Réseaux sociaux et développement : 1 000 000 d’utilisateurs actifs de Facebook au Burkina

Publié le mercredi 11 avril 2018

Réseaux sociaux et développement : 1 000 000 d’utilisateurs actifs de Facebook au Burkina

Fondé par Marc ZUCKERBERG en 2004, adopté d’abord comme un moyen de communication à usage domestique, Facebook se révèle aujourd’hui omniprésent dans notre vie quotidienne. Il est devenu « l’ami » inséparable du citoyen ordinaire, des célébrités, des marques, des politiques, des institutions, etc. Au pays des hommes intègres, ils sont aujourd’hui plus de 1 million à partager tous les jours les humeurs et des informations de première main sur les « murs »… Virée dans le monde extraordinaire de Facebook au Burkina…

Courant mars 2018, le réseau social Facebook a franchi le cap de 1 000 000 d’utilisateurs actifs au Burkina Faso, selon les statistiques d’audience de Facebook. Un chiffre obtenu sur la base des utilisateurs régulièrement connectés sur Facebook au Burkina Faso chaque mois. Par « utilisateur actif », Facebook entend tout utilisateur qui se connecte sur sa plate-forme dans sa version web ou mobile et qui partage du contenu ou une activité avec son réseau. Si ces statistiques prenaient en compte les utilisateurs de Facebook au Burkina qui se connectent de manière ponctuelle, il est fort à parier que le cap de un million d’utilisateurs serait dépassé depuis bien longtemps.


1 000 000 d’utilisateurs actifs de Facebook au Burkina Faso, voilà un chiffre qui devrait également intéresser les entreprises et les régies de publicité. Nombreuses sont ces entreprises, des PME/PMI, des multinationales et des agences de communication qui proposent aujourd’hui les réseaux sociaux dans des stratégies de communication. Connaître les données et savoir les utiliser sont un atout formidable pour réussir sa publicité et son marketing digital sur les réseaux sociaux.

Facebook est aujourd’hui le réseau social le plus populaire au monde. En janvier 2018, la plate-forme d’indicateurs sur les médias sociaux en ligne, « We Are Social », mentionnait 2, 17 milliards d’utilisateurs actifs de Facebook dans le monde.
Au Burkina, les statistiques de Facebook donnent encore plus de détails sur ce million d’utilisateurs. Ce qui devrait permettre un ciblage assez intéressant pour faire de la publicité sur Facebook.

Les statistiques de Facebook donnent une répartition des données démographiques (âge et sexe, situation amoureuse, niveau d’enseignement, domaine d’activités).

Par exemple, pour ce qui concerne les catégories d’âge et de sexe, Facebook signale que 74% du million d’utilisateurs actifs de Facebook au Burkina Faso sont des hommes et 26% des femmes. Les 25-34 ans sont la tranche d’âge la plus représentative sur Facebook au Burkina avec pour proportions : 41% de femmes et 40% des hommes. Quand au 18-24 ans, ils sont représentés par 34% des hommes et 37% des femmes connectés. La tranche d’âge de 35-44 ans représente 17% des hommes et 14% des femmes connectés. Notons que ces chiffres sont obtenus sur la base des informations renseignées sur le profil des utilisateurs référencés sur Facebook au Burkina Faso.

Les statistiques de Facebook donnent également des précisions sur la situation amoureuse du million d’utilisateurs actifs au Burkina. 64% déclarent être célibataires, 11% en couple, 5% fiancé(e)s et 19% marié(e)s. Des informations également obtenues sur la base des renseignements sur la situation amoureuse donnée par les utilisateurs de Facebook au Burkina Faso.

Pour ce qui est relatif au niveau d’instruction des utilisateurs actifs du Burkina, il est à signaler que 69% déclarent, sur leur profil Facebook, avoir fait l’université, 26% le lycée et 5% le troisième cycle de l’université.

