts pour gouverner.
    Cette bande de syndicalistes de la poste est à vider. Si le DG doit partir, oui pour son départ avec une mise en retraite anticipée de toute cette bande de syndicalistes. Vous venez de quelle planète même vous ?
    Yamb Yâan Ziiga ! Depuis quand, un travailleur choisit un DG qui n’est pas voté ?
    Vous aurez bientôt les plaintes des clients en face !{{}}

    Répondre à ce message

  • Le 17 mai à 11:18, par TAS En réponse à : Crise à la Poste Burkina Faso : Le service minimum sera assuré ce samedi 18 mai

    Ce syndicat a beaucoup à apprendre. On ne rentre pas en lutte en exposant toutes ses armes. Si le DG ne démissionne pas quelle sera la suite de votre lutte ? Quelles autres étapes à part celle déjà prise. Et en 1 mois basta, 2/3 de vos militants vont courir aller reprendre le travail. Chers postiers faites attention à ne pas tout perdre. Et travaillez à rentre votre lutte légitime vis à vis de vos clients surtout pour les retraits d’argent. Bonne reprise pour demain.

    Répondre à ce message

  • Le 17 mai à 11:23, par Yamsoaba En réponse à : Crise à la Poste Burkina Faso : Le service minimum sera assuré ce samedi 18 mai

    Samedi, Nous irons tous vider nos comptes. C’est ne pas sérieux, Vous saviez pourquoi ils veulent ouvrir samedi ? C’est parce que les travailleurs eux même se trouvent coincés parce qu’ils n’ont pas accès à leurs propres salaires qui sont tous virés à la SONAPOST depuis le 15 mai dernier. C’est autour des avantages de notre épargne que vous faisiez la guerre et c’est nous qui recoltons les pots cassés. Voilà des individus qui font la bagarre autour d’un bien d’autrui. Je constate que sur le plan professionnel personne ne reproche quelque chose au DG, et c’est sa vie privée qui vous intéresse ? Reprenez le travail, sinon c’est l’epargnant lui-même qui va rentrer dans la danse. Nous allons nous mobiliser et prendre des mesures si votre mouvement persiste, la mesure peut aller jusqu’à la fermeture pure et simple des comptes parce que la SONAPOST n’a pas le monopole de l’épargne au Burkina.

    Répondre à ce message

  • Le 17 mai à 11:36, par DOUG En réponse à : Crise à la Poste Burkina Faso : Le service minimum sera assuré ce samedi 18 mai

    A ceux qui disent qu’ils iront vider leurs comptes, et si on vous disait que la SONAPOST n’est plus en mesure de vous payer vos sous, vous allez dire quoi ?
    Soyons au moins raisonnable.
    Ces travailleurs sont entrain de mener une lutte qui est la nôtre.
    Ils disent que leur DG joue avec notre argent et ce que vous trouvez à dire, c’est : je vais aller vider mon compte !!!.je vais aller vider mon compte !!!
    Burkinabè même est grave quoi !
    C’est ce que SANKARA disait :"Lutter pour la cause d’un ignorant c’est s’immoler avec du feu pour éclairer un aveugle"
    Pardonnez un peu, quittez dans vos jalousies légendaires, car ils ne luttent pas seulement pour leur statut valorisant qui a d’ailleurs été signé par le conseil d’administration mais contre une gestion aventuriste d’un apprenti DG

    Répondre à ce message

  • Le 17 mai à 12:26, par la vérité En réponse à : Crise à la Poste Burkina Faso : Le service minimum sera assuré ce samedi 18 mai

    Chers postiers,

    Vous gagnerez à reprendre le travail et trouver une autre stratégie de lutte. A ce rythme, vous allez mettre la clé sous le paillasson et vous n’aurez que vos yeux pour pleurer. Vous avez des conccurents qui vont se frotter les mains. Le gouvernement a raison de qualifier votre manière de faire d’incivisme. En effet, vous avez obtenu gain de cause sur votre statut et maintenant vous changer de cap. Est-ce à vous de choisir votre DG ? Attention parce que ce DG peut partir et celui qui va le remplacer peut être "pire". Il faut sauvegarder votre maison commune et surtout ne pas prendre vos clients en otage. Visiblement chez vous le client n’est pas "roi" mais plutôt votre marchepied.

    Répondre à ce message

  • Le 17 mai à 12:43, par Zot En réponse à : Crise à la Poste Burkina Faso : Le service minimum sera assuré ce samedi 18 mai

    C’est pour eux même qu’ils ouvrent samedi parce qu’ils sont en galère. J’ai mon propre grand frère parmi les grévistes mais depuis lundi il a garé sa voiture c’est à moto il part à la bourse du travail, il n’a plus rien pour boire la bière le soir à la descente donc il rentre tôt à la maison, sa femme même est contente ces 2 jours là car son mari qui rentrait chaque jour après minuit est à la maison maintenant avant 18heure. C’est eux même qui seront plein devant les guichets le Samedi, vous n’avez rien vu d’abord, il fallait continuer sans service minimum, votre grève allait finir en queue de poisson 😂😂😂

    Répondre à ce message

  • Le 17 mai à 12:53, par Eclairage En réponse à : Crise à la Poste Burkina Faso : Le service minimum sera assuré ce samedi 18 mai

    Hop, les vouvouzélas du DG ont encore démarré leur tintamarre qui ne trompent plus personne . Faut bien qu’ils justifient leur V’loppes . Allez fermer tous vos comptes fictifs puisque nous savons qu’aucun d’entre vous n’ a même pas un compte CNE ou CCP ,vu que votre profession est " internaute de sale boulot . Prix du boulot. 500 fcfa ) . La personne qui verra la faillite de La Poste Burkina n’est pas encore née.
    Par contre, il faut saluer l’auteur de l’article dans la rubrique " La chronique du Fou" dans la parution du journal le Pays de ce vendredi . Au moins, cet article est plus responsable et plus équitable à équidistance des protagonistes . Et pour éclairer avec certitude et en toute impartialité l’opinion nationale ,rien de telle , effectivement et en urgence qu’une mission d’investigation de la gestion du DG par l’ASCE-LC . Point barre .

    Répondre à ce message

    • Le 17 mai à 14:26, par la vérité En réponse à : Crise à la Poste Burkina Faso : Le service minimum sera assuré ce samedi 18 mai

      Cher Eclairage,
      Attention à ce que vous dites. Même de grandes banques
      ont mis la clé sous le paillasson n’en parlons pas la poste.
      Il convient donc de trouver une solution consensuelle pour éviter qu’on arrive à une faillite.

      Répondre à ce message

    • Le 17 mai à 19:10, par Reponse a un idiot En réponse à : Crise à la Poste Burkina Faso : Le service minimum sera assuré ce samedi 18 mai

      Eclairage une derniere fois je te reponds.Quand j ouvrais mon compte d epargne je suis sur tu n etais pas encore de ce monde.Mon taux d interēt peut faire ton salaire.Tout cela pour mettre dans ta petite tete que nous n avons rien contre vous nos enfants mais ici votre action est exageree ce qui explique cet taulé general contre votre greve.C est toi qui est nouveau sinon ceux qui interviennent sur le faso.net se connaissent bien et je te cite Maria de Ziniare, zot, la verite,razambia, Hug et j en oublie.Alors d ou te viens cette idee saugrenue qu on est vouvouzela du DG.Si tu veux savoir si ta cause est juste vient sur faso.net.Va demander aux financiers.

