Crise de Gouvernance : Kadidjia Traoré, le maire de Gourcy suspendu, des populations protestent dans la rue

LEFASO.NET | Yann Nikiema

Publié le jeudi 8 novembre 2018

Crise de Gouvernance : Kadidjia Traoré, le maire de Gourcy  suspendu, des populations protestent dans la rue

Des membres d’organisations de la société civile (OSC) et des citoyens de la ville de Gourcy, pour la cinquième fois étaient encore dans les rues de la cité de Naaba Yadéga ce jeudi 08 novembre 2018. La suspension du maire de la commune Kadidjia Traoré par l’autorité de tutelle est la cause du mécontentement des manifestants.

Depuis pratiquement plus d’une année, le torchon brûle entre la présidente du conseil municipal de Gourcy et ses collègues élus. La crise ouverte qui s’en est suivie au sein du conseil a amené un groupe de conseillers à initier courant 2017 une motion de défiance. Mais, l’initiative avait été arrêtée suite à des concertations et médiations conduites par les autorités locales, des personnes de ressources et des cadres du Mouvement du Peuple pour le Progrès (MPP), parti dont sont issus le maire Kadidja Traoré et la majorité des signataires de la motion.

Face à la situation qui visiblement n’a pas évoluée, 67 conseillers (MPP et certains du CDP) sur les 94 que compte la commune ont relancé la motion de défiance le lundi 30 juillet 2018. Déficit de communication et de collaboration avec les membres du bureau du conseil municipal, écart de langage, mauvaise ou non-exécution des marchés publics et de certaines délibérations sont entre autres les raisons officielles qui ont motivées le dépôt de la motion de défiance.



Une motion de défiance sans suite ?

Depuis un trimestre la motion déposée n’a pas eu de suite, alors que les textes du code général des collectivités territoriales en la matière prévoient la convocation dans un délai d’une semaine d’une session extraordinaire par la présidente du conseil municipal afin de statuer. La question qui mérite réponse est de savoir si c’est le dépôt de plainte contre X au tribunal de Grande Instance (TGI) de Ouahigouya par le maire Kadidjia Traoré contre la légalité de la liste des signataires de la motion qui a bloqué la convocation de la session ?

Tout compte fait selon nos informations, des tractions à un haut niveau régional ont eu lieu au TGI et qui ont abouti à la suspension provisoire du procès qui était du reste programmé après la rentrée judiciaire. L’on peut s’interroger aussi si c’est le refus du maire d’obtempérer aux injonctions de la tutelle par rapport à la tenue des sessions avant la résolution de la crise liée à la motion de défiance qui en sont les raisons ?

La tutelle administrative tranche

Par arrêté 2018-237/MATD/CAB en date du 06 Novembre 2018 signé du ministre Siméon Sawadogo, Madame Traoré Kadidjia est donc suspendue de ses fonctions de maire de la commune de Gourcy en application des dispositions des articles 271 et 272 de la loi N°055-2004/AN portant Code Général des Collectivités Territoriales. Cet arrêté vient trancher sur la guéguerre qui ralentit le développement communal, ce qui n’est pas de bon gout pour les défenseurs du maire.

Les protestataires saccagent un corbillard et vandalisent des domiciles

Dès que la nouvelle est tombée, une résistance s’est spontanément organisée autour de certaines OSC, de commerçants et autres conseillers acquis à la cause du maire. En cette matinée du jeudi 08 novembre 2018, C’est dans une ambiance surchauffée, faisant craindre des dérapages que des marcheurs ont convergé du marché central de Gourcy vers l’hôtel de ville avec pour intention de fermer la mairie.

N’ayant trouvé aucune présence dans l’enceinte de la mairie, les mécontents dans leur furie ont fait sortir le Corbillard stationné (Don du député MPP Abdoulaye Ouédraogo dit Titanic) et l’ont simplement saccagé avant d’aller vandaliser les domiciles du même député et du Secrétaire Général du MPP Zondoma par ailleurs ancien maire et 2ème vice-président du Conseil Régional du Nord (Ouédraogo.W Dominique).

« Sans explications fiables, aucun maire ne travaillera dans cette mairie »

Le porte-parole des manifestants Luc Savadogo a signifié au préfet du département de Gourcy Inoussa Dianda, que les populations exigent des explications sur les raisons de la suspension du maire. « Le maire c’est nous qui l’avons élu, par conséquent l’autorité doit nous dire pourquoi contre notre volonté elle arrête l’élan de développement communal qui était amorcé par la bourgmestre ? », s’insurge M. Savadogo.

