Génération Joseph-Ki-Zerbo : Un 10e anniversaire sous le signe de la consolidation des acquis

LEFASO.NET | Etienne Lankoandé (stangiaire)

Publié le mercredi 5 décembre 2018

Génération Joseph-Ki-Zerbo : Un 10e anniversaire sous le signe de la consolidation des acquis

La Génération Joseph-Ki-Zerbo, structure estudiantine de l’université de Ouagadougou, a organisé la cérémonie d’ouverture de son 10e anniversaire, ce samedi 1er novembre 2018, à l’institut Imagine sis au quartier Wayalghin. Les activités entrant dans le cadre de la célébration de cet anniversaire se dérouleront du 1er au 4 décembre 2018.

« Chaque génération a des pyramides à bâtir », disait Joseph Ki-Zerbo à la jeunesse africaine. Le mouvement « Génération Joseph-Ki-Zerbo » (GJKZ), lui, estime qu’il a des hommes à former, des consciences à éveiller, mais aussi et surtout une Afrique à aider à s’émanciper. Son milieu d’action est l’université et elle s’attèle à la construction humaine et morale de la jeunesse, en particulier celle estudiantine et scolaire. C’est pourquoi les membres ont fait de la citation « Chaque génération a des pyramides à bâtir » leur devise. Selon le président de la GJKZ, Dobi Parfait Maré, « ce mouvement se veut un tremplin pour ses membres de construire leur pyramide, de marquer positivement leur temps ».

Conscients des problèmes, surtout de mentalité, que vit sa jeunesse du continent africain, ces jeunes étudiants ont mis en place ce mouvement, afin d’apporter leur pierre à l’édification d’une nouvelle Afrique affranchie des tares de l’exploitation (traite négrière, colonisation) grâce à la production intellectuelle des Africains. Ce mouvement a pour ambition première de diffuser la pensée de Joseph Ki-Zerbo qui venait de s’éteindre physiquement deux ans avant sa création (2006) et celles d’autres penseurs africains.

Aujourd’hui, la structure s’est développée, a grandi et a atteint dix ans. Pour capitaliser ces dix années d’actions, d’instruction et de formation à travers le Burkina Faso et hors de ses frontières, dessiner un présent nouveau et tracer de nouvelles perspectives pour l’avenir, les membres du mouvement, anciens et nouveaux, se sont engagés à célébrer ce dixième anniversaire en quatre jours.

Pour le président Dobi Maré, « cette célébration permettra de redéfinir, de redynamiser, de relancer et de projeter le mouvement dans le temps et dans l’espace ». Un thé-débat, un ciné-débat, un panel et des débats radio/télédiffusés sont les activités qui seront menées au cours de ce 10e anniversaire.

Parlant des difficultés, « le manque de moyens, l’irrégularité de certains membres, le manque de prise de conscience d’un grand nombre de jeunes de ce que ces structures à caractère intellectuel peuvent leur apporter et le manque de soutien de la part des autorités » sont entre autres les difficultés relevées par le président de la structure. Il lance donc un appel à la jeunesse du monde universitaire, à comprendre qu’après les amphithéâtres, il y a une autre connaissance à rechercher.

La célébration des dix ans de la Génération Joseph-Ki-Zerbo vise à faire une rétrospection et à capitaliser les actions du mouvement, à lui donner un coup d’éclat et à lui impulser un nouvel élan. D’où le thème « Après 10 ans de la Génération Joseph-Ki-Zerbo, quels impacts et quelles perspectives ? ».
Ce thème sera traité et vécu tout au long de ce 10e anniversaire. Des thèmes secondaires seront traités comme « Crise du système éducatif au Burkina Faso : quelle contribution de la pensée de Joseph Ki-Zerbo pour un système éducatif efficace et durable ? », à l’occasion d’un panel, le 4 décembre à 14h.

Etienne Lankoandé (stagiaire)
Lefaso.net

Messages

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.