ONU : Après Michel Kafando au Burundi, Pr Augustin Loada sollicité pour la Nouvelle Calédonie !

Publié le vendredi 16 mars 2018

ONU : Après Michel Kafando au Burundi, Pr Augustin Loada sollicité pour la Nouvelle Calédonie !

L’information est tombée dans la soirée de mardi, 13 mars 2018 de sources proches du désormais expert onusien dans cette partie du monde. L’Agrégé de droit public et de science politique, enseignant de droit constitutionnel, Pr Augustin Loada, vient d’être sollicité par l’Organisation des Nations-Unies (ONU) dans le cadre de la révision de la liste électorale spéciale à l’élection des membres du congrès et des assemblées de province et de la liste électorale spéciale pour la consultation sur l’accession de la Nouvelle-Calédonie à la pleine souveraineté.

L’arrêté en date du 27 février 2018 fait de l’ancien directeur exécutif du Centre pour la gouvernance démocratique (CGD), Pr Augustin Loada, président de la mission des experts. Une « mission exceptionnellement longue », indique-t-on. Elle est aussi d’un enjeu capital ; tant pour ce territoire Outre-Mer, pour la France (Emmanuel Macron favorable à son maintien au sein de la République française), que pour l’organisation mondiale, l’ONU. Le 4 novembre 2018 (en principe), les Calédoniens doivent décider de leur destin à travers un référendum sur l’autodétermination. La Nouvelle-Calédonie, c’est toute une histoire de ‘’peuple’’ partagé entre volonté d’aller à l’indépendance et celle hostile à ce projet...

Actuellement, collectivité française d’Outre-Mer, la Nouvelle-Calédonie (située à 16 750 km de Paris, non loin de la Nouvelle-Zélande et de l’Australie et composée de plusieurs îles) a un statut spécial conféré en 1998 par les accords de Nouméa (accord de décolonisation progressive à même de déboucher à une indépendance). A ce jour, elle a donc son gouvernement, un congrès, un sénat ainsi qu’un conseil économique et social.

Le référendum sur l’accès à la pleine souveraineté est donc l’aboutissement d’une dynamique de trente ans « et renvoie à des souvenirs douloureux ». Ce rendez-vous de novembre 2018 est, de ce fait, un exercice craint par de nombreux observateurs qui y voient un risque de tensions entre indépendantistes et non-indépendantistes.
C’est dans ce contexte que Pr Augustin Loada et son équipe (de douze autres experts) sont appelés pour aider à relever le défi à ce haut niveau. Désigné pour présider cette mission, le ministre de la Fonction, du travail et de la sécurité sociale sous la transition emboîte donc les pas à son président de Conseils des ministres d’alors, Michel Kafando, envoyé spécial des Nations-Unies au Burundi depuis mai 2017.

O.L
Lefaso.net

Messages

  • Bravo Professeur ! Il faut prouver aux colons français que nous pouvons nous aussi régler leurs problèmes. Que Dieu vous accompagne dans cette noble et difficile mais pas impossible mission.

  • Merci à tous ces Burkinabè qui nous font rêver. C’est la preuve que nous vaincrons des obscurentistes soit disant djihadistes. Vives les burkinabè,vive le Burkina Faso

  • Bonne chance à lui. Mais je rapelle que cest sous Loaga qu’il y’a eu trop de tricherie pour les examens et concours au Burkina Faso et cela a gâché la chance de beaucoup de jeunes sans bras long.. affaire Louis Oulon et autres qui ont été condamnés et enfermés......trop de laxisme

  • Félicitation mon Professeur - Que Dieu vous accompagne dans cette mission importante et que les attentes soient comblées. Bonne suite dans la paix et la santé.

  • Bon vent au professeur Loada....... ................................................

  • Félicitations au Pr Augustin Loada et bravo. Merci pour le travail abattu sous la transition. Bonne suite à l’Onu et que le SEIGNEUR vous assiste ainsi que Papa Michel Kafando.

    QUE LE SEIGNEUR BÉNISSE LE BURKINA QUE NOUS AIMONS TOUS.AMEN
    PAIX ET SUCCÈS A TOUS LES BURKINABÉS . AMEN

    ACHILLE DE TAPSOBA LE BOBOLAIS

  • QUI OSE DOUTER DES CAPACITÉS DU BURKINABE ? ALORS PROF., COURAGE. LE BURKINA FASO PROFOND TE SOUTIENT AVEC TOUTES SES PRIÈRES. BON TEMPS DE CARÊME.