      Répondre à ce message

      • Le 17 mai à 23:19, par Zitai En réponse à : Crise à la Poste Burkina Faso : Le service minimum sera assuré ce samedi 18 mai

        Pas de doutes, ce clown et un véritable oisif qui vit du vouvouzouelisme. Et il cite sa bande en la prenant à témoin. S’il vous dit aujourd’hui de "demander au financiers", alors accordez lui la méprisable indifférence que les financiers leur ont servi. Ridiculisés et humilités dans ce cas précis par le gouvernement qui a fini par accorder aux financiers plus que ce qu’ils demandaient.
        Ces rapaces recrutés sont de toutes les parties et se font passer en fonction de la circonstance pour commerçants, hommes d’affaires,, épargnants sonapost. Bref tout quoi ; et finalement de pitoyables miséreux car c’est un boulot sans lendemain et ca nourrit pas son homme..
        Opposez leur la sérénade et l’esprit zen des financiers. Aujourd’hui, ces sangsues l’on fermé honteusement mais comme il faut bien vivre, ils se rabattent sur les agents de la sonapost.

        Quelle megd.

        Répondre à ce message

    • Le 21 mai à 09:27, par foutaise En réponse à : Crise à la Poste Burkina Faso : Le service minimum sera assuré ce samedi 18 mai

      chers postiers, tout le monde sait que la poste agonise à cause des tic et toi tu dis que la personne qui peut faire fermer la poste n’est pas née ?. Tu ne sais pas qu’il faut des DG stratèges comme Nabi pour sauver la poste ? ne voyez pas seulement les gains déjà acquis, il faut voir loin. et ce ne qu’une bonne politique qui peut sauver la caisse et non la lutte de syndicats. Il faut que tous les syndicats travaillent à sensibiliser leurs membres contre les luttes extra. En quoi chasser un DG avec un contrat en bonne et due forme rentre dans la lutte syndicale. si ce DG doit réclamer des indemnités pour dommages subits par le syndicat, la poste risque de fermer. et sachez que si vous le chassez, sa plainte sera la bienvenue à la justice

      Répondre à ce message

  • Le 17 mai à 13:04, par faurre En réponse à : Crise à la Poste Burkina Faso : Le service minimum sera assuré ce samedi 18 mai

    chers postiers vous nous avez pénalise, tout ca a cause de votre statut. N’Oublier pas que c’est les clients vous êtes entrain de causer du tort, avec votre service minimal de demain on va profiter vider notre argent. Vous avez oubliez aussi qu’il y a beaucoup d’institutions financières.

    Répondre à ce message

  • Le 17 mai à 13:13, par Maman En réponse à : Crise à la Poste Burkina Faso : Le service minimum sera assuré ce samedi 18 mai

    Ngow ! C’est maintenant que l’étau se resserre sur eux qu’ils pensent à un service minimum. Hadja ne cède rien ! Ils reprendront le travail d’eux-mêmes puisqu’ils sentent qu’on va les vider s’ils persistent. Votre statut a été adopté, base initiale de votre revendication. Vous voulez maintenant la tête du DG. Vous aurez plutôt vos têtes ! C’est trop facile ça !

    Répondre à ce message

  • Le 17 mai à 13:43, par warzat En réponse à : Crise à la Poste Burkina Faso : Le service minimum sera assuré ce samedi 18 mai

    Nos frères, les postiers, vous êtes d’un secteur très concurrentiel. La poste en France a mené des luttes similaires avec des purs et durs, dans un passé récent sans résultats, aujourd’hui pour survivre, elle fait de baby siting pour joindre les deux bouts ; une reconversion qui ne dit pas son nom. Ne sciez donc pas la branche sur laquelle vous êtes assis. C’est quand on est en position de force qu’il faut négocier avec celui qui est en position de faiblesse. Plutard, il deviendra votre premier défenseur.

