Procès du putsch du CND : Le message accablant du général Zagré aux chefs militaires

LEFASO.NET | Par LEFASO.NET

Publié le mercredi 5 décembre 2018

Procès du putsch du CND : Le message accablant du général Zagré aux chefs militaires

L’audition du général Diendéré s’est poursuivie le mardi 4 décembre 2018 avec la phase des questions et observations des avocats de la défense. A la barre, l’accusé Gilbert Diendéré a lu un message que le Chef d’État major général des armées (CEMGA), le général Pingrenoma Zagré, a envoyé aux chefs militaires, le 21 septembre 2015.

Dans cet écrit, le Général Zagré a demandé aux officiers de bien "vouloir faire connaître à tous les différents personnels" de l’armée qu’il y a coup d’État. En option, Zagré a invité, les chefs militaires à éviter les affrontements.

Selon Gilbert Diendéré, si la hiérarchie militaire était "vraiment contre le coup d’État", ça devrait être un message d’opposition qu’il aurait dû envoyer aux officiers, "car le message qu’il a envoyé ne laisse aucune ambiguïté".

A sa place, il n’allait pas attendre cinq jours pour réagir et pas de cette façon, a laissé entendre l’accusé.

Pour l’avocat de la défense, Me Jean Yaoui Dégli, en tant CEMGA, qu’est-ce qu’il aurait dit aux éléments du RSP lors de la rencontre du 16 septembre 2015 ? A cette question, l’accusé répond : "il aurait pu dire qu’il n’était pas d’accord".

Défense : "En tant que membre des forces des armées, vous étiez soumis aux ordres du CEMGA ?"

Diendéré : "Oui !"

"... leur attitude était beaucoup déterminante..."

Le général Gilbert Diendéré s’est attardé sur le rôle de la hiérarchie militaire au moment des faits. "Ce n’est pas parce que je leur en veux ; j’estime que leur attitude était beaucoup déterminante par rapport à certains de mes coaccusés ici", a affirmé l’accusé.

De son avis, les chefs militaires étaient les premières personnes qu’il avait contactées et rencontrées après l’irruption des éléments du RSP au cours du Conseil des ministres.

Aussi, Gilbert Diendéré regrette toujours le fait que la hiérarchie militaire n’ait pas subi le même sort que lui. "Je suis persuadé que s’ils étaient entendus ou inculpés dès les premiers instants, leur version n’allait pas être celle que nous avons eu neuf mois plus tard", a-t-il déclaré.

Un incident rapidement calmé

Après avoir lu le message du CEMGA Zagré, le parquet militaire a interpellé Diendéré pour lui demander la référence de cette pièce.

Comme les avocats de la défense ne retrouvait pas cette référence, le parquet a demandé le retrait pur et simple de cette pièce. Une requête qui n’a pas été de bon gout pour l’accusé qui se lâche. "Si cette pièce ne figure pas parmi les dossiers, je tombe à la renverse. Cela prouve que le parquet militaire défend la hiérarchie militaire", fustige Diendéré.

A l’en croire, c’est lui-même qui a remis cette pièce au juge d’instruction, lors de son audition. "S’il a écarté cela, tout s’explique", a-t-il notifié.

Selon Me Prosper Farama, la partie civile est intéressée par cette pièce donc il faut l’intégrer dans le dossier avant que les débats continuent.

" Mon général, ne tombez pas à la renverse", a conseillé Me Guy Hervé Kam, avant de lui demander de leur prouver cette pièce.

Après quelques échanges, la pièce en question a été retrouvée. Elle était plutôt annexée dans la pièce i432.

Lefaso.net

Messages

  • Je ne défends pas ce général mais ses arguments présagent que certaines personnes de l’armée ont été flou pendant ce coup d’Etat ; L’hélicoptère de l’armée à l’époque à décoller sur ordre de qui ? Pourquoi le communiqué de la hiérarchie militaire à l’époque du coup d’Etat ne condamnait pas clairement le coup d’Etat ? Pourquoi quand Diendéré a dit à l’époque du coup d’Etat qu’il avait le soutien de l’armée pourquoi la hiérarchie militaire à l’époque n’avait pas nié catégoriquement.

