Attaque de Kongoussi : Les gendarmes resteront, ces actes de lâcheté ne les feront pas partir, martèle Ousséni Compaoré, ministre de la sécurité

Publié le lundi 11 février 2019

Attaque de Kongoussi : Les gendarmes resteront, ces actes de lâcheté ne les feront pas partir, martèle Ousséni Compaoré, ministre de la sécurité

Une délégation gouvernementale conduite par le ministre d’Etat ministre de l’administration territoriale de la décentralisation et de la cohésion sociale Siméon Sawadogo et le ministre de la sécurité Ousséni Compaoré a présenté la compassion et le réconfort du gouvernement aux parents des deux victimes collatérales de l’attaque de la brigade territoriale de gendarmerie de Kongoussi par des individus armés.

Dans la famille des victimes où la délégation a été conduite, le ministre d’Etat Siméon Sawadogo a présenté au nom du président du Faso et du gouvernement , ses condoléances attristées à la famille éplorée . Il a confié aux parents que le gouvernement est à leurs côtés et fera tout son possible pour assurer la sécurité de la population et lui rendre justice. En rappel, c’est dans la nuit du mercredi 06 février 2019 que des individus armés non identifiés ont attaqué la brigade territoriale de gendarmerie de Kongoussi.

Désespérés de n’avoir pas pu conduire à son terme leur projet maléfique de libération d’un des leurs,les forces du mal se sont lâchement acharnées sur une femme en travail qui se rendait dans une formation sanitaire pour donner la vie. Son accompagnateur d’infortune n’a pas non plus été épargné par l’aigreur aveugle des assaillants.

La délégation avant cette visite, a fait une halte à la brigade de gendarmerie pour constater de visu l’ampleur des dégâts .

Le ministre de la sécurité a promis aux pandores que le bâtiment sera réhabilité dans les deux prochains mois avant de rassurer que ces attaques lâches et barbares ne pourront en aucun cas saper le moral des éléments.

« Les gendarmes resteront pour assurer la sécurité de la population .Ce ne sont pas ces actes de lâcheté qui les feront partir » a-t-il martelé.

Le ministre d’Etat Siméon Sawadogo a aussi laissé entendre aux gendarmes que la délégation est venue au nom du gouvernement les encourager et leur dire que tout le gouvernement les soutient. Les deux ministres ont salué et félicité la collaboration qu’il y a eu entre gendarmes et policiers lors de
cette attaque.

Le ministre d’Etat a fait don d’un ordinateur et de ses accessoires aux gendarmes afin que le travail puisse se poursuivre. La délégation a aussi rendu visite aux éléments de la police de la direction provinciale de la police nationale. Les deux ministres y ont ,au nom du gouvernement ,encouragé les policiers. Le ministre de la sécurité, a dit s’être réjouit d’apprendre que la police et la gendarmerie ont fait front commun lors de l’attaque de la brigade.

Il a en outre affirmé aux policiers que la clôture des commissariats et des casernes est un problème global qui tient à cœur le gouvernement . Ce problème fera partie de ses priorités . Il a ensuite promis aux forces de défense et de sécurité de revenir une prochaine fois à Kongoussi pour des échanges techniques avec les personnels des forces de sécurité.

Direction de la communication et de la presse ministérielle M/SECU

Messages

  • Slt. Pourquoi en prison des terroristes. Tout présumé terroriste pris être exécuté dans les minutes qui suivent. Non seulement leur créé plus de dépenses pour les pays mais exposé la population. Et c’est ce que l’on constate.

    • Votre réaction est sans intérêt. Tout présumé terroriste est présumé de la présomption d’innocence jusqu’à un procès juste et équitable. C’est la base fondamentale des droits de l’Homme. On ne doit pas le tuer mais prendre le temps d’enquêter pour avoir le maximum d’informations. Si demain, tu étais arrêté comme présumé terroriste, et, après reconnu innocent à titre posthume alors que tu as été passé par les armes. Ce serait une bavure évitable, non ?!

    • Et les terroristes prennent -ils le temps d´enqueter avant de tuer ? Appliquent -ils la presomption d´innoncence ? Tout terroriste pris doit-etre executer sur-le-champs et il n´ya meme pas de debat lä-dessus , n´en deplaisent aux defenseurs des terroristes.

    • Pourquoi on ne transfere pas systématiquement les présumés terroristes a ouaga ?

    • Droits de l’homme les civils et FDStué n’ont ils pas de droit ? eux arrêté de dire des paroles frustrants ils faut les enlevés les executés puis qu’on sais maintenent que ce sont des terrorists et non presumés.pour reduire leur nombres afin qu’ils ne reviennent encore pour les sauvés.

  • Pourquoi emprisonner des terroristes présumés quel qu’il soit dans des casernes censés servir à des gardes à vue. C’est logique qu’ils viennent chercher les leurs vu que ces positions sont difficilement défendable et l’ennemi lâche.
    Alors je proposerais au ministre de la sécurité de créer une prison de haute sécurité dans un lieu inaccessible avec des conditions de detentions inhumaines comme Gouatanamo où à entendre le sinistre nom ferai peur même aux terroristes.
    Rien ne peut justifier ces attaques lâches et barbares alors pourquoi voulons nous être proportionnelle et raisonnable dans la riposte.
    Ceux qui nous vendent les théories des droits humains ont des prisons de hautes sécurité chez eux. Ils s’empressent de hachurer nos territoires en zones déconseillant fortement leurs concitoyens d’y mettre pieds. Alors c’est nous qui sommes pas des humains ?

  • Je suis en partie d’accord avec « le pays va mieux », mais je dirais que si on est obligé de les garder pour soutirer le maximum d’informations, qu’on transfert ces bandits dans des prisons de très haute sécurité et loin des zones où ils ont commis leur forfait. Paix aux âmes de nos disparus. Courage aux FDS. Le Burkina Faso va triompher

  • Quoi que l’on dise , ce gouvernement du plateau central ne peut pas securiser la population .De nos jours , c’est l’existence meme du Burkina Faso comme pays qui est en jeu .

    • Pourquoi préciser « plateau central » ?
      attention à la récupération ethnique...l’ivoirite a laissé un goût presque amer à la Côte d’Ivoire...

    • Rectificatif Mr Cigale. toutes les régions sont représentées dans ce gouvernement, faut voir claire. En plus,notre pays le Burkina Faso résistera, aucun centimètre carré ne sera cédé. si c’était le cas, ça allait être en 2018. Nous sommes en 2019 et on est entrain de gagner cette guerre, n"en déplaise aux ennemis du pouvoir.

  • Vous voyez, on est en train de tomber bas. Pourquoi vouloir accepter ce qui les droits de l’homme veut dans toutes les circonstances ? Cette attaque est une preuve de plus que ce bonhomme dedant ne mérite pas de vivre. Pourquoi le nourrir avec notre argent si lui veut notre mort ?
    Pourquoi pensant l’attaque, il n’a pas reçu de balle perdue.
    Toi Paul, je te souhaite beaucoup de ce genre de personne en action dans ton pays CR je sais que tu n’est pas burkinabé et tu es contre nous et notre pays.

  • S’ils ontctente de le libeter c’est qu’i est forcement un des leur, donc terroristes et coupable. La condamnation doit etre evdent et la mise a mort immediate.

  • Je voudrais juste dire à monsieur cigale (que je respecte) d’éviter de chercher des problèmes là ou il n’y a a pas. Nous avons un gouvernement burkinabè. De grâce évite- nous des scénario ivoirien, monsieur. Vive le Burkina Faso, courage au gouvernement. Et prions pour monsieur cigale.

  • Bonjour RICO,pourquoi courir toujours vers le Mogho Naaba ?Pourquoi avoir refusé Sarah, Honoré, Soungalo et Kwame ?Les autres sont des figurants. Pourquoi la deuxième personnalité institutionnelle n’est pas...?Pourquoi, pourquoi...existe en vrac. Donc attention, le mieux vivre en paix en semble nous commande de l’objectivité. Le pouvoir en est responsable. Tout ce qui arrive aujourd’hui au Burkina Faso est lié à la gouvernance.
    Bref,....

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.