CAN U20 : Les Etalons reviennent sur la pointe des…sabots

LEFASO.NET | Par Jacques Théodore Balima

Publié le lundi 11 février 2019

CAN U20 : Les Etalons reviennent sur la pointe des…sabots

Les Etalons juniors pris part à la Coupe d’Afrique des nations (CAN) de leur catégorie à Maradi, la capitale économique du Niger. Malheureusement pour Séraphin Dargani et ses poulains, l’aventure a tourné court avec trois défaites en autant de matchs. Pire, l’humiliation est venue du Sénégal qui a flagellé les nôtres sur le score de cinq buts à un (5-1). Les Etalons U20 quittent ainsi la compétition sur la pointe des…sabots.

Ils avaient pourtant réalisé une prouesse face au Gabon en arrachant leur ticket qualificatif lors du match retour à Libreville. Ce résultat avait fini par convaincre les plus sceptiques sur leur probable bon parcours à la CAN. Que nenni. Arrivés en trombe dans la capitale économique du Niger, les Etalons juniors n’ont pas confirmé tout le bien qu’on disait d’eux. Accumulant les contre-performances.

Un début raté qui a peut-être tout gâché

Pour leur première sortie à cette rencontre continentale, les Burkinabè étaient opposés au Ghana. Contre toute attente, les poulains de Dargani ont servi un jeu poussif face à une équipe ghanéenne bien en place et plus pragmatique. Le résultat a été sans appel : 2-0 en faveur du Ghana. Les Burkinabè auront retenu un seul nom, Daniel Abgloe (40e et 76e), celui de leur bourreau d’un soir. L’encadrement technique avait expliqué cette mauvaise sortie par un manque de chance et de concentration.

Leur deuxième match n’aura pas été meilleur. Face au Mali, les Etalons juniors sont encore tombés sur le score d’un but à zéro. Avec désormais trois buts encaissés, zéro marqué, ils étaient plus proches de la sortie, en attendant le verdict de l’opposition Sénégal-Ghana. Mais hélas, les Sénégalais ont battu les Black Satellites, s’offrant du même coup le ticket de la suite de la compétition.

L’humiliation sénégalaise…

La messe était désormais dite pour Dargani et ses poulains. Mais il fallait sauver la face en ramenant à la maison ne serait-ce qu’un petit point. Mais, le naufrage va se produire lors de l’ultime match de poules. Les Sénégalais, très grands dans le groupe B, n’ont pas laissé l’occasion à leurs adversaires de faire mieux que le seul but.

La sentence a été lourde : cinq buts à un (5-1). L’humiliation était totale pour les Etalons juniors. Trois matchs, trois défaites, huit buts encaissés contre un marqué. Les Burkinabè auront juste traversé cette compétition sans laisser aucune trace de leur passage.

L’apprentissage aura été difficile mais doit se poursuivre si le Burkina Faso veut avoir son mot à placer prochainement dans le concert des nations.

Jacques Théodore Balima
Lefaso.net

Messages

  • Manque de REALISME aussi bien du coté de l’encadrement que de celui des joueurs. On ne part pas à ce niveau de la compétition pour compter sur la chance et encore moins apprendre à se concentrer. La concentration devait être déjà un acquis et cela était de la responsabilité de l’encadrement. C’est d’ailleurs ce faux coaching qui entrainé les dégâts et c’est vraiment dommage. Tout le monde a tâtonné, en commençant par l’encadrement et cela ne se pardonne pas. Apprenez simplement à être Burkinabè, c’est à dire REALISTE, INTEGRE ect.......

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.