FONRID : Les chercheurs valident le nouveau plan stratégique 2019-2023

LEFASO.NET | Yvette Zongo

Publié le mercredi 5 décembre 2018

FONRID : Les chercheurs valident le nouveau plan stratégique 2019-2023

Ouverture, ce mardi 4 décembre 2018 à Ouagadougou, de l’atelier national de validation du plan stratégique 2019-2023 du Fonds national de recherche et de l’innovation pour le développement (FONRID). La cérémonie a été présidée par le secrétaire d’Etat chargé de la Recherche scientifique et de l’Innovation, Dr Urbain Coulidiati.

Contribuer au financement de la recherche et de l’innovation pour le développement du Burkina Faso. Telle est la mission assignée au FONRID (Fonds national de recherche et de l’innovation pour le développement), comme l’a souligné le secrétaire d’Etat chargé de la Recherche scientifique et de l’Innovation, Dr Urbain Coulidiati. Et pour mieux réussir cette mission, le FONRID s’est doté, en 2013, d’un premier plan stratégique 2014-2018 qui est arrivé à échéance.

C’est donc dans ce contexte que les chercheurs du FONRID sont appelés à valider le nouveau plan stratégique 2019-2023, qui doit être une boussole mais surtout le document où s’inscrivent toutes les attentes de la structure. Dr Urbain Coulidiati a donc invité les participants à adopter de façon participative et inclusive ce nouveau plan stratégique afin de permettre au FONRID de disposer d’un outil d’orientation pour les cinq années à venir.

JPEG - 28.8 ko
Dr Hamidou Tamboura, directeur général du fonds national de la recherche et de l’innovation pour le développement

Et d’indiquer « qu’après six années d’existence, le premier plan a permis de bénéficier de nombreux projets de financement dans divers domaines du développement, de l’innovation et de la recherche. Des résultats ont été obtenus par les chercheurs et les innovateurs des universités, des centres de recherche et des associations ».

Pour le Dr Hamidou Tamboura, directeur général du FONRID, le premier plan quinquennal, malgré sa qualité et la volonté des acteurs, a connu une mise en œuvre assez difficile, liée à la conjoncture nationale et internationale de ces dernières années qui n’a pas permis de mobiliser suffisamment de ressources à la hauteur du coût estimatif. C’est pourquoi les principaux axes du nouveau plan stratégique 2019-2023 tournent autour d’une introspection pour faire le bilan du premier plan et bâtir des fondations de celui en cours.

Parlant du bilan du premier plan, Dr Hamidou Tamboura a montré que même s’il y a eu des acquis en termes d’expériences, de maîtrise des processus et de mobilisation de ressources, il y a également eu des difficultés qu’il ne faut pas occulter. En effet, la première difficulté est le manque de moyens financiers, parce que, pour lui, le FONRID dépend essentiellement du budget de l’Etat, qui connaît lui-même des difficultés financières depuis quelques temps.

En plus de cette difficulté, il y a eu le problème de la gestion des ressources publiques mises à la disposition des chercheurs, etc. Et pour répondre à cette dernière difficulté, il est prévu, dans ce nouveau plan, des sensibilisations et des formations sur les procédures de la dépense publique pour que les ressources mises à la disposition des chercheurs soient bien gérées.

JPEG - 57.3 ko
Une vue de quelques chercheurs des domaines d’interet national réunis pour valider le plan stratégique 2019-2023 du FONRID

Contenu du plan stratégique 2019-2023

Concernant le contenu de ce plan stratégique 2019-2023, le directeur général du FONRID a fait savoir que dans un premier temps, il y aura un volet institutionnel interne qui doit permettre au fonds d’avoir des mécanismes appropriés pour que l’organisation de toutes les activités soit plus efficiente. En plus de ce volet, ajoute-t-il, il y aura le cadrage des activités scientifiques qui doivent être financées.

Les acteurs des domaines d’intérêt national seront invités à s’exprimer sur ce point. « Et parmi les propositions qui seront faites, des projets de recherche seront choisis pour être financés ». En effet, les domaines prioritaires de ce nouveau plan stratégique 2019-2023, pour le premier responsable du FONRID, sont entre autres les sciences agricoles, les sciences humaines, la santé (c’est-à-dire santé humaine et animale), les énergies renouvelables, l’environnement.

Yvette Zongo
Lefaso.net

Messages

  • Bonsoir à toutes et à tous !
    Merci pour cette dynamisation renouvelée de la recherche au Burkina Faso.
    Toutefois, dans les projets à financer, n’oubliez pas ceux ayant trait à la paix.
    Merci d’exister et bonne inspiration dans vos travaux.
    Vive le Burkina Faso, vive la recherche !

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.