Les domaines d’activités de ce million d’utilisateurs actifs sur Facebook varient. 20% disent travailler dans le domaine de la restauration ; 18% déclarent évoluer dans le domaine de la gestion, 11% dans les services médicaux et de la santé, 10% dans les arts, le divertissement, le sport et les médias ; 10% dans l’éducation et les bibliothèques, 9% dans les services d’installation et de réparation, 8% dans la vente, 8% dans le transport, 8% dans les services administratifs, 7% dans la production, 7% dans l’architecture et l’ingénierie, et 6% dans l’informatique.

Facebook va plus loin dans ses données en offrant également des informations sur les pages référencées au Burkina qui ont les plus larges audiences.

Mais ce classement reste discutable, si nous devons prendre uniquement en compte les pages du Burkina Faso. Ce qui nous a amené à consulter les statistiques d’une autre plate-forme d’indicateurs des médias sociaux nommée « Social Bakers ». Cette approche plus réaliste de notre part, place en première position la page « formationenligne.bf » avec 1 184 414 fans. Et même-là, il y a une nette différence entre le nombre totale de fans de certaines pages et le nombre de fans locaux, c’est-à-dire résidant au Burkina


Notons que ces deux plates-formes (Facebook et Social Bakers) comportent des insuffisances dans le répertoire des pages ayant les plus grands nombres de fans au Burkina. Trois facteurs peuvent expliquer cet état de fait :
-  d’abord le système de reporting de ces plateformes en elles-mêmes,
-  ensuite, la manière même de renseigner les champs d’informations sur les pages
-  enfin, la Fan base, si elle est éclatée entre plusieurs pays, et si en terme de nombres de Fans uniquement du Burkina, il est à un niveau inférieur aux pages dans le classement.

A titre d’exemple, la page Facebook de l’artiste musicien FLOBY, la première page Facebook d’un artiste à être certifiée au Burkina Faso, ne figure pas dans les données de ces plates-formes ; et en nombre fans, la page est à plus de 500 000.
Parallèlement aux pages d’entreprises qui battent le rappel de nombreux fans, il faut noter également les comptes « personnels » lié à des individus qu’on pourrait classer parmi les « influenceurs du web » au Burkina Faso.

Ce sont entre autres :
- Alino Faso (5000 amis et suivi par près de 34 000 personnes),
- Daouda SANE (4995 amis et suivi par près de 4200 personnes),
- SMOCKEY (4 989 amis et suivi par près de 26 000 personnes),
- Jean Didier NARE (5000 amis et suivi par près de 15 000 personnes),
- Basseratou KINDO (5000 amis et suivi par près de 17 000 personnes),
- Louis Salif KIEKIETA (4745 amis et suivi par près de 22 000 personnes).
Il existe beaucoup d’autres influenceurs web au Burkina Faso avec plus ou moins de suiveurs que ceux cités plus haut. Il est à signaler que tout utilisateur de Facebook qui atteint le cap de 5000 amis sur son compte, n’a plus la possibilité d’enregistrer de nouveaux amis. S’il le souhaite, il peut permettre de s’abonner à son compte déjà bloqué à 5000 fans.

Au niveau des situations géographiques des abonnés Facebook du Burkina, les statistiques donnent les quotas suivant : 66% des utilisateurs résident à Ouagadougou et 13% à Bobo Dioulasso.

Comment les « facebookeurs » burkinabè ont-ils accès à Facebook ?

Selon Facebook, 86% des utilisateurs actifs de Facebook au Burkina se connectent à travers un terminal mobile uniquement, 10% via un ordinateur et un mobile et 4% uniquement via un ordinateur.
De cette analyse, il ressort également que 84% de ces utilisateurs actifs se connectent à Facebook à l’aide d’un périphérique Androïd.

1 890 000 utilisateurs actifs de l’Internet au Burkina Faso
Selon la plate-forme We Are Social dans sa parution de janvier 2018, le Burkina Faso compte 1 890 000 utilisateurs actifs de l’Internet sur une population de 19, 47 millions d’habitants. Ils sont 16 610 000 au Burkina à disposer d’un mobile. Ce dernier point est à relativiser, quand on connaît le Burkinabè qui peut disposer de deux, voire 3 mobiles.

