Nuit du destin à Gaoua : les fidèles musulmans ont prié pour la cohésion sociale

Publié le mardi 12 juin 2018

Nuit du destin à Gaoua : les fidèles musulmans ont prié pour la cohésion sociale

À l’instar des autres musulmans du Burkina, ceux de Gaoua se sont retrouvés à la grande mosquée de la ville, pour prier et écouter les paroles du saint Coran. Pardon, tolérance, repentance ont été les valeurs véhiculées dans les différents prêches.

La nuit du destin est particulière aux yeux des musulmans pour plusieurs raisons : elle correspond à celle où Allah, le Tout-puissant, a fait descendre le saint Coran comme guide pour les musulmans. De plus, la pratique cultuelle faite dans cette nuit est meilleure que celles faites pendant 1 000 autres mois. Au regard de la valeur hautement spirituelle de cette nuit, les fidèles ne se sont pas fait prier pour se rendre à la grande mosquée de Gaoua.

Une séance de prêche a été animée par le représentant de l’imam Bamori Bamba, prêcheur à l’association Am Sardine. L’imam a axé son message sur le pardon, le respect du prochain et la solidarité entre Burkinabè, pour vaincre les extrémistes qui posent des actes ignobles, malheureusement sous le couvert de la religion musulmane.
La nuit du destin de cette année a été entachée par le décès, dans l’après-midi du lundi 11 juin 2018, du père de l’imam de la communauté musulmane de Gaoua. Cette situation a un peu faibli la mobilisation cette année.

Boubacar Tarnagda

Messages

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.