Protection de l’environnement : L’ONEA reboise les berges du barrage de Ziga

LEFASO.NET | Dimitri Ouédraogo

Publié le mercredi 12 septembre 2018

Protection de l’environnement : L’ONEA reboise les berges du barrage de Ziga

L’Office national de l’eau et de l’assainissement (ONEA) a organisé, ce mercredi 12 septembre 2018, la Journée écocitoyenneté, en compagnie des enfants des travailleurs. Sur les berges du barrage de Ziga, dans la commune rurale de Nagréongo, région du Plateau Central, 20 000 plantes utilitaires ont été mises en terre.

« Ecocitoyenneté enfantine ONEA 2018 ». C’est sous ce thème que s’est tenue, cette année, la campagne de reboisement des agents de l’ONEA et de leurs familles, sur les berges du barrage de Ziga. Une touche particulière a été apportée à l’événement de cette année : il s’agit de la création du parc des familles et amis de la nationale des eaux. Sur une superficie de 150 hectares, 20 000 plantes utilitaires ont été plantées. On peut citer le neré, le baobab, le karité…

Le reboisement a pour objectif de lutter contre l’érosion hydrique. Il vise aussi à contribuer à une amélioration de la qualité de vie des populations riveraines. Cela va aussi protéger les prises d’eau du barrage contre 25 000 m³ de boue d’envasement.

L’ONEA implique les enfants dans la protection de l’environnement

L’autre touche particulière cette année est l’implication des enfants. Selon le directeur général de l’institution, François Kaboré, ils sont les futurs gestionnaires de notre pays. Il est donc important de leur faire comprendre et prendre conscience précocement de l’importance de l’eau et de l’environnement. Le message, les enfants l’ont compris. C’est pourquoi Dofita Jean-Baptiste Yé, le représentant des enfants, a assuré que l’action de leurs parents ne sera pas vaine. Il dit avoir compris qu’on doit planter des arbres pour non seulement améliorer l’environnement mais aussi améliorer la qualité de l’eau consommée.

« Planter un arbre n’est pas un fait banal »

Pour le ministre de l’Eau, représenté par le gouverneur de la région du Plateau Central, Fatoumata Benon/Yatassaye, planter un arbre n’est pas un fait banal. C’est plutôt un fait plein de sens. Cela traduit, selon le ministre, une volonté de bâtir un meilleur avenir. C’est pourquoi il estime que ces actions sont à perpétuer. Bien avant la plantation et la visite du barrage, Dr Augustin Neya a expliqué que l’ONEA utilise le barrage flottant pour lutter contre la pollution. Lorsque le carburant ou l’huile des moteurs se retrouvent dans l’eau, le barrage flottant l’empêche d’entrer dans le circuit.

L’ONEA utilise également trois types de traitements pour l’eau. Il s’agit des barrières chimiques, des barrières biologiques et des barrières physiques. Pour lutter contre les algues toxiques, des poissons sont aussi utilisés. C’est une espèce de poisson qui se nourrit des algues, une fois jetée dans le barrage. Ce qui fait disparaître cette plante qui provoque des cancers chez l’homme. Ces poissons sont élevés sur le site.

Dimitri Ouédraogo
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.