    Répondre à ce message

  • Le 17 mai à 13:54, par Gare au gouvernement. En réponse à : Crise à la Poste Burkina Faso : Le service minimum sera assuré ce samedi 18 mai

    Moi je préviens le gouvernement que si jamais il enleve ce DG ce gouvernement n’aura plus de crédibilité nulle part. Aujourd’hui ce gouvernement est pris pour un gouvernement faiblard devant qui chaque groupe syndical vient bomber le torse, le gouvernement prend peur et donne satisfaction. Ce cas de la poste doit permettre au gouvernement de se rattraper et montrer que c’est lui qui détient l’autorité et des groupuscules. Ce DG DOIT ÊTRE MAINTENU. IL Y VA DE L’AUTORITÉ DE L’ÉTAT.

    Répondre à ce message

  • Le 17 mai à 13:59, par ledroit En réponse à : Crise à la Poste Burkina Faso : Le service minimum sera assuré ce samedi 18 mai

    TOUS LES CLIENTS DE LA POSTE DEVRAIENT PORTER PLAINTE CONTRE ELLE POUR NON RESPECT DES CLAUSES CONCLUES. LA POSTE NOUS A PRIVE ILLEGALLEMENT DE NOS FONDS.

    Répondre à ce message

  • Le 17 mai à 14:13, par Affaire de compte. En réponse à : Crise à la Poste Burkina Faso : Le service minimum sera assuré ce samedi 18 mai

    Si ce syndicat a déplacé le problème sur la gestion du DG c’est que c’est un syndicat inique , marionnette donc manipulable à souhait. Parce que au début c’était un problème de statut qui est maintenant réglé. Ok, c’est au gouvernement de trancher mais pas en enlevant automatiquement le DG. IL doit faire auditer la gestion du DG et prendre une décision à l’issue de cet audit. Mieux le gouvernement peut étaler l’audit sur la gestion antérieure aux niveaux des grands postes de responsabilité y compris le syndicat lui même pour avoir une idée claire sur la gestion dans cette boite

    Répondre à ce message

  • Le 17 mai à 14:28, par Maître En réponse à : Crise à la Poste Burkina Faso : Le service minimum sera assuré ce samedi 18 mai

    Syntrapost s’il vous plaît n arrêtez pas de grever continuer seulement jusqu’à l infini,c est parce que nous on épargne que vous mangez bien pour vouloir chasser votre Directeur ,nous allons vider tous nos sou aller épargner ailleurs comme cela quand vous allez finir de chasser votre Dg il y aura plus l argent pour vous payer et le gouvernement vas vous chasser aussi car vous êtes jusqu’à 1300 agents et votre société ne fait même partir des cinq premières sociétés d’Etat.vous êtes trop nombreux pour rien les autres sociétés d’Etat ont moins de personnel que vous il contribue fort au budget de l’Etat.seul les tonneaux vide font beaucoup de bruits .Rock attend quoi pour les renvoyer chez leur parents avec leur syndicat irresponsable.

    Répondre à ce message

  • Le 17 mai à 16:57, par Tanga En réponse à : Crise à la Poste Burkina Faso : Le service minimum sera assuré ce samedi 18 mai

    Faites contrôle des diplômes Vous verrez que ça ira à la Sonapost du bf

    Répondre à ce message

  • Le 17 mai à 18:33, par Maître En réponse à : Crise à la Poste Burkina Faso : Le service minimum sera assuré ce samedi 18 mai

    Tanga je partage ton idée l ASCE doit auditer sur les diplômes des agents de la poste beaucoup sont rentrés grâce des parrains qui sont des gradés de la boîte . sinon quelqu’un qui a souffert pour avoir travail ne peux pas s amuser avec sons boulot en défendant l indéfendable soutenu par son syndicat

    Répondre à ce message

    • Le 18 mai à 00:15, par Analyste En réponse à : Crise à la Poste Burkina Faso : Le service minimum sera assuré ce samedi 18 mai

      Une grève reste une grève même si leur service rendu est vital... Ne polémiquons pas, mais demandons plutôt une solution définitive de la crise, car ce n’est pas de gaité de coeur que l’on va en grève. vider les comptes est une solution et non LA solution, car l’on peut être plus déçu là où on compte aller. Alors approvisionnons-nous en sous et non fermer les comptes !!!!!