    • Mon frère (ou soeur) HUG, dans l’armée ça ne fonctionne pas comme ça. Vous pensez que si ces messieurs avaient donné des réponses claires comme vous le vouliez ils seront parmi nous aujourd’hui ? C’est quand même le Général Gilbert expert en coup d’état qui était à la manoeuvre. C’est sous sa supervision (c’est selon lui) que le Président Jean Baptiste a été déposé, c’est également sous sa supervision que SANKARA a été tué quand Blaise dormait, c’est aussi sous sa supervision que Lingani et Henry Zongo ont été empêchés de dire ce qu’ils savaient d’un coup d’état en préparation et ont été exécutés semble t-il de la manière la plus inhumaine et la liste peut encore s’allonger. Donc raisonnons un, quelqu’un prend les devants d’une "insurrection militaire" et vous, vous voulez que quelqu’un d’autre qui n’a ni ses hommes, ni sa puissance de feu puisse le ramener à la raison ? Ou alors vous n’avez pas vécu les années de plomb au Burkina ou bien vous êtes de mauvaise foi HUG

    • Belle analyse JUSTE, ceux qui parlent comme ça sont nés après la mort de Sankara et ne savent pas trop ce qui s’est passé : en plus des Lingani et Henri Zongo ajoutez les victimes militaires de la tracte organisée à Koudougou et environs par la milice chapeautée par Diendéré.

    • Prenons du recul pour analyser les choses. Il est clair qu tous ce qui ont opposer à ces gens de manière franche ce sont retrouver 6 mettres sous terre. Alors souffre que le CEMA soit passer par la ruse pour désarmer ce voyou de la republic.

    • cher internaute, il faut omprendre la stratégie du CEMGA. Il a bien dit d’éviter un affrontement A ce titre il devait être décoré, car connaissant son promotionnaire d’en face il n’avait pas autre solution que de l’accompagner pour mieux le neutraliser si non qu’il n’allait pas être parmis ns aujourdhui.
      Zagré est un stratège

    • cher internaute, il faut omprendre la stratégie du CEMGA. Il a bien dit d’éviter un affrontement A ce titre il devait être décoré, car connaissant son promotionnaire d’en face il n’avait pas autre solution que de l’accompagner pour mieux le neutraliser si non qu’il n’allait pas être parmis ns aujourdhui.
      Zagré est un stratège

    • Mon cher "Juste", vous dites : "Vous pensez que si ces messieurs avaient donné des réponses claires comme vous le vouliez ils seront parmi nous aujourd’hui ?" et bien notez que c’est ce que l’accusation reproche justement aux autres accusés de Dienderé ! on dit qu’ils auraient dù être claire avec Diendéré et dire qu’ils ne sont pas d’accord ! comme ils n’ont pas eu le courage de le faire, ils sont jugés aujourd’hui pour complicité ...! donc si vous êtes "Juste" et je crois "logique", la hiérarchie de l’armée doit aussi être jugé, pour n’avoir pas été claire avec Diendéré et même avoir aidé avec hélicoptère et ... et cherché à dissuader les gas en province de venir sur Ouaga ! c’est cela la conclusion "juste" que vous devez faire. Salut amical.

    • mon frère il s’agit de diendere pas n importe qui tu t oppose quelqu’un d autre le fera demain pas toi.

    • Soyons sérieux ! Il toujours des conséquences quand nous posons un acte. On est d’accord que si le CMGA s’était opposé il pourrait, je dis bien il pourrait se faire tuer ! Ce n’est qu’une hypothèse si vous voulez un exemple c’est bien ZIDA qui a bien roulé le RSP dans la farine sans se faire tuer. Admettons tout de même que le CMGA ait eu raison de craindre pour sa vie, quelle sera la conséquence logique de son silence coupable ? C’est bien un coupable ! Surtout venant d’un militaire qui doit défendre sa patrie au prix de sa vie. Le CMGA et la hiérarchie militaire ont craint pour leur vie et maintenant, ils doivent répondre de leur comportement de poltrons. Et ce ne sera que justice.

  • En fait les vieux généraux affairistes étaient pour le coup. La réaction des jeunes gradés les as surpris et énervé. Ils étaient alors obligés de suivre honteusement la ligne tracée par les jeunes gens et passés par conséquent pour des opposants au putsch. Les Zagre n’aimaient pas Diendere, mais ils détestaient encore zida d’où leur balbutiements pendant ce coup.

