Mobilité des enfants au Burkina Faso : Des acteurs de l’Est outillés par l’association ECPAT France

LEFASO.NET | Par Soumaila Sana

Publié le mardi 12 février 2019

Mobilité des enfants au Burkina Faso : Des acteurs de l’Est outillés par l’association ECPAT France

Les 7 et 8 février 2019, à Fada N’Gourma, l’association ECPAT France appartenant au réseau d’ECPAT international a outillé les acteurs (agents des services sociaux, médias, etc.) du secteur social des différentes provinces de l’Est, sur les violences, abus et exploitation sexuelle des enfants et la mobilité/migration ainsi que les contenus des outils de gestion du projet.

Dans le cadre de la participation au renforcement du dispositif de protection de l’enfant au Burkina Faso, notamment dans les régions du Centre et de l’Est, l’association ECPAT France affilié au réseau d’ECAT international créé dans les années 1990, avec pour mission de lutter contre l’exploitation sexuelle des enfants dans le monde a outillé des acteurs œuvrant dans les domaines de la protection de l’enfant ( travailleurs sociaux , médias, etc.) , les 7 et 8 février 2019 à Fada N’Gourma.

Venus des différentes provinces de la région, les acteurs ont pu s’imprégner durant les 48 heures de la contribution à travers l’appui aux réseaux communaux et provinciaux de protection, la formation des acteurs sur la thématique de traite, le mariage d’enfants, la mobilité et les violences faites aux enfants, particulièrement les violences sexuelles et l’approche système.

A cette session de formation, il est ressorti que le projet d’assistance et de protection des enfants vient s’ajouter aux différentes actions déjà en cours dans l’Est et le Centre. A travers la collaboration avec l’UNICEF, l’association ECPAT France au Burkina Faso agit comme partenaire technique pour accompagner le gouvernement du Burkina Faso dans la région de l’Est, réputée être une région de grand trafic d’enfants dû à sa situation frontalière avec trois pays, dans la mise en œuvre du projet sous-régional d’assistance et de protection des enfants en mobilité dans six pays de l’Afrique de l’Ouest dont le Burkina Faso.

Le projet financé par le gouvernement britannique à travers son département du Développement international (DFID) sera mis en œuvre sur une période d’environ deux ans et a pour objectif global d’informer les filles et les garçons sur les risques et de les protéger contre les dangers le long de leur trajectoire de migration en Afrique de l’Ouest et du Centre.[ Cliquez ici pour lire l’intégralité ]

Soumaila Sana
Lefaso.net

Messages

  • rien de concret pour protéger réellement les enfants. ce n’est que la bouffe seulement. des rencontres à nen pas finir pour conacrer seulement les 1/10 du projet au bénéficiaires. c’es ce qui se passe sous nos tropiques

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.