Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «La voie de l’homme sage s’exerce sans luttеr.» Li Eul, dit Lao-Tseu

Ministère de l’éducation : Les gestionnaires financiers s’imprègnent du nouveau manuel de procédures de gestion des finances publiques

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET | Romuald Dofini • vendredi 7 décembre 2018 à 23h00min
Ministère de l’éducation : Les gestionnaires financiers s’imprègnent du nouveau manuel de procédures de gestion des finances publiques

La ville de Bobo-Dioulasso abrite, du 5 au 11 décembre 2018, un atelier de formation des gestionnaires du ministère de l’Education nationale et de l’Alphabétisation sur les manuels de procédures de gestion des finances publiques. La cérémonie d’ouverture des travaux a eu lieu le mercredi 5 décembre 2018, dans la salle de conférence du gouvernorat des Hauts-Bassins.

Cet atelier de formation des acteurs de la chaîne de dépense sur le manuel de procédures de gestion du Compte d’affection spécial du trésor (CAST) et le protocole de financement commun, entre dans le cadre de la mise en œuvre de la feuille de route 2018. En effet, le CAST a été créé en 2005. Le gouvernement et les partenaires techniques et financiers ont apporté une réponse concrète aux engagements de la Déclaration de Paris sur l’alignement et l’efficacité de l’aide avec cette modalité de financement de l’éducation.

Pour aider les acteurs nationaux à s’approprier l’instrument et à exécuter les dépenses, un guide de gestion a été élaboré. Dix ans après son lancement, l’environnement de gestion du CAST a fortement évolué. C’est au regard de ces enjeux qu’il a été décidé de réviser le guide de gestion du CAST pour le transformer en manuel de procédures. Ce manuel, selon le directeur de l’administration des finances du MENA, Sékouba Traoré, est un document qui dit ce que les gestionnaires doivent faire, la conduite à tenir pour pouvoir gérer efficacement et sereinement les fonds qui seront mis à leur disposition par le biais des partenaires.

Sékouba Traoré, directeur de l’administration financier du MENA

Ce dernier a indiqué que cette rencontre est une activité de renforcement de capacités inscrite dans la feuille de route 2018 de mise en œuvre des recommandations issues des audits du CAST/FSDEB. « Il vient si opportunément à son heure pour combler un déficit, celui de la maîtrise du manuel de procédures par les gestionnaires », a-t-il laissé entendre.

Cette rencontre regroupe des gestionnaires financiers des structures centrales, déconcentrées et rattachées à la fois. Pour Sékouba Traoré, cet atelier est une tribune de formation sur le protocole de financement commun qui est la boussole de la collaboration entre le gouvernement du Burkina et les partenaires techniques et financiers, contributeurs du Fonds de soutien au développement de l’éducation de base (FSDEB). A l’en croire, cet atelier est le premier d’une série de deux prévus pour se tenir à Bobo-Dioulasso, du 5 au 11 et du 13 au 20 décembre à Koudougou.

Au cours de cette rencontre, il s’agira de présenter le protocole de financement commun du CAST/FSDEB aux gestionnaires, ainsi que le manuel de procédures de sa gestion ; de former les acteurs de la chaîne de dépenses à l’utilisation du manuel ; de renforcer les capacités des acteurs dans les processus de planification, programmation, exécution, justification et rapportage. Aussi, il sera mis à la disposition des participants une copie du manuel de procédures de gestion du CAST.[ Cliquez ici pour lire l’intégralité ]

Romuald Dofini
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 10 décembre 2018 à 09:45, par Youth En réponse à : Ministère de l’éducation : Les gestionnaires financiers s’imprègnent du nouveau manuel de procédures de gestion des finances publiques

    Que l’on travaille à mettre à la place qu’il faut chaque profil. Il y a assez d ’intendants pour que l’on continue de laisser des enseignants gérer nos fonds publics. Et bien de ces gestionnaires courrent vers des ministères comme le MAAH pourquoi ?

    Répondre à ce message

    • Le 14 décembre 2018 à 05:46, par L’instituteur Modèle En réponse à : Ministère de l’éducation : Les gestionnaires financiers s’imprègnent du nouveau manuel de procédures de gestion des finances publiques

      Youth, tu as raison. Il faut impérativement l’homme qu’il faut à la place qu’il faut. En plus des enseignants, il y a des CASU qui sont CSAF en lieu et place des CISU qui deviennent leur agent et du coup il y a conflit de compétences car le CISU fait tout à sa place.
      La peur de voir son poste repartir à sa place lui fait contrains à faire des manigances pour le conserver.
      Du coup il y’a également des demandes de mise à disposition bloquées sans chercher à savoir les raisons. Il faut que OUARO à travers son Kalifa TRAORÉ qui est son SG se posent cette interrogatoire : pourquoi les PAG quittent-ils leur ministère d’origine ?
      Il faut noter également que les postes administratifs qui devraient revenir automatiquement aux CASU qui sont et qui ont fait l’administration scolaire sont malheureusement assumés par les spécialistes de l’encadrement pédagogique qui est un travail de terrain afin d’appuyer les enseignants dans leur tâches quotidiennes.

      Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Conflit foncier : « Le retrait d’un site au profit d’une confession religieuse est une injustice qui porte les germes d’une crise », CDAIP
Grève du SYNTSHA : « Que je sois au service ou non, des gens continuent de mourir », Dr Abou Dao, médecin spécialisé dans le traitement des cancers
Reprise du travail des greffiers : « Les négociations connaissent des avancées », selon le syndicat
Suspension de la rencontre gouvernement-syndicats : La réaction du gouvernement
Facilitation des procédures douanières : Savoir anticiper pour gagner en temps et en argent
Mouvement d’humeur des transporteurs des poids lourds : La police nationale les invite « à reprendre convenablement le service dans le respect des textes en vigueur »
Petit séminaire Notre Dame d’Afrique de Koudougou : Appel à mobilisation pour les 60 ans
Défenseurs des droits humains : « On demande seulement l’application des textes », plaide Florance Ouattara
Education : La CNSE lève son mot d’ordre
Fonction publique : Les contrôleurs et inspecteurs du travail accusent le ministre de les mépriser
Région du Centre-Est : La Maison de l’entreprise ouvre deux centres de facilitation des actes de construire
Sécurité routière : Le port du casque, un geste qui sauve
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés