Sécurité transsaharienne : Les parlements du G5 Sahel renforcent leur coopération

LEFASO.NET | Edouard K. Samboé

Publié le jeudi 6 décembre 2018

Sécurité transsaharienne : Les parlements du G5 Sahel renforcent leur coopération

Les parlementaires du G5 Sahel étaient en atelier de travail ce 6 décembre 2018, à Ouagadougou. Le thème retenu était : « Quel dialogue interparlementaire G5 Sahel ? ». C’est une initiative de la Fondation Konrad Adenauer dont l’objectif est de renforcer la coopération interparlementaire des pays du G5 Sahel afin de suggérer des actions concrètes contre le terrorisme dans la bande sahélienne.

Les différentes délégations parlementaires présentes à ce rendez-vous de travail viennent du Burkina, du Mali, du Niger et du Tchad. La Mauritanie aussi est attendue. Etait également présent le Français Jérome Nilo Pigne, président du Réseau de réflexion stratégique sur la sécurité au Sahel (2R3S).

Pour planter le décor, Thomas Schiller, président de la Fondation Konrad Adenauer/Mali, a déclaré que sa structure est impliquée dans les questions de paix dans la zone saharienne. Pour lui, cette rencontre est consécutive à la réunion du Niger relative au G5 Sahel. D’ailleurs, il a laissé entendre qu’à la suite de cette réunion, plusieurs parlementaires avaient exprimé le besoin de connaître l’évolution des questions sécuritaires dans les pays du G5 Sahel. « Il se trouvait que beaucoup de parlementaires n’étaient pas au courant de l’évolution du G5 Sahel », regrette-t-il.

Pour pallier ce manque, Thomas Schiller voit cette rencontre comme une occasion de proposer des suggestions favorables aux objectifs du G5 Sahel. Les propositions assorties de cette assise permettront de renforcer la coopération parlementaire entre les pays du G5 Sahel afin de mieux lutter contre le terrorisme. Durant la journée du 6 décembre, les délégations parlementaires répondront aux questions suivantes : « Comment les parlements veulent structurer leur coopération parlementaire ? Quelles seraient les possibilités d’amélioration les échanges interparlementaires ? ». Ils feront des propositions concrètes pouvant impacter l’élan sécuritaire dans le Sahel.

De son coté, Alfred Sanou, représentant le président de l’Assemblée nationale, Alassane Bala Sakandé, a remercié les participants et la Fondation Konrad Adenauer pour cet atelier qu’il qualifie de « cadre de réflexion des parlementaires en vue de proposer des solutions de sortie de crise sécuritaire ».[ Cliquez ici pour lire l’intégralité ]

Edouard K. SAMBOE
Samboeedouard@gmail.com
Lefaso.net/ledeputemetre.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.