Province de l’Oubritenga : Plus de 250 militants quittent le CDP pour le MPP, selon des responsables politiques

LEFASO.NET | Edouard Samboe (Stagiaire)

Publié le jeudi 11 octobre 2018

Province de l’Oubritenga : Plus de 250 militants quittent le CDP pour le MPP, selon des responsables politiques

Le Mouvement du Peuple pour le Progrès (MPP, parti au pouvoir), section de la province de l’Oubritenga (région du plateau-central), a, à travers sa sous-section de la commune rurale de Zitenga, accueilli plus de 250 militants du CDP (Congrès pour la démocratie et le progrès, ex-parti au pouvoir). Les responsables locaux du MPP ont accueilli ces hommes et femmes au cours d’une cérémonie organisée le dimanche, 7 octobre 2018 à Zitenga.

Ils sont précisément 259 hommes et femmes qui ont quitté le CDP pour s’allier au MPP. Ils ont été accueillis au cours d’une assemblée générale par les responsables locaux du MPP qui les ont encouragés dans leur choix. C’est vêtu de tee-shirts aux couleurs de leur désormais parti, MPP, que ces militants ont été accueillis. Ils sont issus des communes de Nagréongo, Loumbila, Ziniaré, Absouya, Dapelgo, Manega, etc. Sourire aux lèvres, mains battantes et débout sous un soleil de plomb, ces anciens militants du CDP ont rempli les conditions d’adhésion au MPP, selon leurs nouveaux responsables politiques. « MPP, victoire ! », ont scandé ces démissionnaires. « Ils ont décidé d’adhérer au MPP qui est le parti du peuple afin d’agrandir la base.

La mise en œuvre du programme présidentiel et le PNDES (Plan national de développement économique et social, ndlr) ont prouvé au bout de deux ans, que le MPP est la solution », a déclaré le maire de Nagréongo, parrain de la cérémonie.

JPEG - 74 ko
maire de nagreango, parain de la cérémonie

Selon le premier responsable provincial MPP de l’Oubritenga, le député Marc Zoungrana, « le MPP a fait ses preuves en deux ans. Le parti s’agrandi par de nouvelles adhésions et ce sera ainsi. Nous gagnerons en 2020 ». A l’origine de cette défection du CDP, le porte-parole des démissionnaires explique : « ce n’est pas un problème. On veut juste changer de camp ; parce qu’on se sent dans le MPP ». Pourtant, cette zone semblait être le bastion du CDP. A cette observation, il répond : « ce n’est plus le cas et vous verrez la différence dans peu de temps ».

« J’ai vu que le programme du MPP est meilleur et je veux y adhérer. J’ai décidé de quitter le CDP et je compte militer au sein du MPP », renchérit un autre démissionnaire, Idrissa Sinaré.
Pour Sabné Kouanda, cadre du MPP, c’est naturel, les êtres humains se déplacent vers les zones qui les intéressent. « Aujourd’hui, le MPP est le parti du peuple et il n’est pas surprenant de voir le peuple s’y accourir », justifie M. Kouanda.

JPEG - 50 ko
Sabné Kounda, president des cadres du MPP

C’était également une occasion pour les nouveaux militants MPP de poser leurs doléances au bureau provincial. Dans sa prise de parole, Asséta Kologo, présidente du groupe des femmes démissionnaires, n’a pas manqué de faire cas du manque de puits, de moulins, etc.
Entre autres, Amidou Sinaré, président des démissionnaires, a martelé que le rejet du CDP au profit du MPP est la conséquence de l’implication du MPP dans le vécu des populations. Ainsi donc, il a manifesté sa foi en ces termes : « le MPP, c’est l’avenir ». Sur les préoccupations, les responsables locaux du MPP n’ont pas manqué de les assurer de l’engagement du parti à faire d’eux des hommes et des femmes prospères.

En outre, dans leurs analyses sur les stratégies de mobilisation, les responsables du parti au pouvoir ont laissé entendre que c’est un travail de fond qui consiste à agrandir la base du parti pour les élections prochaines.

[ Cliquez ici pour lire l’intégralité ]

Edouard K. Samboe
Lefaso.net

Messages

  • Au Burkina comme partout dans le monde avisé tout le sait que le mensonge,la voyoucratie et l’escroquerie sont les piliers fondateurs du MPP Le CDP au nom de Excellence Blaise Compaoré Qu’Allah le bénisse et le protège ne compte pas sur un nombre d’individus déterminés il a le PEUPLE Vive le PEUPLE Vive la DÉMOCRATIE Vive le CDP Qu’Allah bénisse et protège et protège son Excellence Blaise Compaoré et sa noble famille

    • Va dire ça devant les enfants ou les parents de ceux que ce vampire a tué en 27 ans juste pour le pouvoir et tu verras. Comme on ne peut pas raisonner un idiot , je dirais seulement si votre Blaise COMPAORE était un vrai moaga il devrait se suicider pour ne pas vivre la honte actuelle. Évidemment il est née avant la honte et toi aussi.

  • Certainement que Ladji ADAMA emarge à Fasonet ou à un complice forcené à l’intérieur. Comme être en tête à chaque intervention sur le forum. Un ladji qui croit que Blaise est un extra terrestre malgré la honte qu’il a subit. Fuir avec sa noble famille en plein jour. C’est Dieu qui est fort.