Ces chiffres sont des indicateurs pour les entreprises et les marketers. Utilisé de façon méthodique, Facebook peut permettre aux entreprises de mieux segmenter leur ciblage marketing, pour ce qui concerne le volet publicitaire sur cette plate-forme. En outre, des indicateurs de performances tels que le nombre de fans, la visite sur la page, la portée, l’engagement, etc., devraient permettre aux entreprises de réussir leur communication sur les réseaux sociaux.

Avec l’aimable contribution de :
-  Dr Cyriaque PARE
-  Alain DABILOUGOU

Sources :
https://business.facebook.com/home
https://wearesocial.com/fr/blog/2018/01/global-digital-report-2018
https://www.socialbakers.com/

1Selon Facebook, certaines Pages et certains profils ont été vérifiés par Facebook afin d’informer les utilisateurs de leur authenticité. Si vous voyez un badge bleu sur une Page ou un profil, cela signifie que Facebook a confirmé qu’il s’agit de la Page ou du profil authentique pour cette personnalité publique, société de médias ou marque. Si vous voyez un badge gris sur une Page, cela signifie que Facebook a confirmé qu’il s’agit d’une Page authentique pour cette société ou organisation.


Moumini KOWE
mouminik@gmail.com

Diplômé en Sciences et Techniques de l’Information et de la Communication de l’Université de Ouagadougou, Moumini Kowé est actif dans l’environnement de la communication et du marketing depuis une quinzaine d’années. Il a contribué à la mise en place et à l’animation du service de rédaction de la radio Nostalgie Ouagadougou de 2004 à 2008. Cette expérience s’est poursuivie jusqu’en 2016 au sein de la téléphonie mobile Airtel Burkina Faso, où il a acquis une solide expérience dans le marketing de la téléphonie mobile, le sponsoring, les relations publiques, le service clientèle, la gestion stratégique des medias et du digital. Depuis août 2016, Moumini travaille à développer la présence du Groupe Coris sur le digital. Moumini Kowé a obtenu plusieurs certifications dont celles de Digital Active de Google, le Marketing Facebook de Facebook Blueprint, le Mooc Culture Digitale, le Mooc Digital et Assurances et le Marketing des réseaux sociaux d’Afnet.biz.

Messages

  • Merci à M. KOWE pour ces infos. Lui, il y voit la possibilité de faire du business mais je pense que nos données personnelles doivent être mieux sécurisées que ça.
    Il faut que nos pays adoptent une réglementation rigoureuse de la protection de nos données personnelles sur internet.

  • Jamais de facebook ! Attention Attention

  • Bonjour ! Aucune mention du scandal auquel fait face Facebook actuellement. Je pense qu’il serait judicieux d’informer vos lecteurs que leurss données personnelles peuvent et seront revendues par facebook a des structures chargés de les traiter afin de cibler leur publicités. Cette information va dans le sens de votre article mais ne prends pas en compte le fait que ce sont toutes vos données qui sont revendues sans votre consentement. Vos gouts, vos locations, vos photos videos et autres éléments qui constituent votre vie privée tous peuvent etre retransmis sans votre consentement. Nous ne sommes qu’a 1 million d’utilisateurs réguliers au Burkina ce qui suggère l’idée qu’il s’agit d’un jeune marché qui devrait considérablement s’accroitre dans les années à venir. En tant que journal il est de votre responsablité d’attirer l’attention de votre public sur ce genre de choses surtout que toutes les chaines de télé en parlent depuis quelques temps déjà. Je comprends tout à fait l’objectif de cet article qui est de faire comprendre au gens que facebook, utilisé a bon escient, peut etre un atout marketing et stragégique pour les entreprises mais vous devez impérativement donner toutes les informations au public. Merci

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.