  • Les mutins qui ont donc désobéi à cet ordre de non affrontement du CEMGA et ont malgré tout quitté les provinces pour descendre sur Ouagadougou avec risque de transformation de la capitale en véritable scène de guerre n’eut été une fois de plus le patriotisme du Général Diendere, ne vont t-ils pas être poursuivi pour mutinerie et indiscipline caractérisée ?
    On attend quoi pour mettre au gnouf ceux qui ont tiré des missiles au dessus des têtes des paisibles ouagavillois pour bombarder le camp de la présidence de la république qui était déjà évacué juste par envie (vampirique ?) de voir un bain de sang à Ouagadougou ?

  • Cet incident si on peut l’appeler ainsi n’est que la preuve de la strategie de defense de djendjere. Elle signale tout simplement l’importance du travail d’un greffier Cette piece était annexée dans le dossier de quelle partie ? l’accusation ou de la defense ? . Apprenons a etre rigoureux dans notre travail.
    Pour en venir au fond ce message se comprend autrement contrairement a l’interpretation que veut lui donner djendjere et on le comprend. En tant che f d’etat major, son role est d’eviter les affrontements au sein de l’armée et en maintenir la cohesion. Il est important de connaitre ce qui a été presenté avant et aussi comme solutions et seulement celle-ci comme une option. Je precise une option.
    Aussi en tant que mebres de l’armée aux ordres du cef d’etat major (dans une armée normale), le RSP et donc djendjere était invité aussi a eviter l’affrontement Le chef d’etat major demandait aux soldats de ne pas s’exciter trop vite (demarche logique et responsable) dans une situation aussi floue. Bonne demarche en strategie. Les jours qui ont suivi ont eclairci les choses et une decision appropriée a pu etre prise dans l’interet de la cohesion de l’armée et du pays. Il y a tactique contre tactique. Les generaux « politiques » et les generaux « militaires » n’ont pas la meme approche d’analyse des situations.
    cette declaration n’est pas sure d’etre en faveur de l’accusé. C’est interessant que l’accusation demanche que soit versé au dossier.
    SOME
    SOME

  • Mon pauvre général qui a bati sa défense sur l’accusation des chefs militaires. C’est pauvres comme défense et misérable toi qui était considéré comme le mogo puissant du régime compaoré et du terroriste RSP ? Ce n’était vraiment qu’un mythe comme l’avait déjà souligné Lona Charle à l’époque. Il faut savoir qu’avant qu’il y ait le coup d’état l’armé ne t’a pas soutenu. C’est après le coup d’état que tu parles du soutien de l’armée. Alors que c’est l’acte du coup d’état que nous jugeons et non les acteurs de l’évolution ou l’après coup d’état. Arretez ces Idiocies ! ce sont des gens intélligents qui te demontent et tu es toujours dans l’obscurité. tu as commencé tes basses besoignes de tueries, complot et assassinat à 25 ans et maintenant c’est ton tour. Juste une prison à vie et tu es pereux comme cela. Tu vas devenir fou ici devant tous les burkinabés. On te verra si tu ne te repends pas d’abord avec Dieu et ensuite avec les hommes que tu as fait mal. c’est un conseil pour toi de faux général. On sait maintenant ce que vaut ta généralité. C’est généralité de maison de Blaise Compaoré seulement. Personne ne t’a jamais tiré dessus avec une arme.

    • Mon cher général semble avoir la mémoire courte : le fameux coup d’état pour lequel Henri ZONGO et JB Boukary LINGANI ont perdu inutilement la vie à été suggéré par lui GUENGUERE. les autres sont juste naïvement tombés dans le piège que lui et Blaise leur avaient tendu. Les deux ont été tués mais lui qui est venu leur proposer l’idée du coup n’a pas été inquièté. Pourquoi aujourd’hui il tient à faire partager la paternité d’un coup à la hiérarchie militaire pour avoir eu la sagesse de laisser un aventurier indiscipliné courir tranquillement à sa propre perte ? Est-ce qu’un militaire qui est soumis à la hiérarchie prend seul l’initiative d’un coup d’état, le consomme,avant de réunir la hiérarchie pour la concerter sous le regard menaçant de miliciens totalement acquis et survoltés ?
      Quel soldat (sous-officiers) ose ce que vos hommes ont osé, s’il n’est instruit par un officier.
      Pourquoi n’avoir pas fermement désavoué les têtes brûlées qui ont arrêté les autorités ?
      Pourquoi n’avoir pas ordonné ou fait ordonné leur mise hors d’état de nuire (désarmement, arrestation) ?
      Monsieur GUENGUERE croit être le seul qui sait. il ne s’imagine pas que les autres savent. Monsieur, la hiérarchie sait bien de choses sur vous et elles va les lâcher le temps venu.
      Il n’y a que des gens de mauvaise foi qui peuvent vous suivre.

