DIAFSUD ou “la diaspora pour le développement durable de l’Afrique”

Publi-info

Publié le mardi 10 juillet 2018

DIAFSUD ou “la diaspora pour le développement durable de l’Afrique”

Ouagadougou abrite à partir de ce 11 juillet 2018, et pour trois jours, le forum national de la diaspora burkinabè. Le thème retenu pour cette grande rencontre est “ La contribution des Burkinabè de l’extérieur à la construction nationale”. A cette occasion, zoom sur l’initiative d’un Burkinabè de la diaspora, Issifou Ouédraogo qui, à travers son ONG DIAFSUD, basée à New York, veut contribuer à l’épanouissement de la diaspora africaine.

Les communautés locales Africaines vivent souvent dans une ignorance sanitaire, économique, civique et même environnementale. Cette ignorance est le résultat du manque d’emplois et de l’accès difficile à l’éducation. Elles manquent aussi souvent des outils d’accompagnement adéquats et de la motivation nécessaire pour poursuivre une indépendance économique basée sur la connaissance. Ainsi, certains Africains sont poussés par cette dureté de la vie ou par une simple envie ardente de découvrir, à aller en aventure pour une vie différente.

La diaspora Africaine est une communauté battante qui, malgré les conditions de vie difficile dans son pays d’accueil, ne ménage aucun effort à soutenir famille, amis et connaissances restés au pays d’origine. Cependant, une partie importante des aides et investissements dans des projets de développements finissent souvent dans l’échec due à une mauvaise gestion. Ce qui engendre le découragement, l’abandon et même la limitation des possibilités de retour. Le gouvernement manque souvent de ressources financières pour accompagner les multiples projets de développement. Il n’a pas nécessairement la formule pour permettre une collaboration facile avec la diaspora. Ce qui rend difficile la réintégration de la diaspora éduquée et professionnelle.

DIAFASUD est une organisation à but non lucratif et apolitique enregistrée dans l’état de New York aux Etats Unis d’Amérique d’où se trouve le siège de sa coordination générale. DIAFASUD veut palier à ces différents handicapes du développement de l’Afrique et surtout de la diaspora Africaine. DIAFASUD offre à la diaspora Africaine dans le monde une opportunité unique de patriotisme qui est de contribuer au développement durable de l’Afrique. La diaspora Africaine peut s’investir et investir dans différents programmes tels que la santé, l’environnement, et participer aussi au développement économique et social au profit de l’Afrique.

DIAFASUD, par le biais de la reforestation, l’éducation, la sensibilisation, le financement de projets de développement, et la réintégration de la diaspora, se veut être un partenaire essentiel du développement durable de l’Afrique et à l’épanouissement de la diaspora.

Les ressources qui permettent à DIAFASUD une bonne coordination de ses différents programmes proviennent des contributions annuelles et/ ou ponctuelles de la diaspora Africaine et des aides financières et matérielles des partenaires au développement qui sont les institutions et organisations internationales, et les gouvernements Africains.

DIAFASUD entend ainsi créer un environnement sain et propice qui permettra un afflux de fonds, de connaissances et expériences professionnelles extérieurs dans l’économie Africaine pour la création, le financement et la gestion des projets de développement social et économique, et la création d’emplois. Il permettra aussi aux communautés locales la facilitation et l’accès gratuits à l’éducation et à la technologie. Une population sensibilisée et éduquée participe plus au fonctionnement de l’Etat et cela résultera à une augmentation de l’assiette fiscale donc en revenue de taxe pour les états. Ce qui pourrait conduire à une indépendance économique de l’Afrique.

JPEG - 29.6 ko
Issifou Ouédraogo, initiateur et concepteur du Projet

DIAFASUD pour atteindre ses objectifs propose les services et actions suivants :

1. Diaspora Hope Center (DHC) sera la principale représentation de DIAFASUD dans la région. Le centre est construit sur une parcelle acquise par l’intermédiaire des autorités locales. Il sera muni d’une Bibliothèque (librairie), d’un cyber café, d’une sale multi media et d’un bureau d’information générale et de sensibilisation qui coordonne aussi les clubs de développement durable dans les écoles dénommés Africa Sustainable Development Action en abrégé ASDA. Le centre sera ouvert à toute la communauté locale aussi bien qu’a la diaspora en visite. Son accès est totalement gratuit. Le but de ce centre est de permettre à ce que l’information et l’éducation en ligne soient accessibles à tous. L’éducation et l’ information sont des piliers de l’independence et du développement durable. Les DHC seront par excellence des centres de networking de la DIASPORA. Ce sera aussi des centres de collecte de distribution des dons de la diaspora.

2. Diaspoforest est un projet environnemental dont l’objectif est la plantation d’arbres et de création d’espace vert d’une superficie d’1 ha par zone et par an (au Burkina- 45 ha par an) par la DIASPORA. L’obtention de cet espace se fera selon les normes agraires délimitées et protégées par les autorités nationales. Des arbres qui seront plantés répondront aux normes d’adaptation de la région. Au moins quatre-vingts pour cent (80%) des planteurs seront des femmes. L’achat des pépinières sera financé à part entière par la DIAFASUD à travers sa plateforme tandis que la maintenance et la protection de cette forêt se feront en partenariat avec les femmes, les autorités, les ONG et services compétents dans le domaine de l’environnement.

3. Diaspora Institute of Africa Sustainable Development (DIASUD) sera un centre de recherche, d’éducation sur tous les sujets rentrant dans le cadre des objectifs de DIAFASUD (l’environnement,l’ economie, l’education et l equite sociale) . Les participants auront accès à des formations pour améliorer ou renforcer leurs connaissances sur la maitrise des sciences économiques, environnementales, sociale et de la sante. Ce centre aura un amphithéâtre d’une capacité minimale de 500 places assises.

4. The Volunteer of African Diaspora est un programme de bénévolat de la Diaspora Africaine. Ces bénévoles pourront offrir des séminaires locaux ou des virtual workshops –télé - séminaires- dans leur domaine d’expertise, et des séances de discussion avec leurs frères de la communauté locale sur des thèmes qui rentrent en ligne avec la vision de DIAFASUD. Ils pourront aussi participer aux campagnes de sensibilisation, aux séances de reboisement et même aider la Diaspora Hope Center.

5. Diaspora City est un quartier pour la diaspora. Elle est délimitée par les autorités locales. La city est alimentée a 100% par l’énergie renouvelable comme l’énergie solaire. La diaspora a l’opportunité de s’acquérir d’une parcelle sur laquelle elle pourra construire en partenariat avec les entreprises locales de la région et avec les partenaires de DIAFASUD.

6. Caisse Sociale a pour but de supporter financièrement le groupement des femmes de la Diaspoforest. Elle octroie des prêts sans intérêt aux femmes afin de les assister dans leur quête d’indépendance économique. La Caisse Sociale supporte les projets de développement économique et communautaire.

7. Le compendium des compétences de la Diaspora (Banque de CV) est une composante du portail et système technologique du portail de DIAFASUD. Il permet de mettre les qualités et expériences de la Diaspora à la disposition des compagnies nationale et locales. Le système est accessible par la diaspora désirant trouver du travail au pays d’origine et les compagnies voulant embaucher la diaspora.

8. Banque de projets est une entité secondaire du portail de DIAFASUD. C’est un système technologique qui accepte des projets bien structurés tant de la diaspora que de la communauté locale. Ces projets sont dans les domaines de l’environnement, de l’économie, de l’éducation et du social. Ces projets sont accessibles à la diaspora et aux partenaires de DIAFASUD. Individuellement ou en groupe, la diaspora, les investisseurs partenaires peuvent sponsoriser leur projet de choix, conformément à la plateforme.

9. Une application permettant l’accès a l éducation , la sensibilisation sur des produits de consommation , le civisme et le concept du développement durable est installée.

10. Fond de la Diaspora pour le Développent Durable (F3D)

Activités Annuelles

11. Colonie de vacances : Des voyages de découverte, d’apprentissage et d’échange sont organisés tous les ans au profit de la jeunesse de la diaspora. Les destinations des pays d’Afrique seront déterminées en coordination avec les 72 heures de la diaspora. Ces voyages d’études permettront à la jeunesse de la diaspora d’apprendre et de maintenir la culture et la tradition africaine, et aussi d’ encourager leur participation au développement durable de l’Afrique.