  • Toutes mes félicitations à l’expertise nationale burkinabé particulièrement au Pr Augustin LOADA pour cette nomination. Il est temps qu’à l’instar des pays comme le Sénégal et la Côte d’Ivoire, les burkinabé dans les instituions pensent à faire promouvoir les camarades du pays. Je ne dis pas de promotion par complaisance mais de "cager" ceux qui ont vraiment les compétences requises pour occuper les postes à l’international. Cette politique de valorisation de l’expertise burkinabé à l’international permettra de résoudre un temps soit le chômage. Dans certains pays des Directions Générales sont mises en place juste pour veiller à la promotion internationale de leurs ressortissants. Depuis l’air COMPAORE le Burkina regorge d’experts qu’on étouffe dans l’œuf. Même les bourses destinées aux étudiants méritants sont détournés à dessein. Le PNDES n’a pas besoin de moyens financiers pour assainir le milieu de l’octroi des bourses et pour promouvoir burkinabé à l’internationale nos vaillants experts sous utilisés au pays pour des raisons politiques et claniques. La VOLONTE POLITIQUE seule suffit. Tout n’est pas question d’argent comme l’a maladroitement soulevé hier le DR Ablassé OUEDRAOGO sur le plateau controverse. Il m’a tout l’air que le DR Ablassé OUEDRAOGO n’a pas encore fait l’expérience de la mort d’un être cher dans de telles circonstances. D’ailleurs je ne lui souhaite pas pareille expérience (s’il me lit il dira sans doute : AMEN). Toutefois qu’il sache que 11 milliards est un non-sens par rapport aux atrocités subies par les victimes et leurs familles endeuillées. Sans le pardon, on appelle ça « FOUTAISE ». Tu me tue et tu donnes de l’argent à ma familles sans aucune forme de politesse.
    Pour revenir au sujet, bon vent et surtout courage au Pr LOADA pour que flotte plus haut le drapeau du Burkina

  • Toutes mes félicitations Pr. et plein succès à vous ! Des cerveaux au Burkina, on en a. Puisse-t-il nous servir d’exemple d’émulation, et de facilitation dans notre élan de recherche de l’excellence...

  • Que Dieu vous bénisse et vous accompagne dans cette noble tâche

  • Bonne chance au Prof.
    En dehors de ces grands postes médiatisés, il faut dire que le "label Burkina" est présent, reconnu et apprécié à l’international. Je ne pense que les Burkinabés soient plus intelligents que les autres. C’est plutôt les valeurs que nous portons, le sérieux, le sens de l’honneur et de la dignité dont nos ainés faisaient preuve qui nous vaut ces "faveurs". C’est pourquoi, je voudrais attirer l’attention des différentes générations et en particuliers des plus jeunes : le comportement individuel se rejaillit sur le collectif. Nous devons pouvoir résister à la tentation de l’argent et de la facilité et éviter les courtes échelles. Vous voyez, il y a certaines nationalités qui sont toujours citées en exemple quand il s’agit d’illustrer des mauvais attitudes.

  • Félicitations et plein succès dans ta nouvelle mission. Je ne doute nullement de ta capacité à réussir.

  • Bravo professeur et bon vent.
    L’expertise burkinabè s’exporte, au suivant.
    Ouvrez nous les portes du monde

    • Je suis de tout coeur avec tous ceux qui apprecient cette "distinction" du merite du professeur Loada ; sans contrarier cet enthousiasme assez normal des uns et des autres, je reviens pour rappeler que ce à quoi nous assistons à travers cette reconnaissance, n’est une autre que la forme moderne de notre servitude. Qu’est ce que je veux dire par là ?
      Tout comme les recruteurs blancs en football viennent identifier nos talentueux jours noirs pour les envoyer dans les clubs occidentaux où ils feront les honneurs de ces clubs (sans en être toujours capables de le faire pour leur PATRIE), dans tous les domaines que vous pouvez considerer, vous allez trouver que le système educatif du blanc est savamment pensé pour "former" l’elite dont il a besoin.
      Sachez que c’est de cette même manière que Michel Kafando a été repêché pour servir au Burundi ; que fatou Bensuda est pêchée pour servir à la cpi ;
      Que Loada est pêché pour servir de ce côté là où justement c’est encore et justement cette france impérialiste sévit.
      Je ne veux que vous rappeler ce qu’un foruniste a si bien dit sur les performances locales du professeur qui disait-il " son aura avait été légèrement écornée pendant son passage dans le gouvernement de la transition" ! ! Attention ! ce n’est point le fait du hasard si effectivement au poste qu’il a occupé dans la transition si certains s’en rappellent bien, les levées de boucliers des travailleurs car il y a occupé le poste assez sensible de la fonction publique (en rappel).
      Mon propos veut juste dire que consciemment ou inconsciemment, il va au service de l’impérislisme qui l’a identifié ibien pour ce poste tout comme tous le saviez très bien gilbert diendiere (notre agent cia ou le collabo de la dgse français etait utlisé pour la liberation de tous les otages occidentaux dans les deserts maliens des mains de pretendus AQMI) ;
      Sinon, ce que me rappelle la Nouvelle Kaledonie, c’est cette lutte farouche des combattants indépendantistes comme Jean-Marie Tchibaou, celle de Eloi Machoro tous justement assassinés par l’impérialisme français.
      Je rappelle aussi que l’institution onusienne n’est point pour l’indépendance de cette partie du monde mais pour sa soumission malgré toute cette gymnastique et cette gesticulation à laquelle seuls les "imbeciles" (ne m’envoulez pas d’être aussi dur dans les termes, car c’est pourtant toute la realité) veulent croire.
      « C’est la mise en oeuvre de toute la stratégie de la propagande occidentale qui gouverne le monde de mettre des pions de ce genre en place. »

  • si on te consulte pour te nommer ministre deux semaines, il ne faut pas refuser , cela peut aider à alourdir le cv déjà bien lourd.

