3e édition de la coupe Sifoka : L’équipe de Périgban confirme sa suprématie sur celle de Gaoua

Publié le vendredi 8 juin 2018

3e édition de la coupe Sifoka : L’équipe de Périgban confirme sa suprématie sur celle de Gaoua

La troisième édition de la coupe de la solidarité du Poni, dont la promotrice est Laure Zongo/Hien, ex-ministre de la Femme, de la Solidarité nationale et de la Famille, a connu son apothéose ce week-end, à Gaoua. L’objectif de ce tournoi est de promouvoir l’entente et la cohésion sociale entre fils et filles de la province du Poni. Une compétition de tir à l’arc, un cross populaire et un match de football étaient au programme de ces 48 heures d’activités.

Le terrain des écoles A et B a servi de cadre d’expression à la vingtaine d’archers venue des communes que compte la province du Poni. Cette épreuve d’adresse a été organisée en trois poules, à savoir la poule jeunes, la poule femmes et la poule adultes. Les trois premiers de chaque poule ont été primés avec des sommes allant de 5 000 à 15 000 F CFA. La deuxième grande activité de ces 48 heures était le cross populaire qui s’est déroulé dans la matinée du 9 juin 2018. Ce cross dénommé « cross de la cohésion sociale » a pris son départ devant le haut-commissariat du Poni et a sillonné quelques artères de la ville de Gaoua, avec un parcours d’environ 4,5 km.

Dans l’après-midi du samedi 9 juin 2018, le clou des activités a été la grande finale de football avec, à l’affiche, Périgban contre Gaoua. En rappel, ce tournoi avait regroupé les dix communes que compte la province du Poni, à travers des matches de poule pendant environ trois mois.
Cette finale était l’occasion pour les poulains de Barthélémy Kambou alias Mathaouss, coach de Gaoua, de prendre sa revanche sur Périgban qui l’avait battu en match de poule.

Quant au coach de Périgban, Bébé Norbé Da, la confirmation était son maître-mot. Dans ce temps de jeu de deux fois 30 minutes, Périgban a dominé la rencontre avec un jeu fluide et réaliste. Ce réalisme va se concrétiser à la 22e minute de la première partie, où Yaya Koné, dans un cafouillage, loge le ballon dans les buts de Stéphane Da, le portier de l’équipe de Gaoua.
Ce score envoie les 22 acteurs à la pause. Dès la reprise, Gaoua tente l’égalisation avec plusieurs assauts, mais en vain. Périgban, plus en jambe, conserve son but et tente d’aggraver le score avec plusieurs offensives menées par son métronome, Moussa Cissé, qui a été un véritable poison pour la défense gaouallaise.

L’équipe de Périgban remporte ainsi la finale de la 3e édition de la coupe Sifoka et reçoit 125 000 F CFA, le trophée, un jeu de maillots, deux ballons et des tee-shirts. Le finaliste malheureux repart avec 100 000 F CFA, un jeu de maillots, des tee-shirts, deux ballons.
Le troisième reçoit 60 000 F CFA, un jeu de maillots, des tee-shirts, deux ballons. Le quatrième gagne 40 000 F CFA, deux ballons et des tee-shirts. De la 5e à la 9e place, chaque équipe bénéficie d’un ballon et de tee-shirts.

La promotrice, Laure Zongo/Hien, très émue par la mobilisation et la réussite du tournoi, a rassuré les sportifs du Poni que le tournoi sera pérennisé tant qu’elle sera sur pied.
Elle n’a pas manqué de remercier les uns et les autres pour leurs soutiens multiformes, particulièrement les parrains Sié Jérémie Kam et Anicet Pooda, directeur de cabinet du ministre d’Etat auprès de la présidence du Faso. Rendez-vous a été pris pour la 4e édition en 2019.

Boubacar TARNAGDA

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.