Attaques terroristes contre le Burkina : Les Burkinabè de France se mobilisent

Publié le jeudi 8 novembre 2018

Attaques terroristes contre le Burkina : Les Burkinabè de France se mobilisent

A l’appel de l’Union des Associations Burkinabé de France (UABF), la diaspora burkinabè en France va se retrouver le 18 novembre 2018 pour discuter de la situation sécuritaire préoccupante que vit le Burkina Faso depuis quelques années. A cet effet, l’UABF lance l’appel à mobilisation ci-dessous.

A tout burkinabé de France
A toute association burkinabé de France
A tous les membres du Conseil Supérieur des Burkinabé de l’Etranger (CSBE France)
A toute organisation burkinabé de défense des droits humains et de la démocratie basée en France
A tout parti politique burkinabé représenté en France

Depuis 2016 notre pays, le Burkina Faso, fait l’objet d’attaques terroristes, aveugles et meurtrières. Ces attaques à répétitions qui ont fait des dizaines de victimes et créent la psychose au sein de la population. Jamais, depuis l’indépendance du pays en 1960, la cohésion sociale n’a été aussi mise à mal.
Depuis quelques temps, des acteurs de la vie publique, sociale, coutumière et politique tirent la sonnette d’alarme à travers diverses actions :

- Le 29 septembre 2018 : Marche meeting des partis politiques d’opposition regroupés au sein du Chef de File de l’Opposition Politique (CFOP) pour inviter le gouvernement à plus de perspicacité dans la lutte contre le terrorisme et soutenir les Forces de Défense et de Sécurité (FDS) de notre pays

- Le 11 octobre 2018, ce fut le tour de la Coordination nationale des femmes du Burkina d’apporter son soutien aux Forces de Défense et de Sécurité (FDS) du pays.

- Le 14 octobre 2018 : Les forces vives de Bobo-Dioulasso sont descendues dans les rues pour réaffirmer leur engagement dans la lutte contre le terrorisme

- Le 23 octobre 2018 La Chefferie coutumière, regroupant 12 autorités coutumières du pays, s’est adressée au peuple, attirant son attention sur la dégradation actuelle du climat social

Dans son allocution lors de la 73e session de l’Assemblée générale de l’ONU, tenue à New York du 25 septembre au 1er octobre 2018, le Chef de la diplomatie burkinabé, Son Excellence Alpha Barry, Ministre des Affaires étrangères et de la coopération du Burkina Faso a dressé un bilan sombre de ces attaques :
- 229 personnes ont été tuées par des groupes armés terroristes (ce nombre est dépassé à ce jour)
- En 2018, du fait de la menace terroriste, plus de 520 établissements scolaires ont été fermés, soit près de 56000 élèves privés de leur droit à l’éducation

Notre pays est donc en danger !

C’est pour discuter de cette situation préoccupante de notre pays, que l’Union des Associations Burkinabé de France (UABF) invite tous les Burkinabé de France (sans exception) à une rencontre :
Dimanche 18 Novembre 2018 à 14 heures
Lieu : Salle de conférence de l’ambassade 159, Boulevard Haussmann - 75008 Paris
Métro : Saint Philippe du-Roule

L’Assemblée devra répondre à la question suivante : « Face à l’insécurité grandissante dans notre pays, de quelle manière les burkinabé de France peuvent-ils aider le pays ? »

Quand le pays est attaqué, sa défense devient l’affaire de tous, sans exception !
Pour la patrie et contre le terrorisme, tous mobilisés !
Paris le 31 Octobre 2018

Le Bureau Exécutif de l’UABF

Moussa KONATE, Président
Paul TAMINI, Secrétaire Général
Théodore KABORE, Trésorier
Daouda ILBOUDO, Secrétaire Chargé des Projets
Bernadette NABALOUM, Secrétaire Chargée de l’organisation

Messages

  • C’est une belle initiative, mais il y a un mais cartésien, c’est à dire la crainte du ridicule des acteurs politiques. On va dira quoi étant donné que les burkinabé de l’intérieur n’ont pas de considération de ceux de l’extérieur ? De l’intérieur, il y a une partie des burkinabé qui sont accusés d’être derrière ces attaques. Il est vrai que le pays est en dangers mais la diaspora n’est pas responsable de la mise du pays sous la tutelle de l’armée française. Dans ce contexte, vouloir rassembler tous les burkinabé de tout bord en France me semble idéal, mais difficile à réaliser. De quel bord seront nous, et comment les membres de l’opposition en France pourront se faire attendre sans les insultes. Je vous souhaite la réussie dans ce projet. Que Dieu bénisse le Burkina Faso !

  • Belle initiative. Si vous pouvez chercher à comprendre pourquoi ce sont les pays colonisés en Afrique par la France qui sont sérieusement atteints, cela va nous soulager aussi. Courage à vous et surtout n’emboitez pas les pas de nos politiciens fatigués au pays. Discutez sans parti pris sinon ici au Faso la majeur partie de la population est "frelatée" parce que nos politiciens nous indisposent et parlent sans discernement vrai vrai. Pardon faites l’exception en donnant de bons exemples. Que le Tout Puissant vous bénisse.

  • belle initiative.que DIEU vous soutienne dans la recherche de solution pour éradiquer les forces du mal.pensez surtout à un dialogue entre les ténors
    de la politique du pays.

  • .
    Très belle initiative . Vous sentez au moins le danger. J’ ai aimé votre expression : "sans exception ". Vous voulez sans doute poser les bases de
    la reconcilliation. Merci chers frères . Désunis, nous ne pourrons pas repousser nos ennemis.

  • Pardon, pendant votre rencontre,dite a son exellence Mr le President du Faso de ne pas compter sur la France, cette France qui refuse depuis une dizaine d’annee de payer les pensions des veuves d’anciens combattants et qui vivent dans une misere totale.

  • Que des responsables d’associations residant en France, ecrivent Burkinabe comme je le lis dans le texte et a maintes reprises me fait honte ! Je ne suis pas un puriste mais tout de meme ! Mon clavier est americain...

    • mon frere il faut bien qu’ils se fassent remarquer d’une facon pu autre pour esperer venir manger
      Ce que tu signales est un vrai signe qui ne trompe pas. On se comprend !
      SOME

  • Tous mes encouragements à l’endroit de l’UABF... Et merci surtout de n’est pas être restés insensibles, indifférents aux cris, disons "cris rouges" du peuple Burkinabè, merci pour ce geste patriotique. Je souhaite vraiment que la diaspora réponde présent de vive voix et que cette assemblée porte des fruits...
    Surtout que le gouvernement fasse vraiment tout ce qui est en son pouvoir, pour que ce vacarme cesse.

    Un lycéen

  • Merci d’avoir pensée à la patrie.Soyons tous unis contre ces bandits de grands chemins déguisés en terroristes.
    Votre initiative est pertinente car cela montre que vous vous souciez du bien être du pays. encore merci

  • Merci d’avoir pensée à la patrie.Soyons tous unis contre ces bandits de grands chemins déguisés en terroristes.
    Votre initiative est pertinente car cela montre que vous vous souciez du bien être du pays. encore merci

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.