« Si nous n’avons pas d’explications fiables, nous prendrons les dispositions pour qu’aucun maire ne travaille encore dans cette mairie, advienne que pourra », a prévenu Luc Savadogo qui du reste se proclame de la coordination des associations et mouvements de jeunesse du Zondoma. L’autorité départementale qui dit avoir pris bonne note et attend une note écrite qu’il transmettra à qui de droit a exhorté les manifestants au calme et à la retenue afin d’éviter les troubles à l’ordre public.

En tous les cas conformément à l’article 281 du CGCT, dès que la suspension est consommée, la tutelle est tenue de nommer un des adjoints ou tout autre conseiller dans les meilleurs délais pour assurer l’intérim afin d’assurer la continuité du service public communal et du conseil. [ Cliquez ici pour lire l’intégralité ]

Yann NIKIEMA
Lefaso.net

Messages

  • Voila ou nous mène la politique sous nos cieux ! La politique devrait être le socle de notre développement mais malheureusement c’est elle qui nous fait immerger ! Nous devons nous approprier la démocratie ( pas celle du blanc ) , celle basée sur nos réalités .

  • Je n’aime pas parler de politique mais je suis obligé, voyez vous face à un problème, il faut forcement l’étudier et voir sa faisabilité. Est ce que cela a été fait. C’est triste, un corbillard qu’on saccage, ça semble être banal mais ce n’est pas bon. C’est même pathétique. Asseyez vous et discuter car les Hommes passent mais la mairie va demeurer.

  • Malgré les sensibilisations qui sont faites ça et là, c’est regrettable de constater que l’incivisme a encore la peau dure au pays. Vous qui avez saccagé le corbillard et détruit des logements, votre problème est réglé ? Sinon que ferez-vous ?? Recommencer à casser ??? Bandes de petites têtes, cervelles d’oiseaux !!
    Après c’est pour dire que les enfants sont indisciplinés, violents. Bien sûr puisqu’ils prennent exemple sur vous !! Donc vous ne savez pas qu’on peut protester avec intelligence et dans le respect du bien public et privé quoi ??? Vous pensez mettre les autres en retard ?? Sachez qu’on est dans le même bateau. S’il coule vous coulez aussi !! Bande de oufs !!

  • Des domiciles saccagés, un corbillard(véhicule de tout le monde) renversé trop c’est trop. encore une fois, les autorités doivent sévir car ces actes de vandalisme ne se justifient pas. Si on n’y prend garde la chienlit est en train doucement de s’installer dans notre pays

  • c est le début du commencement de l apocalypse de ce régime ce Dominique ancien maire Gourcy a vendu les parcelles et les espaces verts de la ville la dame vient dennoncer cela il monte les conseillers qui etaient son complice pour renverser

  • Quand le Professeur Laurent BADO dit que les Burkinabè sont trop bêtes, même si c’est pas tous les Burkinabè, il n’a pas tord. Je suis tout à fait partant avec lui. Pour un rien, des citoyens de Gourcy qui se comportent comme des animaux saccagent les biens d’autrui, les biens de tout le monde. Messieurs les brûleurs irréfléchis de Gourcy, vous vous êtes faits du tort en saccageant le corbillard, le bien à vous tous pour des futilités. L’ incivisme tue, et votre incivisme vous a tué. C’est pour après dormir, se lever le matin en bombant la poitrine et dire : hier nous avons été fort ! quelle honte pour des citoyens brûleurs comme ceux de Gourcy. L’adage populaire laisse entendre que si tu te couches sur le dos et tu craches, les salives tombent sur ta poitrine.

  • Ko les yadcé là, faites pardon !
    Ko si vous continuez on va vendre la commune de Gourcy ou la mettre sous tutelle de la commune de Fada.
    Ko tranquilos, tranquilos, tranquilos et tranquilos
    Ko faites preuve de bon sens et mettez l’intérêt de la commune au 1er plan

  • Comment peut-on qualifier objectivent de tels actes dans une cité sensée abriter des gens aussi civilisés à tous points de vue ? Les manifestants semblent demander les raisons de la suspension de leur Maire mais on croit savoir que depuis un bout de temps le blocage des actions de développement est effectif faute de consensus et de prises de décisions adéquates ! Fallait-il que l’autorité de tutelle continue d’observer alors qu’il y a des textes qui encadrent le fonctionnement des Communes ? Ce qui est curieux, c’est que des manifestants ont même procédé à la des destruction de biens publics et privés dont un corbillard ! C’est pathétique !! Je pense que les manifestants ou leurs représentants auraient gagner à approcher l’autorité de tutelle pour comprendre le pourquoi de la suspension de leur Maire et éviter ces dérapages qui n’arrangent aucune partie ! C’est dommage si on résume tout à la politique et aux partis politiques. Pitié, car il y a des citoyens qui ne sentent pas forcement concernés par des problèmes d’individus ou de groupes d’individus et qui ne demandent qu’à vivre tranquillement ! Donnons-leur cette chance ! vive le Faso des dignes fils de nos aïeux !

  • Triste evenement. Meme en democratie il y a des moments ou il faut servir contre ces tetes brulees qui refusent de se soumettre a la loi. On a explique et on continue d’expliquer les valeurs et necessites de la democratie dans l’interet de tous mais y en aura toujours des gens qui vont les ignorer et vouloir faire comme ca leur convient. Ces gens ne veulent rien entendre, alors il y faut les forcer et force est a la loi. Au moins, ils comprendront ce language qui est le leur. Quelle honte ce comportement incivile voir meme sauvage.

  • C’est bon il faut simplement rattacher cette commune à Yako et la boucle est bouclée. Brûler un corbillard çà c’est un précédent et ceux qui l’on fait en payeront les lourdes conséquences.

  • vous avez donné l’occasion aux pauvres samos de foutres des mossis en brulant le corbillard ;le corbillard a fait quoi pour être brulé.

  • J’aimerais juste poser une question à ceux qui ont saccagé le corbillard. Est ce que leur problème est réglé. L’Afrique a juste besoin de régimes forts conduits par des hommes honnêtes et visionnaires. La politique politicienne que nous avons n’est qu’une histoire entre mafieux. On ne pas se développer avec ça.

  • Bonjour les amis,

    Je condamne fermement cette brutale manifestation à Gourcy, mais si on voit plus loin, on comprendra facilement l’amertume de cette brave population. Essayons de comprendre les raisons avant de faire des critiques. De mon point de vue, je fait l’analyse suivante :

    1- Si mes informations sont bonnes, le corbillard est le don d’un des responsables politique de Gourcy. Le domicile de ce dernier a été saccagé.
    2- le deuxième domicile saccagé appartiendrai à l’ancien maire de Gourcy. La gestion du patrimoine communale par ce monsieur est fortement décriée et il paraît qu’il joue des pieds et mains pour rendre difficile la tâche au maire actuel.
    3- De mon point de vue, il y’a depuis longtemps deux camps qui se rivalisent à Gourcy et le politique a été mis à contribution au profit d’un camp dans cette situation.
    4- Je crois savoir que problème de la mairie de gourcy est en justice. Si c’est tel est le cas, pourquoi le ministre Simeon SAWADOGO a pris cette décision ?.

    Observations :
    1- Le saccage des deux domicile à un fondement et il est plus que nécessaire de faire une bonne analyse si on veut vraiment le bien de la population de Gourcy.
    2- Certains ressortissants de Gourcy utilisent la force politique pour faire la force aux habitants de Gourcy.
    3- Nous devons prendre ce problème au sérieux car les hommes passent mais la commune de Gourcy doit demeurée.

  • Ne soyons pas bête aucune raison ne peut justifier le saccage de domicile et de corbillard ; mes frères vous me faite honte je ne suis plus fière d’être du YATINGA.

  • Les organisateurs de ce mouvement spontané doivent être poursuivis. Aller s’en prendre aux biens publics et aux domiciles de certains citoyens qui n’ont rien avoir dans la signature de l’arrêté, c’est purement de l’idiotie. Certains, après les explications du MATD commencent à regretter leurs actes. Il faut que la jeunesse cesse d’être spontanée

  • Vraiment ehhhhhhhhhhhhhhhh Burkinabè !!!!!Voyez,vous demandez des explications et vous saccagez.Et pourquoi ne pas attendre les explications avant de se décider.Évitons de supporter pour supporter.Qui sait ?Peut-être qu’elle est en faute.En ce moment,on fait quoi ?

  • Vraiment triste. Trop de violences inutile dans nos cher pays. Aucune culture du raisonnement et de la concertation avant l’action. Je pense que les meneurs de ce mouvement destructeur doivent répondre au tribunal de destruction des biens d’autrui et des bien public. Le vandalisme doit prendre fin dans ce pays !!

  • J pense qu’il serais plus sage d’aller aux sources et chercher a savoir pourquoi ces casses ont été commises avant de réagir. Loin de moi l’idée d’approuver ce qui s’est passé mais la seule question est de se demande si c’est réellement tout les manifestant (responsables) qui sont a la base de tout ce drame. Si la décision vient de ces derniers. On n dois pas détester tout l monde.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.