Coopération Chine-Burkina : L’ambassadeur Tang Weibin reçu par Paul KabaThiéba

LEFASO.NET | Par Tambi Serge Pacôme Zongo

Publié le lundi 2 juillet 2018

Coopération Chine-Burkina : L’ambassadeur Tang Weibin reçu par Paul KabaThiéba

Paul Kaba Thiéba, Premier ministre du Burkina, a reçu en audience, ce lundi 2 juillet 2018, l’ambassadeur de la République populaire de Chine en Côte d’Ivoire, Tang Weibin. L’une des raisons principales de cette rencontre, les préparatifs de la prochaine visite officielle au Burkina Faso d’une délégation chinoise conduite par le vice-Premier ministre chinois, Hu Chunhua.

Depuis le rétablissement des relations diplomatiques entre le Burkina Faso et la République populaire de Chine, le 26 mai dernier, les rencontres se multiplient et s’enchaînent. En effet, reçu en audience par le Premier ministre Paul Kaba Thiéba, l’ambassadeur de la République populaire de Chine en Côte d’Ivoire, Tang Weibin, avoue, à sa sortie, être venu échanger sur les préparatifs de la prochaine visite officielle au Burkina Faso d’une délégation chinoise conduite par le vice-Premier ministre chinois, Hu Chunhua. Il dit avoir également échangé sur la coopération entre les deux pays dans les domaines de l’économie et du commerce, la diplomatie, la santé, l’agriculture, l’éducation et bien d’autres.

JPEG - 56.8 ko
L’ambassadeur de la République populaire de Chine en Côte d’Ivoire, Tang Weibin

L’ouverture de l’ambassade de Chine au Burkina Faso a aussi été au menu des échanges. La cérémonie d’ouverture officielle étant prévue pour le 12 juillet 2018, le plénipotentiaire chinois affirme avoir officiellement invité le Premier ministre à co-présider ladite cérémonie.

Pour une première rencontre avec le Premier ministre Paul Kaba Thiéba, Tang Weibin estime avoir rencontré une personnalité très aimable avec qui il est devenu ami.

En rappel, le Burkina Faso a interrompu ses relations diplomatiques avec la Chine Taïwan, le 24 mai 2018, ce, après 24 ans de coopération. La République populaire de Chine, qui l’a supplantée, a promis de reprendre 28 projets de coopération dont l’évolution a été impactée par la rupture.

Tambi Serge Pacôme Zongo
Lefaso.net

Messages

  • Suite à la publication,sur ce site, d’un article au divorce entre le BF et Taïwan, j’avais posé la question suivante : pourquoi faut-il se sentir obligé de s’éloigner de Taïwan pour se rapprocher de Pékin ? J’avais pris deux exemples que tout oppose :la France et le Vietnam qui ont des relations diplomatiques avec les deux "frères ennemis". Je n’ai jamais eu de réponse, pourquoi ???

  • bobo, la réponse c’est qu’on a pas de réponse pour toi.Le Burkina Faso c’est le Burkina Faso, la France et le Vietenam c’est la France et le Vietnam.C’est Roch qui est au pouvoir qui sait ce qui bien pour notre pays.Quand bobo sara président il pourra avoir des relations avec qui il veut.Vive l’amitié entre le Burkina Faso et la Chine Pékin.

  • Monsieur de "Bobo", la ou les réponses avaient été données par le Président du Faso lors de sa dernière sortie où il a pris le temps de donner des explications assez claires. C’est avant tout des raisons économiques/financières qui ont guidé ce choix stratégique du Burkina. Si à cause de nos liens avec Taïwan, de grands projets régionaux sont bloqués, alors que nous devrions en profiter, si de grands projets économiques et sociaux sont proposés par la grande Chine au Burkina Faso, ce qui devrait améliorer nos conditions de vie, alors le choix ne devrait pas être difficile ! Soyons pragmatique !

  • Kamjon, vous ne répondez pas à ma question ! Pourquoi, en Afrique faut-il CHOISIR entre Pékin et Taïpeh alors que d’autres pays, et non des moindres, ne choisissent pas ?

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.