12. La coupe annuelle de la DIASPORA

13. 72 heures de la diaspora : Evénement annuel qui rassemble la DIAFASUD et tous ses acteurs et partenaires. Les 72 heures de la diaspora comportent une nuit de la diaspora au cours de laquelle les meilleurs projets de la diaspora et les meilleurs bailleurs de projets seront récompenses. La coupe de la Diaspora est jouée cette nuit pour le meilleur des meilleurs. Les participants à la colonie de vacances prennent part à cet évènement afin de susciter l’esprit patriotique et l’adhésion aux programmes de DIAFASUD.

Ces différents programmes sont exposés à la diaspora sur son site internet. La plateforme technologique permettra à la diaspora de se familiariser avec DIAFASUD, de suivre l’évolution des différents projets, de consulter les projets déjà réalisés et aussi les projets qui ont besoin d’investissement. La diaspora fait le choix entre partenaires permanent, temporaire ou periodique. En fonction du type de partenariat, la diaspora doit s’acquitter d’une contribution financière pour supporter les programmes DIAFASUD.

DIAFASUD qui se veut Panafricaine a comme point de depart, le BURKINA FASO et compte s’appuyer sur son expérience et sa connaissance de la communauté burkinabè résident aux Etats Unis et des communautés locales du Burkina Faso.
Cas du Burkina : Le Burkina Faso a une population d’environ 19,751 millions d’habitants dont environ 45% sont répartis dans l’occident. Il y a environ neuf millions (9 000 000) de burkinabé vivant hors du BURKINA représentant une grande partie de la population locale. Dans la première année, DIAFASUD pourra garantir l’engagement de cinq pour cent (5%) de la diaspora soit 450000 personnes. Avec une Contribution Patriotique Volontaire Annuelle(CPVA) de $100 nous sommes a $45 000 000 soit 22 500 000 000 CFA.
• Recouvrement Des contributions a travers un compte unique et 45 sous compte (par province).
• Le Principe étant de rendre possible … Le choix et la zone(region,province,village…) du projet.

Il y a plus de details dans chaque programme et actions que nous exposerons sur le site web en construction- (site provisoire www.diafasud.org )

Initiateur et concepteur du Projet :

ISSIFFOU OUEDRAOGO , MBA
(Presidnt sortant de L Association des Burkinabe de New York-ABNY (2012-2016)
2478 8 Ave NEW YORK, NY 10027
USA
Email : wediss72@gmail.com
Phone + Whatsapp : +1 917 586 0582

Messages

  • Bonjour,

    nous les Tenguistes qui sont restes au BF voulons savoir si ce sont nos impôts qui ont paye vos billets d’avion pour ce forum ou si ce sont les cotisations de vos associations de la diaspora ?
    Megchi

    • Bien sûr que OUI et il n’y a pas que les billets d’avion seulement.Il faut y ajouter l’hébergement,la restauration et surtout les vloppes pour ce rassemblement futile.En effet si nos ambassadeurs et nos consuls généraux ignorent les difficultés,les attentes de ceux ils sont censés représenter en premier,c’est qu’il y a un gros problème.Autant les relever de leur fonction

  • Nous sommes dans un monde sans pitié oú la fin justifie les moyens. L’escroqueRie à grande echelle devient une spécialité professionnelle. L’abus de confiance des siens sur fond de leur naïveté devient monnaie courante. L’enrichissement sur fond d’ignorance des populations locales devient une sport favori . Il existe toute sorte de subterfuge pompeux ou discret , officialisé ou officieux pour lever des fonds en toute impunité.
    Dans un monde où : le manque de scrupule est une vertu, le mensonge est un art, la trahison est moindre mal... Ouvrons l’oeil.

  • Femme, tant que tu seras, ta personne et ton nom, fonds de commerce pour les structures de tout genre, fondées le souvent par des hommes, j’ai bien peur que l’aurore de ton êmancipation ne soit encore à des années -lumièresde toi.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.