Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Chaque nation qui délaisse la foi en dieu et l’éducation est une nation en proie aux incivilités.» Salim Boudiaf

Incivisme en circulation routière : Le National democratic institute (NDI) sensibilise à Bobo

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET | Haoua Touré • jeudi 11 octobre 2018 à 00h30min
Incivisme en circulation routière : Le National democratic institute (NDI) sensibilise à Bobo

Dans le cadre de la promotion du civisme, le National Democratic Institute (NDI) en collaboration avec la mairie de la commune de Bobo-Dioulasso a initié un forum le mercredi 10 octobre 2018 à l’Espace Rencontre Jeunesse Dafra sous le thème « Incivisme dans la circulation routière ».

Suite à une étude réalisée en Avril 2018 par le National Democratic Institute (NDI) sur les perceptions de la population en matière de civisme, il a été constaté que la plus grande problématique à Bobo-Dioulasso est le non-respect du code de la route. Les personnes identifiées comme formateurs ont suggéré l’organisation d’une activité de grande envergure avec la commune pour lancer un débat sur la question avec les citoyens. C’est ainsi que le NDI en collaboration avec la mairie centrale de Bobo-Dioulasso a organisé le mercredi 10 octobre 2018 à Bobo à l’Espace Rencontre Jeunesse Dafra, un forum d’échanges sur le thème « Incivisme dans la circulation routière ».

Les points abordés ont porté sur l’état des lieux de l’incivisme dans la circulation animé par des panelistes issus de la mairie, la direction des transports, la section accident du Commissariat Central de Bobo, et de la Brigade des Sapeurs-Pompiers.

Commissaire Issoufou Belemou chef section accident au commissariat central de Bobo

Selon les statistiques présentées par le Commissaire Issoufou Belemou chef de la section accident au Commissariat Central de Bobo, il a été enregistré à Bobo en 2017, 3075 accidents dont 57 morts. Pour les 3 premiers trimestres de 2018 le nombre d’accidents s’élève pour l’instant à 2314 accidents et 12 décès. Il a également mentionné que 42% des accidents sont liés au comportement humain à travers le non-respect de priorité de passage, non-respect de la réglementation des agents régulant la circulation, non-respect des feux tricolores…

Aussi, il a lancé un appel à la population bobolaise à veiller au civisme dans la circulation, au respect du code de la route, au respect des injonctions des agents régulant la circulation qui sont déployés pour éviter les accidents et pour préserver leur vie…

Awa somé Traoré représentante NDI

Parmi les préoccupations des participants, il était question du problème de transport de passagers à bord des taxis motos, l’ignorance des usagers de la route souvent sur les raisons de leur interpellation, les sanctions sur la communication au téléphone en circulation…
Des recommandations ont également été formulées telles que le port de casque avec l’appui de sensibilisation des chefs d’établissements scolaires, l’instauration de l’éducation civique et routière dans les écoles, une grande sensibilisation des conducteurs de taxis motos sur les risques de transports de passagers…

Awa Somé/Traoré représentante du NDI a souhaité que les différentes recommandations des différents acteurs puissent être des solutions pour qu’à Bobo on puisse sortir en paix et rentrer chez soi en paix plutôt que de se retrouver tout le temps dans les services de traumatologie.

Bourahima Sanou maire de la commune de Bobo

Le maire de la commune de Bobo Bourahima Sanou a pour sa part salué cette initiative du NDI pour cette action d’accompagnement de la commune sur des actions quotidiennes que constituent la question d’incivisme, la gestion des conflits qui sont aujourd’hui des phénomènes qui préoccupent l’autorité même au plus haut niveau. Aussi il souligne que l’incivisme sous toutes ses formes, l’intolérance sont une menace pour la survie de la population car lorsque l’incivisme prend de l’ampleur aucune couche sociale n’est épargnée.

Le maire a surtout déploré que c’est à Bobo qu’on monte dans les tricycles et qu’on s’y s’entête malgré les nombreux accidents invalidant certains usagers. C’est à Bobo, poursuit-il, que les camions transportent du sable sans protection et quand on les arrête ils organisent des marches, et par ailleurs à Bobo où il n’y a pas beaucoup d’engins mais tout le temps des accidents.

[ Cliquez ici pour lire l’intégralité ]

Haoua Touré
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Sit-in des avocats : Matinée de plaidoirie devant la MACO
Mouvement des GSP : « Nous attendons le rétablissement de la carrière des GSP et la reprise de service par les 10 », selon le représentant SYNAGSP à la MACO
Santé : Le SYNTSHA maintient sa grève du 21 au 25 mai 2019
3ème Assemblée RECOWA-CERAO : Les évêques de l’Afrique de l’Ouest condamnent « ceux qui tuent au nom de Dieu »
RECOWA-CERAO : L’intégralité de la lettre pastorale des évêques de l’Afrique de l’Ouest à la clôture de leur 3e Assemblée plénière à Ouagadougou
Grèves dans le secteur de la santé : Le gouvernement appelle les syndicats à un « esprit de patriotisme »
Métiers d’ingénieur : 2iE veut briser les stéréotypes sur la performance des femmes
Agences de l’eau du Mouhoun et des Cascades : Du matériel pour appuyer la gestion des ressources en eau
Violence dans les langues : Un colloque international pour un meilleur décryptage
Réhabilitation de l’hôtel de ville de Bobo-Dioulasso : Les travaux officiellement lancés
Solidarité nationale : SAP Olympic au secours des personnes vivant avec un handicap
FONRID : Douze porteurs de projets reçoivent des chèques
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés