Ministère de la Santé : Les acteurs se préparent à contrer une éventuelle épidémie de méningite

LEFASO.NET | Par Issoufou Ouédraogo

Publié le samedi 9 février 2019

Ministère de la Santé : Les acteurs se préparent à contrer une éventuelle épidémie de méningite

Le ministère de la Santé a organisé, ce vendredi 8 février 2019 à Ouagadougou, une rencontre de sensibilisation et d’information au profit des gouverneurs de région, directeurs régionaux de la santé, représentants des secteurs ministériels et partenaires. L’objectif de cette session est de convenir de stratégies pour une gestion efficace d’une éventuelle épidémie de méningite au cours de l’année 2019.

Mettre tous les acteurs au même niveau d’information concernant le plan de préparation et de riposte à une éventuelle épidémie de méningite adoptée en conseil des ministres, faire le plaidoyer auprès des gouverneurs pour une grande implication et faire des recommandations pour améliorer la collaboration entre tous les acteurs dans la lutte contre maladies à potentiel épidémique. Ce sont les principaux points de cette rencontre préparatoire de la saison épidémique 2018-2019 du ministère de la Santé.

JPEG - 156.5 ko
Le gouverneur du Centre

Les investigations dans la commune de Botou, située dans le district sanitaire de Diapaga, dans la région de l’Est, ont permis de confirmer la présence du méningocoque C. La situation a été contenue grâce à la mise en œuvre de mesures sanitaires.

En cette période de l’année marquée par des vents chargés de poussière, la transmission de la maladie est propice. Pour le représentant du ministre de la Santé, Sibiri de Issa Ouédraogo, par ailleurs gouverneur du Centre, « cette rencontre témoigne de la volonté du ministère de partager les informations avec les acteurs afin d’asseoir les bases du succès de la gestion de la saison épidémique ».

JPEG - 213 ko
Les participants

Dans son plan de réponse, le ministère de la Santé pourra compter sur l’Organisation mondiale de la santeé (OMS). « L’OMS apportera toujours son appui technique et accompagnera financièrement la mise en œuvre de cette campagne qui est vraiment urgente, vu le contexte de la méningite dans la sous-région », a signifié la représentante de l’OMS, Dr Chantal Kambiré.

Au fil des années, des efforts ont permis de réduire les cas de méningite qui sont passés de 6 837 en 2010 à 2 684 en 2017. En 2018, le Burkina a enregistré 2 422 cas de méningite.

JPEG - 216.4 ko
Répresentante de l’OMS

Pour cette année, la volonté du gouvernement est de protéger la santé de la population contre les épidémies à travers des actions fortes comme la mise en place du Centre des opérations de réponses aux urgences sanitaires (CORUS), le pré-positionnement de médicaments et consommables pour la prise en charge des cas de maladies à potentiel épidémique dans toutes les régions sanitaires et dans tous les centres hospitaliers du pays.

Issoufou Ouédraogo
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.