      Répondre à ce message

  • Le 17 mai à 19:38, par Eclairage En réponse à : Crise à la Poste Burkina Faso : Le service minimum sera assuré ce samedi 18 mai

    Ah oui le métier de VOUVOUZELA paie bien en ce moment du côté d’un Ex DG . Du coup ,dès que certains voient le risque de fermeture de leur mine d’or ,il pique de l’urticaire au point de perdre tout sens de raisonnement . C’est pourquoi, moi aussi je ne répondrai plus à certains internautes, parce que non seulement ils ne connaissant pas l’activité postale dans ses différentes prestations et ramifications , mais aussi parce que " BRAVO KA GNAGDE NE BANBIT CHEF YE ".
    WAIT AND SEE

    Répondre à ce message

  • Le 17 mai à 21:02, par Soul En réponse à : Crise à la Poste Burkina Faso : Le service minimum sera assuré ce samedi 18 mai

    De mon point de vue, le Gouvernement doit saisir cette occasion pour affirmer son autorité, il faut les dégager simplement, ce n est plus du syndicalisme. « »

    Répondre à ce message

  • Le 18 mai à 00:56, par Deçu En réponse à : Crise à la Poste Burkina Faso : Le service minimum sera assuré ce samedi 18 mai

    J’espere que la poste a fait le plein de choux pour le Samedi ?ceux qui vont laisser leur argent la ba dans ce contexte d’incertitude n’auront que leurs yeux pour pleurer.

    Répondre à ce message

  • Le 18 mai à 12:35, par Sidzabda En réponse à : Crise à la Poste Burkina Faso : Le service minimum sera assuré ce samedi 18 mai

    ce syndicat est irresponsable et sans stratégie de lutte : initialement, vous disiez vouloir un statut, c’était l’objet de votre revendication, maintenant c’est le départ du DG vous voulez, pourquoi ce changement subit ? pour ma part, le DG ne doit même pas bouger d’un centimètre, s’il a à bouger c’est après la reprise du travail. sinon on crée ainsi des précédents très dangereux ? le DG des GSP est parti et ils sont toujours en mouvement, il ne faut pas déplacer le problème. tout ce qu’il évoque comme griefs contre le DG ne sont que des prétextes. vous n’avez plus rien sous la main, vous ouvrez vos guichets pour vous payer et refermer. fermez pendant cent ans et gréver mille ans, NIC n’ira nulle part et vous allez revenir queue entre les jambes

    Répondre à ce message

  • Le 18 mai à 12:39, par Sidzabda En réponse à : Crise à la Poste Burkina Faso : Le service minimum sera assuré ce samedi 18 mai

    les concours d’entrée à la SONAPOSTE c’est par parent interposé. je ne veux vendre personnes mais c’est ainsi. si tu y es, tu amènes tes enfants et frères. l’ancien DRH a ses deux enfants qui y sont. alors qu’on sait comment se fait le tirage au sort et la composition. ne chercher pas le mode d’entrée à la SONAPOST, vous allez piqué une crise, on y entre par copinage. demander à un postier s’il n’y a pas son parent par le truchement de qui lui-même est entré

    Répondre à ce message

  • Le 18 mai à 16:07, par Ah la postier En réponse à : Crise à la Poste Burkina Faso : Le service minimum sera assuré ce samedi 18 mai

