Diplomatie : Joséphine Ouédraogo prend ses quartiers à Rome

Publié le jeudi 17 mai 2018

Diplomatie : Joséphine Ouédraogo prend ses quartiers à Rome

Le lundi 7 mai 2018 à 11h30, Son Excellence Madame Joséphine Ouédraogo a remis au président du Fonds international de développement agricole (FIDA), monsieur Gilbert Fossoum Houngbo, les lettres de cabinet par lesquelles Son Excellence Monsieur Roch Marc Christian Kaboré, président du Faso, l’accrédite auprès du FIDA en qualité d’ambassadeur, représentante permanente du Burkina auprès de cette institution basée à Rome.

La cérémonie, qui a eu pour cadre le siège de ladite institution, vient clôturer la liste des remises officielles de lettres de cabinet de Mme l’ambassadeur, aux trois institutions du Système des Nations unies (FAO, PAM, FIDA) basées à Rome.L’ambassadeur Joséphine Ouédraogo était accompagnée à cette audience par Alice Sidibé, représentante permanente adjointe auprès du Système des Nations unies (FAO, PAM, FIDA), et de Alain Rouamba, premier conseiller à l’Ambassade.
Au cours de l’audience qui lui a été accordée, l’ambassadeur a adressé de vive voix les sincères félicitations et les encouragements du président Roch March Christian Kaboré à monsieur Houngbo, pour les résultats tangibles qu’il a déjà réalisés au terme de la première année de son mandat à la tête du FIDA, notamment la conduite de la 11e reconstitution du Fonds (FIDA 11) et le processus de décentralisation des structures opérationnelles de l’institution.

Elle a saisi cette occasion pour saluer les appuis accordés par le FIDA au Burkina Faso à travers plusieurs projets dont le dernier, le PAPFA, vient d’être lancé pour la période 2018-2023.
En retour, monsieur Houngbo a demandé à Son Excellence Madame l’ambassadeur d’être le relais auprès de Son Excellence Monsieur le président du Faso, afin de lui traduire son appréciation pour l’excellent partenariat entre le Burkina Faso et le FIDA, ainsi que sa solidarité indéfectible face aux nombreux défis sécuritaires auxquels le Burkina Faso est confronté.

En rappel, Monsieur Houngbo, ancien Premier ministre de la République togolaise (2008-2012), a été élu président du FIDA, le 14 février 2017, devenant ainsi le 6e président de cette agence onusienne pour un mandat de quatre ans renouvelable une fois.

Léonard SANDWIDI
Service Presse/Ambassade du Burkina Faso à Rome

Messages

  • Toujours les même depuis l’ère Sankara...
    Si pense que le dossier Sankara n’est pas élucidé... à sa place je lutterais pour que la vérité triomphe.
    Mais hélas !

  • Je n’ai rien contre vous, Mme l’ambassadeur mais pourquoi accepter être nommée a la représentation du Burkina quand vous été déjà à la retraite ? Sous Thomas Sankara vous avez été ministre a 35 ans. Cela veut dire que si les personnes à la retraite pendant ce temps ne voulaient pas s’en aller vous n’aurez jamais pu accéder a ce poste. Vous devez accepter vous reposer a 69 ans.
    Il ya un sérieux problème avec le pouvoir de RMCK. Même si aucun texte ne vous interdit de nommer comme ambassadeur qui vous voulez, mettez qu’en même des jeunes qui ont toujours la vigueur, qui veulent et peuvent toujours travailler. Arretez avec les nominations de complaisance.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.