Bonne gouvernance au Burkina : les neuf membres du Conseil d’orientation de l’ASCE-LC ont prêté serment

LEFASO.NET | Par LEFASO.NET

Publié le mercredi 11 juillet 2018

Bonne gouvernance au Burkina : les neuf membres du Conseil d’orientation de l’ASCE-LC ont prêté serment

Nommés en mars 2018, les membres du Conseil d’orientation de l’Autorité supérieure de contrôle d’État et de Lutte contre la corruption (ASCE-LC) ont, au cours d’une audience solennelle, prêté serment ce mardi 10 juillet 2018, devant le Conseil constitutionnel. Le Conseil d’orientation a pour mission principale d’assister le contrôleur général d’État dans la gestion de l’ASCE-LC.

« Je jure solennellement, devant le peuple burkinabè, de bien et fidèlement remplir mes fonctions en toute indépendance, intégrité et impartialité, de façon digne et loyale, de garder rigoureusement le secret des délibérations et de me conformer rigoureusement à toutes les autres obligations auxquelles je suis astreint ». C’est sous ce serment que les membres du Conseil d’orientation de l’ASCE-LC se sont engagés devant autorités, collègues, parents, amis et connaissances.

Dieudonné Désiré Yaméogo (conseiller en fiscalité), Amina Mousso Ouédraogo (magistrat de grade exceptionnel à la retraite, Médiateur du Faso de 2005 à 2011), Germain Nama (journaliste, directeur de publication de L’Évènement), Mamadou Savadogo (avocat), Siaka Traoré (expert-comptable), Salomon Ouoba (inspecteur du Trésor), Antoinette Kanzié (magistrat), Paulin Philibert Ouédraogo (expert-comptable) et Marie Béatrice Tassembédo (inspecteur du Trésor). Ce sont les membres qui constituent ledit organe.

Ils sont appelés désormais à formuler des recommandations sur les grandes orientations de l’ASCE-LC, son programme d’activités, les traitements salariaux et avantages servis aux membres et aux agents de l’institution ainsi que le recrutement du contrôleur général d’Etat, etc.

Après avoir donné acte à leur prestation de serment et renvoyé ceux-ci à l’exercice de leurs fonctions, le président du Conseil constitutionnel, Kassoum Kambou, leur a prodigué des conseils. Il leur a rappelé que la finalité de leur mission est de moraliser la vie publique. C’est pourquoi il estime que la mission est certes lourde, mais noble dans le contexte actuel où l’honnêteté est la chose la moins partagée.

Pour rappel, le Conseil d’orientation est une composition tripartite de personnalités représentant l’administration publique, le secteur privé et les organisations de la société civile.

Lefaso.net

Messages

  • Vous jurez devant le peuple et après vous oubliez

  • Je crois que c’est un autre machin pour caser des vieux (même si ils ont été intègres) et pour pourvoir au recasement de LMI qui est atteint par la limite d’âge. aura-ton besoin de truc comme ça pour tous les grands corps.
    C’est malicieux mais c’est perceptible

  • Très bien dit "Mamon Yélé". vraiment, encore un machin pour caser des gens et les amener à eur chercher des électeurs. Sinon, il ya des techniciens dans chaque ministères qui peuvent réfléchir sur ces choses là. Permettez à ces techniciens (un de chaque ministères) de se rencontrer une fois par semaine. Ils n’ont pas de salaires supplémentaires, car ils laissent juste leur boulot une fois la semaine. Voilà le travail est fait. Notre pays se complaît vraiment dans le n’importe quoi, dans la merde.

    • Internaute "Woto", je pense qu’il faut bien comprendre les choses avant d’intervenir. Vous parlez de techniciens dans chaque ministère qui peuvent se rencontrer par semaine pour réfléchir sur des choses. Quelles choses ? Je ne connais pas bien la structure mais ce que je sais en suivant les actualités du pays étant à l’extérieur du pays, c’est que ce conseil d’orientation va travailler continuellement à apprécier et recadrer l’action de l’ASCE-LC (en terme de contrôle, d’audit, de lutte contre la corruption dans le pays et de meilleur fonctionnement de l’administration publique) et la gestion administrative et financière du Contrôleur Général d’Etat (le premier responsable de l’ASCE-LC) et ce, à travers l’élaboration et l’adoption de textes de fonctionnement de l’ASCE-LC, l’examen et l’appréciation de leur mise en oeuvre et aussi à travers l’examen de l’exécution budgétaire de l’ASCE-LC pour s’assurer que les objectifs de lutte contre la corruption et de meilleur fonctionnement de l’administration sont ou seront atteints. Ainsi, l’action de l’ASCE-LC ne sera plus déterminée par la seule volonté du Contrôleur Général d’Etat (qui semble pour le moment très positive et affirmée vu la carrure d’homme intègre de Monsieur IBRIGA) mais sera suivie, appréciée et recadrée par ce conseil d’orientation qui agira comme un conseil d’administration. Seulement, ce conseil d’orientation diffère du conseil d’administration car il renferme tout le monde (sauf les politiciens affichés) et du monde de qualité, non corrompu et non acquis au pouvoir (par enquête de moralité poussée ) à savoir les acteurs des secteurs public, privé et de la société civile. Prions Dieu seulement que ce conseil d’orientation ne soit pas pris en otage par les politiciens, notamment le parti au pouvoir car là on ne parlera plus de lutte contre la corruption mais de lutte pour la consolidation des acquis et le pourrissement de l’administration parce qu’on fera tout pour mettre sous le pied les dossiers de corruption et de vols sensibles et ne poursuivre que le menu fretin, laisser les gros voleurs courir et laisser faire les acquis au pouvoir dans l’administration sans pouvoir ni les corriger ni les sanctionner.

  • Moi je crois qu’il faut une bonne fois que toutes les inspections soient affiliées a ce corps au lieu de leur laisser dans leur propre domaine, je veux dire qu’un inspecteur du travail lors des vérifications aura du mal a sanctionner un contrôleur du travail, un inspecteur du trésor aura du mal a sanctionner un contrôleur du trésor qui est son collègue et ainsi de suite y’aura toujours des ententes , des arrangements mais si il y’a un corps d’inspection a part entière on pourra mieux travailler et dans l’impartialité totale.

  • Très bien dit "Mamon Yélé". vraiment, encore un machin pour caser des gens et les amener à eur chercher des électeurs. Sinon, il ya des techniciens dans chaque ministères qui peuvent réfléchir sur ces choses là. Permettez à ces techniciens (un de chaque ministères) de se rencontrer une fois par semaine. Ils n’ont pas de salaires supplémentaires, car ils laissent juste leur boulot une fois la semaine. Voilà le travail est fait. Notre pays se complaît vraiment dans le n’importe quoi, dans la merde.

  • Voyez vous, tous ceux qui tiennent des propos irreflechis sur ses nouveaux membres, confirment qu’ils ne connaissent absolument rien de ses respectueuses personnes. Dans les grandes nations, on les appelle les GRANDS COMMIS de l’etat. Ils sont integres, defenseurs des droits humains, democrates, intellectuelles honnetes,et ne sont d’aucun parti politique. Cessons d’etre ridicules. Ce sont des patriotes, donc ils repondent present partout ou le devoir les appelle. Si demain ils se rendent compte que les principes ne sont pas respectes, ils n’hesiterons pas a rendre leur demission. Sur 9, je connais personnellement 8, donc un peu de respect.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.