  • Une cérémonie organisée dans le village natale du maire "SINARE", lui même et son binôme CDP, quelle intelligence de machiavel ? Que valent 250 militants dans une commune de 54 villages ayant 108 conseillers municipaux dont 80 conseillers sont CDP ? Juste une épée dans l’eau. D’ailleurs, nombreux sont ceux venus de Ziniare pour gonfler le nombre. Aucun conseiller CDP d’un village n’a démissionné. En plus ce sont déjà des militants invisibles du MPP, qui se sont mués en militants CDP démissionnaires, quelle gymnastique pour en arriver là ? Je connais bien cette commune et ses hommes, croyanrs, intègres et réfléchis. Beaucoup ont juré de militer dans le CDP et ne jamais faire partie d’un groupe où une seule personne a osé mettre le feu dans un domicile d’un burkinabé quel que soit sa religion, son choix politique, ses pensées et surtout sa culture. Que Dieu continue de bénir les hommes justes et honnêtes, humbles et peu gloutons et non guidés par leur seul ventre.
    Que Dieu protège et bénisse le FASO et tous ses habitants. A bas le terrorisme sous toutes ses formes. A bas la haine, la rancune et la vengeance sous toutes ses formes. Vive l’amour, la cohésion, l’entente entre tous les hommes.

    • Je n’ai pas bien compris. Au Burkina Faso on jure de rester dans un parti politique et ce jusqu’à quand ? Ou bien c’est pour toute la vie. Faites attention à vos propos, en voulant defendre le CDP, vous allez l’enfoncer. Loin de moi de faire l’apologie du nomadisme politique. Un homme responsable et inteligent, lorsqu’il n’est plus en phase avec son parti, le quitte pour pouvoir defendre ses idées. Voyez le cas de Macron et du PS français. Ne pas confondre un homme politique responsable et inteligent avec des militants ignorants qui ne savent pas comment ou pourquoi ils sont au CDP et même ni pourquoi ils quittent le CDP. Tout simplement, ils croient en un politicien vereux qui a juré de mourir dans le CDP et qui leur a encore juré aujourdhui un lendemain plus huileux en le suivant dans sa nouvelle aventure au MPP où il va encore jurer encore encore. C’est donc ça la politique au Burkina. Sur quoi même ils ont juré ou nom de quel dieu ont-il juré ? C’est malheureusement le cas dans tous les partis politiques qui pour rassembler large sont remplis d’ivraies et de rapaces de toute nature.

    • Tout commence par un coup d’épée dans l’eau.quand des militants mpp demissionnaient pour rejoindre le cdp ;c’etait aussi un coup d’épée dans l’eau ?

  • C’est dommage qu’il manque d’imagination aux politiciens au Burkina. C’est toujours le même scénario. Instrumentaliser pour montrer qu’on est meilleur.
    Chers politiciens, inventez un peu plus de stratégie svp.

  • Ladji adama tu sera toi même bientôt au MPP parce que s’est le parti qui respecte le peuple n’en déplaise à ceux qui rêvent d’être au pouvoir pour des raisons personnelles.

  • Triste burkina ! Quand plus de la moitié de la population est analphabète, ça ne peut donner que ce spectacle pitoyable auquel on assiste.

  • Un certain madi de Gounghin avait organisé son cirque et le pauvre ladji et autres vuvuzelas du CDP n’avait rien trouvé à redire. Gouttez voir !

  • "Ils sont précisément 259 hommes et femmes qui ont quitté le CDP pour s’allier au MPP".

    Là, c’est dommage parce qu’alors ’’Ils sont précisément 259 hommes et femmes qui ont quitté l’anus pour plonger dans du caca’’. Le choix n’est pas pertinent et comme ils sont derniers arrivés au MPP (Mouvement Pilin Pambé), ils n’auront rien à se mettre sous la dent.

    Par Kôrô Yamyélé

  • Haha "ma ne sugri".propre analyse. le temps imparti tire vers sa fin.on verra bien

    SUIVEZ MON REGARD

  • Ils ont raison de quitter le CDP Le Beau Blaise n’est plus là pour donner un sac de maïs par mois à chaque ménage de l’Oubritenga qui a faim pourquoi ne pas chercher un nouveau donateur de vivre.Un peuple qui a faim n’est pas un peuple libre.

  • Quels politiques sont toujours dans ces jeux infantiles ??

  • Dommage que des militants CDP quittent le navire pour le MPP. C’est significatif et révèle peut-être l’incompétence de la direction provinciale d’Oubritenga du CDP à mobiliser les troupes et de s’entendre pour construire une stratégie collective de rassemblement autour des idéaux du parti de M. Blaise Compaoré. La conclusion est qu’il faut mettre des capables à la tête du CDP d’Oubritenga pour éviter de telle hémorragie qui déshonore le parti.

  • Et c’est sûr qu’ils vont y rester ? Félicitation pour cette divagation publiée. On ne doit jamais vite se réjouir d’avoir hébergé le vent dans les narines. Vive le nomadisme.

  • Ça c’est un non événement Rock même était le président du MPP, dans tout ça c’est le maire de nagreongo qui m’étonne. Je pensais que comme c’est un ancien ANEBISTE, ll n’allait tomber dans ces bêtise.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.