  • Les chefs militaires ont voulu ‘faire connaître à tous les différents personnels’ qu’il y avait un coup d’état. En quoi est-il un crime d’avoir fait de telle annonce ? Que devaient-ils faire ? Annonce une confrontation avec RSP ? Les autres corps de notre armée, qu’est-ce qu’ils avaient comme matériel de guerre pour confronter le RSP.? Au lieu de leur pointer des doigts, il faut les saluer. En tenant une telle défense, Gilbert est en train de minimiser combien il était craint au Burkina. Toute personne dont tous ses membres fonctionnaient en symbioses n’allait point oser de te dire non, te contrarier, même les chefs militaires qui, en réalité, n’étaient chefs que par le nom car ils n’avaient aucun pouvoir, encore plus de te contrarier. Je l’ai dit par le passé et je le répète : Gilbert les avaient mis devant un fait accompli, ils se sont pliés devant lui par la peur, véhiculée par l’incapacité de faire quoi que ce soit et ont donc dit et/ou on fait tout ce qu’il voulait. Le tribunal a bien vu on les écartant.

  • Mon cher HUG, vous êtes né au Burkina ? Y avez-vous vécu ? Connaissez-vous DIENDERE et son Tout puissant RSP ? J’en doute fort ! Même le président Blaise COMPAORE a fuit dans une ambulance en 2011 pour se réfugier à Ziniaré, en attendant que ces voyous se calment ! Les gradés de l’Ex-RSP qui sont passés à la barre ont clairement dit qu’ils n’avaient pas le choix que d’accompagner ce coup d’Etat à la maternelle. Le Commandant Abdoul Aziz KORGO a dit qu’il n’était pas d’accord avec le coup, même étant chef de corps du RSP, a-t-il osé dire NON ? N’a-t-il pas dit qu’un solda a menacé de tirer sur lui, lorsqu’il leur a demandé de rendre les armes ? Le colonel BAMBA, n’a-t-il pas dit à la barre, « qu’il ne voulait pas mourir bêtement » ? Le Colonel major, Patron de cette milice a aussi dit que « c’était la première fois de sa carrière de militaire de voir un soldat (Da Sami) hyper armé dans une salle de réunion des hauts gradés de l’armée » Vous faites exprès ou quoi ? Le militaire qui osait dire au moment des faits qu’il n’était pas d’accord était mort et enterré, POINT BARRE ! Ceux qui ont fait le coup (le Major BADIEL, le Capitaine DAO, l’Adjudant Moussa NEBIE, le Touareg, le caporal DA Sami, etc) ne sont pas de MILITAIRES, ce sont des « CRIMINELS EN PUISSANCE ». Je répète « Si tu as ta main dans la gueule d’un chien, mieux vaut le caresser pour retirer ta main intact ». C’est ce que la Haute Hiérarchie militaire a simplement fait, pour éviter un bain de sang inutile. Avec le RSP les filles et fils de ce pays ont versé trop de leur sang. La place de la Révolution ne peut contenir les orphelins et les veuves que le RSP a produits dans ce pays. Merci encore au général ZAGRE pour sa sagesse ! Dieu bénisse le BURKINA FASO !

  • Hey les gars, c’est clair que ce coup d’état a été voulu par ZIDA afin de créer une situation et de rester au perchoir comme lui avait dit son prophète ’’c’est dieu qui t’a donné, il ne faut pas laisser’’ (Prohète et Dieu sont en minuscule par ce que ce n’est pas un vrai prophète et quand il parle de Dieu, il ne s’agit pas du Dieu Tout Puissant mais de leurs dieu). Cela n’a pas marché mais partie des conséquences oui à savoir l’élimination du RSP et le limogeage de certaines têtes.
    Alors, le jugement est fini ; DIENDIERE n’a rien fait ; on le laisse retourner au boulot. Ceux là qui ont fuit doivent venir nous dire pourquoi fuir même en temps de paix car comme on le dit chez les mossi, ’’A maenin mih tiiri, mimin ti tenga naan waan-mè’’.
    Je vous aurait prévenu tout comme sur cette même plate forme il avait été signifier à Blaise de laisser tomber son histoire d’article 37 car l’occident finançait des gens pour en profiter. Il fallait le chasser et du coup casser l’armée du pays par ce qu’ils se préparaient à faire entrer les bandits dits djihadistes au Faso. Faisant ainsi, nous vivons la situation actuelle.
    Vous pouvez ne pas croire mais c’est la réalité.
    Pleurons nos morts, pardonnons nous et refaisons notre armée si bien crainte. Vous verrez que en moins de deux semaines, on ne parlera plus d’attaques.
    Wendé, yaaf Burkina, Yolssa laf songa ! Amina !

