Réhabilitation et aménagement de barrages : Le Gouverneur du Centre-Ouest donne le top de départ des travaux à Doulou

LEFASO.NET | Dimitri Ouédraogo

Publié le vendredi 9 novembre 2018

Réhabilitation et aménagement de barrages : Le Gouverneur du Centre-Ouest donne le top de départ des travaux à Doulou

Le Gouverneur de la région du Centre-Ouest, Irène Coulibaly, a, au nom du ministre en charge de l’Eau, procédé, le vendredi 8 novembre 2018, au lancement des travaux du projet de réhabilitation de barrages et d’aménagement de périmètres de bas-fonds, à Doulou, commune de Koudougou. Le projet concerne non seulement la province du Boulkiemdé, mais aussi celles du Ziro, du Sanguié et des Balé. D’un coût global de 10 milliards de francs CFA, le projet est soutenu à hauteur de 7 milliards 500 millions par la Banque ouest-africaine de développement (BOAD).

Dix milliards de francs CFA, c’est le montant qui sera injecté dans le projet de réhabilitation de barrages et d’aménagement de périmètres de bas-fonds. Quatre provinces du Burkina dont le Boulkiemdé, les Balé, le Sanguié et le Ziro vont bénéficier de ce projet. Le lancement officiel des travaux a eu lieu le vendredi 8 novembre 2018 à Doulou, un village de la commune de Koudougou, dans la région du Centre-Ouest.

Selon le ministre de l’Eau, Niouga Ambroise Ouédraogo, représenté par le Gouverneur de la région du Centre-Ouest, l’objectif du projet est de contribuer à la croissance économique du Burkina Faso. Cela passe par la sécurisation et l’amélioration des productions et des revenus des producteurs face au changement climatique.

C’est une initiative que salue la population du village de Doulou sortie massivement à cette occasion. Le chef de Doulou, Naaba Sigri, a reconnu que la réhabilitation du barrage va accroître la production halieutique et maraîchère. Il est aussi convaincu que ce projet va apporter le modernisme dans le domaine et un meilleur accès aux produits sociaux de base.

C’est pourquoi, d’ores et déjà, sa population et lui s’engagent à apporter des agrégats pour la bonne cause. Patrice Guissou, représentant le conseil municipal de Koudougou, a salué les efforts pour contenir l’eau. Il a souligné que la maîtrise de l’eau et l’aménagement agricole étaient des doléances des populations. Il espère aussi qu’avec ce projet, les femmes auront accès facilement aux terres.

Le problème du développement est une préoccupation que partage la BOAD, dira Reine Ayeva, représentante résidente de l’institution, partenaire financière. D’un coût global de 10 milliards, le projet est financé par la BOAD à hauteur de 7 milliards 500 millions.

Au terme des travaux, le projet mettra à la disposition des producteurs, des équipements. Il s’agit de dix décortiqueuses, quinze unités d’étuvage de riz, 24 batteuses, 24 botteleuses. En matière d’emplois des jeunes et des femmes, la mise en œuvre du projet va permettre de mettre à disposition près de 200 millions comme rémunération de la main-d’œuvre locale.[ Cliquez ici pour lire l’intégralité ]

Dimitri OUEDRAOGO
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.