Journée internationale de la liberté de la presse : Les journalistes du sud-ouest se sont retrouvés pour 48 heures

Publié le samedi 5 mai 2018

Journée internationale de la liberté de la presse : Les journalistes du sud-ouest se sont retrouvés pour 48 heures

La 25e journée mondiale de la liberté de la presse a été célébrée à Gaoua les 2 et 3 mai 2018 à travers plusieurs activités qui ont regroupé la cinquantaine de journalistes venus des quatre provinces du sud-ouest.

Les journalistes du sud-ouest ont célébré la journée du 3 mai à travers une formation, un débat de presse radio, un jeu radio et une partie de sport entre confrères, militaires et paramilitaires. Cette célébration à été parrainée par l’ONG Plan Bureau du sud-ouest, MEDA D. G. Clément. C’est ainsi que le mercredi 2 mai 2018, des confrères ont animé sur les antennes de la RTB2 Gaoua un débat de presse et un jeu radio synchronisés avec les radios du sud-ouest en faveur des enfants. Dans la soirée de ce même jour, l’équipe de la presse a livré un match amical de volley ball contre les militaires du 22 RIC de Gaoua qui l’emporte par 3 sets à 2.

Le jeudi 3 mai 2018 , les journalistes se sont retrouvés à l’hôtel Nongtaba pour une formation sur le thème « rôle des médias dans la promotion des droits et la protection des jeunes filles dans la région du sud-ouest , pour lutter contre les grossesses en milieu scolaire , les mariages d’enfants et les mutilations génitales féminines », présenté par KAM Ollé Administrateur des Affaires sociales en service à la Direction Régionale de la promotion de la femme de la famille et de la solidarité nationale du sud-ouest. En plus du thème central, deux autres modules ont été abordés à savoir le projet sur jeune fille, aide familiale présenté par le superviseur de zone Poni de la croix rouge DA Ollo Romuald, et les expériences Plan Sud-ouest sur cette thématique développée par le représentant du parrain Kompazou KONE.

Pour le parrain, accompagner les médias dans leurs activités permettra à sa structure d’atteindre son objectif premier qui est la protection des droits de l’enfant. Après la formation les journalistes ont échangé sur la création d’un réseau de journalistes du sud-ouest pour la promotion des droits de l’enfant. La journée a pris fin avec un match de football amical entre les médias et la police nationale, où la presse a mis au garde à vous les flics par le score de deux buts à 1.

Boubacar TARNAGDA

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.