    tangatapsoba@yahoo.fr

  • internaute juste et ragnangué ce sont ces genres de réaction qui enrichissent le forum, c’est à dire des analyses contradictoires sans insulter l’autre et son point de vue.

  • Je pense que le tribunal devait faire une preuve d’intelligence pour élargir l’enquête. La seule culpabilité du Général ne suffisse pas à apaiser le cœur des burkinabé sur cette affaire du coup. Je trouve la démarche du Général humaine et authentique sur certains points. Il demande pardon aux parents des victimes, il assume sa responsabilité à partir du 17 septembre 2015. Il fait une contrition générale et mais soutien son accusation sur le rôle suspect de la hiérarchie militaire. Je croire comprendre que la lucidité de ce procès devait être pédagogique pour l’armée et l’ensemble des burkinabé. Quand aux avocats de la partie civile qui veulent entendre le général dire : j’ai moi qui ai donné l’ordre de faire le coup, je ne comprends pas le poids de leur argument. Le général dit n’est pas reconnaitre ceux qui ont organisé le coup, mais situe le contexte ayant abouti à ces événements. Je peux comprendre dans un sens de vouloir punir sévèrement les proches du président Blaise Compaoré, mais le patriotisme et la justice équitable devait amenés les uns à affaire un dépassement de soi. Je lis simplement les écrits concernant le procès, mais je me rends compte que le général est un être humain comme Mr le tout le monde. Il a certainement fait des erreurs pendant la jeunesse, mais ce coup a été révélateur pour lui de reconnaitre la limite des ses pulsions de morts. Nous savons aussi que tout être humain a ce côté pervers en lui et la hiérarchie militaire ne sont les saints des militaires. Si le général insiste sur leur rôle ambiguë dans le coup d’État, le tribunal devait avoir le courage d’ouvrir une information judiciaire car au final c’est le Burkina et sa démocratie qui gagne.

  • DE TOUTE LES FACONS CEUX QUI MERITERONT DES SANCTIONS LES SUBIRONT

  • on dit que c’est le RSP qui detenait le renseignement.mais avec tous ces accusés qui sont passé à la barre,on ne sait toujours pas qui a commandité ce fameux coûp d’etat

  • Diendéré n’est pas devant la barre pour dicter les procédures à qui que ce soit. Il n’a donné aucune leçon à travers ce coup de force. L’objectif de ce procès est d’empêcher des parvenues de bloquer un conseil de ministre pour quelque raison que ce soit.
    Que les spécialistes des artilleries saches que ces armements doivent servir à protéger les burkinabé et non à créer des morts. La hiérarchie militaire n’a rien à voir avec tes sales déboires. Ce sont les bébé qui aiment les bandits chefs dans les films western qui te croient sinon on sait que tu cherches à noyer tout le monde et ta stratégie bancalissime ne marchera pas.

  • Je ne comprends pas pourquoi cette polémique au sujet du message du CEMGA.
    Faites une bonne lecture c’est à dire lire entre les lignes ; vous comprendrez que le CEMGA ZAGRE n’avait pas le choix : il a dit qu’il y a eu un coup d’Etat dans sa correspondance ; ce qui explique clairement qu’il n’est pas impliqué ; il a juste donné l’information en tant que chef.
    De plus , de memoire d’homme un CEMGA n’est pas là pour s’opposer à un coup d’Etat ; il se doit de respecter le nouveau chef comme l’a si bien dit souvent un responsable politicien ivoirien : quand tu deviens chef ; je suis avec toi comme l’exige ma coutume.... suivez mon regard !.
    DIENDERE a opté pour une stratégie de défense qui consiste à impliquer toute l’armée et toutes les personnes qui d’une manière ou d’une autre ont négocié avec lui.
    Cette stratégie étant trop "bateau " ne pouvait pas prosperer.
    En rappel c’est cette stratégie qui a compliqué le démarrage du procès.
    En matière de création d’entreprise ; il y a un principe qui dit que " je mets mon pied mais je sais où le mettre".
    DIENDERE a mis le pied sans savoir où le mettre c’est à dire que la probabilité pour que le peuple resiste à son coup d’Etat a été négligée d’où cet echec.
    May almighthy God protect our beloved country.

  • IB, JUSTE et RAGUANGUE je suis sure que HUG est un jeune né après l’assassinant de Norbert ZONGO. Une personne qui était adulte entre 1987 et 1997 ne peut pas parler ainsi. HUG retient bien cette phrase de RAGUANGUE (le Major BADIEL, le Capitaine DAO, l’Adjudant Moussa NEBIE, le Touareg, le caporal DA Sami, etc) ne sont pas de MILITAIRES, ce sont des « CRIMINELS EN PUISSANCE »).
    Une petite anecdote : j’étais au primaire à l’école Zone du bois et c’est l’abas que j ai reçu mes premiers gaz lacrymogène. Au lycée Nelson on nous a gazé. Au lyçée Bogodogo pendant l’assassinant de Nobert Zongo on nous a encore gazé. A l’UO je ne parle même pas. Pendant les marche avant l’insurrection on a marché. Et ce n’est qu’en 2014 que le peuple a pu déboulonner Guinguéré. Je dit bien le Général car c’est le fidèle des fidèles qui n’a jamais trahi Blaise. Donc Mr HUG quand on te dit que le rouleau compresseur du Général est a la base d’un coup d’état, il serait plus sage de rester flou dans tes paroles. ça ne sert a rien de mourir "bêtement" ou d’envoyer tes hommes mourir bêtement. Je suis convaincu que si le peuple burkinabè ne s’était pas levé comme un seul homme pour dire non au coup d’état tous les membres du gouvernent qu’on avait arrêté seront plus de ce monde. """ On te fait et y a rien """

  • Comment le Général Zagreb pouvait s’opposer à un coup perpétré par Golf ?. Après 27 ans de règne pendant lequel vous avez méthodiquement déglingué l’armée au profit d’une bande de mercenaires qui ne croyaient qu’aux sacs d’argent qu’ils broutaient à souhait. On oublie que depuis 2011 l’armée burkinabe montait la garde avec des bâtons. Seul le RSP avait les armes. Les magasins du camp Naaba Koom étaient bourrés d’armes appartement aux autres corps . Ces armes entreposées tels des fagots de bois côtoyaient d’autres, fruits des trafics mafieux divers. Le Général qui perdu son frère en même temps que Sankara ne va se laisser trucider gratuitement par ces félons. Ce n’est pas de la peur c’est seulement être réaliste.

  • Très belle analyse de Mr Juste.
    Mr ou Mme HUG, si la hiérarchie militaire avait réagit comme dit le général, elle n’allait pas être des nôtres aujourd’hui.
    Relisez bien l’écrit de Mr Juste, renseignez-vous auprès de quelques militaires du temps du CSP-CNR ET FP. Ils vous diront de quoi le général est capable.
    Je pourrais dire même que Blaise COMPAORÉ doit son long règne au fait qu’il n’a jamais voulu affronter le général face-à-face.
    Je suis sûr et certain que vous même Mr ou Mme HUG, vous vous êtes déjà trouver dans ce genre de situation et je suis certain que vous avez eu la même attitude que celle de la hiérarchie militaire. Donc. Comprenez la.

  • Cher burkinabè ne soyez pas sourdent d’oreille, observons grandement se procés et ne tirons de conclusions hative, un individus n’a jamais 100% tort .faisons donc la part des choses inculpons ceux qui peuvent etre inculpés et passé a la reconcilliation nationale pour que nos morts se reposent en paix.
    Paix au faso.

  • Ce Message estune stratgie militaire tres employe dans ce contexte.

    If you can beat them, join them.

    C est ce que le General Zagre autliser pour se gahgner du temps pour contre-carrer par la suite desarmer l Autre General qui sous barreaux ajourdhui.

    Une question de rapport de force. Diendere s est laisser pieger par justement par ce Message a double interpretations.

  • Si le gal Diendere dit que pengrenonma pouvait refuser le coup d’état pourquoi lui avant zagré na til pas refusé dassumé le coup d’état. C’est dommage.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.