Ministère de la santé : L’Observatoire national des ressources humaines en santé en cours de redynamisation

LEFASO.NET | Aïssata Laure G. Sidibé

Publié le vendredi 9 novembre 2018

Ministère de la santé : L’Observatoire national des ressources humaines en santé  en cours de redynamisation

Dans le cadre de la mise en œuvre du Plan national de développement sanitaire (PNDS) 2011-2022, un atelier de validation de l’arrêté portant création, attributions, organisation et fonctionnement d’un Observatoire national des ressources humaines en santé se tient les 9 et 10 novembre prochain, à Ouagadougou. Cet atelier est organisé par la direction des ressources humaines, avec l’appui financier de l’Organisation mondiale de la santé. La cérémonie d’ouverture qui a été présidée par le Chargé d’étude du secrétariat général du ministère de la santé, Fulgence D. Toni, est intervenue ce vendredi 9 novembre 2018, à Ouagadougou.

L’observatoire national des ressources humaines pour la santé (ONRHS) tel que défini par le directeur des ressources humaines (DRH) du ministère de la santé, El Hadj Adama Sawadogo, est une plateforme d’échange sur l’ensemble des informations liées aux ressources humaines (RH) du point de vue de la production, de la formation, de la répartition et éventuellement de tout ce qui est comme étude en lien avec les RH. Au Burkina Faso, faut-il le rappeler, cet observatoire avait été mis en place par arrêté du 19 mai 2009.

Cependant, le niveau de représentativité si élevé a engendré des lourdeurs administratives qui n’ont pas permis la mobilisation conséquente des membres pour la réalisation des activités et conduit à des dysfonctionnements. En effet, il faut retenir que l’ONRHS regroupe les responsables au plus haut niveau des ministères en charge de la santé, de la fonction publique, des finances, de l’administration territoriale, de la promotion de la famille, de la décentralisation, des enseignements secondaire et supérieur.

Aujourd’hui, avec l’évolution dans le domaine du développement des RH pour la santé dans notre pays en termes d’élaboration et d’adoption de documents stratégiques, la redynamisation de l’ONRHS s’avère plus que nécessaire non seulement pour l’élaboration et la validation technique des documents d’orientation en matière de gestion des RH mais aussi pour le suivi de la mise en œuvre et la veille stratégique. C’est du reste, l’une des recommandations de l’atelier de validation du plan régional UEMOA, tenu à Abidjan en janvier dernier, a fait savoir les organisateurs.

L’atelier de 48 heures entamé ce vendredi 9 novembre 2018, s’inscrit dans cette dynamique. Il sera question au cours des travaux, de présenter les fondements de l’ONRHS, ses domaines d’intervention et ses activités. Les difficultés de fonctionnement de l’observatoire depuis sa création seront également présentées aux participants, au nombre d’une quarantaine.

A sa prise de parole, le Chargé d’étude du secrétariat général du ministère de la santé, Fulgence D. Toni a avant tout propos, remercié le représentant résident de l’organisation mondiale de la santé (OMS) pour avoir répondu favorablement à l’invitation. Pour lui, ce geste est le témoignage de l’intérêt qu’ils accordent à la santé de la population burkinabè et à la problématique des ressources humaines en santé.

M. Toni a par la suite, rappelé que l’ONRHS s’inscrit en droite ligne du Plan national de développement économique et social 2016-2020 à son Axe2 « développer le capital humain » dont le socle est l’accès aux services de santé de qualité est garant à tous ; l’état nutritionnel de la population, en particulier des femmes et des enfants, est amélioré.

Avec la mise en place de cet observatoire, le système de santé du Burkina Faso sera à un niveau d’information assez élevé sur le plan mondial comme c’est le cas déjà pour certains pays de la zone Afrique.
Et au chargé d’étude d’exprimer sa satisfaction de voir, ce jour, notre pays compter parmi les nations qui sont dans la dynamique de la mise en place d’un observatoire, maillon essentiel de tout système de santé performant pour atteindre les Objectifs de développement durable.

Aïssata laure G. Sidibé
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.