    Vous faites beaucoup de tord à ces personnes qui vous ont confiés la garde de leur argent. Si tu as un besoin urgent, tu fais comment ? Fermé les guichets plusieurs jours ; Quand vous ouvrirez, nous viderons nos sous. Exigez plutôt de meilleures conditions de travail que le départ de votre DG. C’est quelle pagaille ça. Si tout le monde faisait autant, on ne serra plus au BF. Ouvrez et rendez nous, notre argent. On verra si vous aurez le courage de vous battre quand vos caisses seront vides. Encore nous apprenons même que c’est une lutte interne entre les responsable de la boîte qui est à l’origine de cette affaire. Ne mangez pas vos piment dans nos bouches. Il parait que le mentor des grévistes c’est un certain Désiré OUED ex SG de la poste qui fut destitué resemant par le DG actuel .Ce dernier à beaucoup induit en erreur le DG dans sa gestion managériale et même lui a poussé au licenciement de plusieurs agents. Le Dg avait placé sa confiance en lui et après s’être rendu compte que son SG le conduisait dans le KAO, lui a vite évincé. Donc voilà la guerre . Ce Desire OUED est soutenu par COMPAORE ACHILLE ex Directeur Regional de l’EST(DRE), de SOU ARISTIDE qui est présentement au MDNP, OUEDRAOGO OUSSENI Receveur principal, OUEDRAOGO Mahamoudou Ex DRH, OUEDRAOGO EDMOND Ex DFC . Ce sont ces individus qui sont à la base du mouvement d’humeur aujourd’hui. Desiré OUED est le mentor. Ils ont entrainé avec eux l’ensemble des agents de l’inspection Géneral des services sauf l’inspecteur General et un seul agent nouvellement affecté. Il est temps que le gouvernement à l’occurrence Mme Adja Ouattara ouvre une enquête pour voir clair dans cette affaire car elle est profonde. Certains directeurs se croient irremplaçables dans certains positions . Et ils sont prêts a rendre la vie difficile à quiconque les défis ; c’est le cas à la poste. Mais erreur ils ont utilisé le SYNDICAT pour aboutir à leur fin mais élass ; Les syndicats aussi à leur tour ont utilisé le personnel profitant de leur ignorance en matière de droit et lutte syndical pour agir. Donc l’opinion demande une investigation profonde pour situé la responsabilité. Aujourd’hui beaucoup d’agents regrettent de s’être lancés aveuglement dans cette lutte. A bon entendeur salut.

    Répondre à ce message

  • Le 18 mai à 17:45, par Abguesa En réponse à : Crise à la Poste Burkina Faso : Le service minimum sera assuré ce samedi 18 mai

    je suis tout simplement découragé de La Poste au moment où j’ai le plus besoin de mon argent pour le mois de carême je pars trouver que les portes de La Poste sont fermées pas moyen d’avoir accès à mon argent. je ne suis pas contre les grèves mais le syndicat aussi exagère. le service minimum ne doit pas concerner seulement un seul jour après plusieurs jour de grève. Pour les nous autres qui n’ont pas de comptes ailleurs si ce n’est qu’a la Poste ça ressemble a du gèle de fond. Pour le moment on est patient (en parlant de nous les clients) mais je suis sûr d’une chose notre patience a une limite.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Burkina : « Les revendications sociales portent un coup dur à l’administration » (Premier ministre)
Mouvement d’humeur des transporteurs : Vers le réaménagement de certains points de l’arrêté municipal
École polytechnique de Ouagadougou : L’Institut du génie informatique et télécommunications ouvre ses portes en octobre
L’énurésie nocturne chez les jeunes filles : Silence, elles souffrent !
Crise à la Poste Burkina : La signature du protocole d’accord est annulée
Université Joseph Ki-Zerbo : Les violences dans les langues au centre d’un colloque
Projet SONGO LAM : Les partenaires de mise en œuvre accordent leurs violons
Grève des syndicats de la santé : Les « profondes inquiétudes » de la Ligue des consommateurs
Grève dans le secteur de la santé : Le dialogue n’est pas rompu avec les partenaires sociaux, selon le ministre de la santé
Conflit foncier : « Le retrait d’un site au profit d’une confession religieuse est une injustice qui porte les germes d’une crise », CDAIP
Sahel : Les collectivités engagées dans la promotion du dialogue inclusif
L’association "Les racines de l’espoir" organise une soirée de collecte de fonds au profit de l’orphelinat AMPO
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés