Programme d’investissements prioritaires du G5 Sahel : Partenaires et bailleurs de fonds ont délié le cordon de la bourse !

LEFASO.NET | Oumar L. Ouédraogo

Publié le vendredi 7 décembre 2018

Programme d’investissements prioritaires du G5 Sahel : Partenaires et bailleurs de fonds ont délié le cordon de la bourse !

Objectif atteint pour les chefs d’Etat du G5 Sahel qui se sont réunis jeudi, 6 décembre 2018 à Nouakchott, en République islamique de Mauritanie, à la faveur de la Conférence de coordination des partenaires et bailleurs de fonds de l’organisation. Sur un besoin de financement de deux milliards d’euros (dont 13% déjà mobilisé par les pays membres) pour la mise en œuvre du Programme d’investissements prioritaires (PIP), ce sont 2,4 milliards d’euros qui ont été mobilisés (soit 127% de l’objectif de départ) au terme de la table-ronde.

C’est la première rencontre du genre dans l’espace du G5 Sahel, et elle fait suite à celle tenue en février 2018 à Bruxelles, où 414 millions d’euros avaient été enregistrés comme promesses de dons en faveur de la Force conjointe (le G5 Sahel ayant une dimension à la fois militaire et de développement).

Cette conférence de Nouakchott avait pour but de mobiliser des ressources pour la mise en œuvre des 40 projets inscrits dans le Programme d’investissements prioritaires (PIP), 2019-2021. Le portefeuille des projets couvre quatre axes stratégiques, à savoir la gouvernance (81 millions d’euros), la résilience (200 millions d’euros), la sécurité (396 millions d’euros) et les infrastructures (un milliard d’euros).

« Forts de l’histoire commune qu’ils partagent à bien des égards, ainsi que de la similarité des difficultés conjoncturelles et structurelles qui les caractérisent et de la similitude des composantes de leur indice de développement humain, ils ont décidé de prendre résolument leur destin en mains en mutualisant leurs moyens et leurs efforts de sécurité et de développement. C’est cet élan commun pour une vision partagée qu’incarne le G5 Sahel », a rappelé le président en exercice de la conférence des chefs d’Etat du G5 Sahel, le président Nigérien Issoufou Mahamadou, lors de son discours d’ouverture de la table-ronde.

Pour lui, le G5 Sahel, loin d’être un rêve africain sans lendemain, est une organisation sous-régionale qui appréhende de plus en plus efficacement la situation complexe de l’espace sahélien et conçoit des stratégies décisives pour faire face aux défis multiformes.

Un plaidoyer qui n’a pas été vain, au regard des résultats engrangés : 2,4 milliards d’euros annoncés par les partenaires et bailleurs de fonds (soit 127% de l’objectif initial). Ce qui est, de l’avis du président en exercice de la conférence des chefs d’Etat du G5 Sahel, Issoufou Mahamadou, la preuve d’un engagement fort de la communauté internationale à soutenir et à accompagner les pays membres de l’organisation.

Mieux, en plus du financement du PIP, des engagements additionnels ont été enregistrés pour la Force conjointe. C’est le cas notamment avec l’Arabie saoudite qui a promis un montant de 50 millions de dollars.

Au cours de cette conférence, à laquelle ont participé les chefs d’Etat des pays membres (à l’exception du président malien), les gouvernements du G5 Sahel et leurs partenaires ont convenu de la mise en place d’un Cadre de suivi des résultats de la conférence.

Ce cadre va définir les orientations et principes qui encadrent la mobilisation et l’absorption des ressources.
« Nous veillerons à ce que la mise en œuvre du PIP soit couronnée de succès. Cela impliquera notamment un recours aux compétences et savoir-faire des acteurs sahéliens », a exprimé le président en exercice de la conférence des chefs d’Etat du G5 Sahel, le président nigérien Issoufou Mahamadou.

Ci-joint le communiqué final de la conférence

Oumar L. Ouédraogo
Lefaso.net

Messages

  • Non, c’est une promesse ! Ils n’ont pas encore délié le cordon de la bourse ! J’allais beaucoup plus y croire s’lls avaient delie leur pour la force G5.

    • A l’internaute Zach, le G5 Sahel dans son volet programme d’investissements prioritaires a une démarche toute particulière, en ce sens que ce sont les bailleurs et partenaires eux-mêmes qui ont identifié leurs projets d’intervention, certains étaient déjà dans leur domaine dans plusieurs pays. Cette particularité qui est unanimement reconnue par l’ensemble de la communauté internationale explique bien cela.
      Il est aussi important de comprendre que le G 5 Sahel, c’est le nexus Sécurité et Développement, et que la rencontre qui vient de se tenir a porté uniquement sur les questions de développement (PIP). Il est tout à fait juste qu’on parle ici de ’’délier le cordon de la bourse’’. J’insiste, cela est dû à la particularité du PIP du G5 Sahel. Votre réaction nous conforte que le G 5 Sahel doit beaucoup communiquer avec les populations concernées. Cordialement.

    • Merci beaucoup, Expert ! Je comprends mieux et je n’attends que des resultats sur le terrain mantenant. Bon weekend !

    • Je vous en prie, Zach, votre réaction nous a permis de communiquer encore plus et cela est positif. Notre détermination est forte dans ce combat. Chacun de nous est concerné par ce qui se passe dans l’espaxe sahélo-sahélien, quand des milliers d’enfants ne vont pas à l’école au Burkina, des millions d’autres au Mali, etc., on ne peut pas avoir le sommeil dans cette situation. Quand nos frères sont violemment arrachés à notre affection, c’est difficile de ne ne pas jeter notre va-tout dans ce projet. Notre souhait est que la volonté politique suive pour sortir nos populations dans cette situation qu’elles n’ont pas souhaité.

    • Vraiment d’ac a 100% avec vous, Expert ! Ca fait vraiment mal au coeur pendant que nous y sommes ; et l’avenir est encore tres perturbant... C’est triste et attristant.

  • Bonne nouvelle. Maintenant, je préconise que les organisations de la société civile des pays membres du G5 sahel fassent bloc pour suivre les réalisations prévues dans le cadre de ce programme, parce que la situation est gravissime, nos enfants ne vont plus à l’école au nord du Burkina.

  • Reste avoir ou cet argent va finir avec le type de gouvernance qu’on a !

    • Tout à fait, et c’est pour cela je souscris aussi à l’idée de Inza, il faut qu’on se mobilise pour le suivi en demandant des comptes.

  • Meme s’ils ont delié la bourse, nous attendons de voir le resultat sur le terrain. Si les tueries continuent vous comprendrez que c’est comme pisser dans un violon.

  • Le salut ne viendra que de notre capacité à compter sur nous mêmes, à établir des partenariats stratégiques avec d’autres puissances telles que la Russie et la Chine. Nous devons identifier par nous même et mettre en concurrence ceux qui qui veulent nos ressources. Mais pour cela il faut avoir des dirigeants à la hauteur. Et on dit que les peuples méritent leurs dirigeants.

  • Vous créer vos organisation, et se sont les autres qui doivent vous donner de l’argent. Le G5 est une organisation de plus et n’a pas de résultat. Pourquoi s’associer avec la Mauritanie étant donné qu’elle était membre de la CEDEAO ? Quand je vois notre PF dans ces organisation, il est toujours placé à l’extrême. Cela démontre qu’il n’est pas un PF influençant comme BC.

  • bonjour,
    A M. Caca, je suis d’avis avec vous sur votre première idée à savoir que le G5Sahel est une organisation de plus en Afrique. mais, concernant la dernière idée, ce n’est pas que Blaise est plus influent que Roch, c’est l’ordre protocolaire qui est comme ça en relation internationale. en dehors du président hôte, le critère de classement est l’ancienneté au pouvoir. Roch n’a que 3 ans au pouvoir, et Blaise avait plus de 20 ans, comprenez donc que Blaise vienne avant plusieurs Chef d’Etat. Ce ne peut être le cas de Roch.

    • Internaute King, j’ai bien apprécie votre post me concernant. Si les autres pouvaient aussi apprendre votre réaction ça sera un plus dans le débat public. Vous êtes un vrai citoyen modèle, parce que, il arrive que nos points sont différents, mais quelqu’un peut apporter un éclairage sans vous insulter. Bonne fête d’indépendance

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.