  • Felictation Professeur et bon vent a vous.
    Mais prudence car ce dossier est hautement sensible, pour ne pas dire politiquement sensible. On risque de vous utiliser pour cautioner une forfaiture et pereniser la colonisation. Ca marche toujours comme ca, ils utilisent un de vos fils, votre frere, ou des personnes dites neutres pour atteindre leurs buts. Conflits et djhidistes par ci, contestation et colonisation par la. Et ce sont les peuples du tiers monde qui sont ballotés. Vous etes deja dans leur collimateur avec la visite du Ministre le Driand a Ouagadougou

    • Félicitation à Loada pour la Nomination,

      Mais restez prudent pour ne pas cautionner la négation de la liberté d’autre peuple meurtrie par la colonisation. La liberté pour un peuple est son but ultime. Si tous les peuples sont égaux, il n’y aucune raison qu’un autre peuple en soumette d’autres.

      Ramassez l’argent et revenez au pays !

  • ’’’A’’’ Sogassira Sanou : Ton analyse boiteuse est loin des véritables réalités : Le continent Africain est indépendant et l’impérialisme ne devrait pas être très souvent dans nos vocabulaires : Tout dont tu devais te poser comme question avant de vomir ta littérature bon marché comme l’internaute Madjer qui se cache sur sa haine de partisan, c’est de se demander quel est le bilan des pays Africains après 50 ans d’Indépendance avant de parler de l’impérialisme.

    Mon cher Sanou que veux-tu prouver sur ton auto critique ? Tous dont tu cites ont tous prouvé leurs compétences et tout donné à leur pays avec franchise et méritent de les prouver internationalement pour leur propre honneur et celui de leur pays comme le Ghanéen Koffi Annan l’a fait a l’ONU.

    Au Burkina si c’était au temps de Blaise Compaoré et son frère François, des éminents juristes comme Loada n’ont pas leur place avec ces criminels qui ont instauré l’injustice. Laisse nos compétents montrer a ceux qui nous piétinent en nous traitant des sous- humains, que nous le pouvons aussi comme eux.

    Qui l’aura cru qu’un Footballeur comme Georges Wéa marchera sur le tapis rouge de l’Elisée en tant que président de son pays ? Ou Obama président des Etats Unis ? L’ONU a compris que les pays Africains commencent à dénoncer sa gestion discriminatoire des compétents a leurs mission régulatrices des injustices de ce monde : C’est pourquoi ça bouge comme les nominations de Michel Kafando, Loada et tant d’autres.

    Quand je te lis mon cher Sanou, je dis voilà un raccourci de tous les maux de l’Afrique : "milice tribale", "opération de la dignité", " l’impérialisme dans la peau sans raison, excet…. Sur notre continent, il n’y a que les grands prédateurs qui peuvent prospérer. L’UA s’occupe davantage de la longévité des dictateurs africains qui ont banalisé les crimes de leurs citoyens, au lieu de s’occuper des compétents comme les Pr. Loada a évoluer d’avantage pour notre continent : C’est pourquoi je soutiens sans réserve les choix de l’ONU sur nos éminents juristes comme Loada de montrer internationalement comme nos joueurs de foot leurs compétences. Pour te dire mon cher Sanou, qu’il te sera difficile de faire avaler tes salades fanées aux intellectuels avertis du continent de 2018, dont la jeunesse a dit que rien ne sera comme avant.

    • Merci pour les observations mon cher ; je suis heureux comme les disent les sages "..Heureux ceux qui s’entendent critiquer car il leur est donné des chances de ses corriger...".
      A ce titre, ce n’etait qu’une humble opinion d’un petit qui a aussi pensé apporter sa modeste pierre.
      Si certains points sont criticables, soit je les prends à mon compte.
      Je reste par contre sur une opinion que l’onu n’est pas l’institution qui me servira de baromètre pour reconnaittre la valeur ou le merite d’un africain.
      - Que quand ces sont les occidentaux qui adulent un africain, remarquez-le très bien, il est à ce moment precis où ils font ces louanges cet africain, à leur service et non au service des peuples africains. Pour preuve, Zidane, Etoo, Drogba etc et Whea justement qu tu cites si bien, ce Whea qu’est qu’il nous donne comme image ??? Sa premire visite, ce n’est pas chez emmanuel macron ? Il sera au service de son club et non au service de l’Afrique.
      - Des Koffi Annan et consort ne me laissent que de très tristes souvenirs de leurs sejours dans ces spheres ; pour rappel, c’est sous son mandat que le genocide rwandais a connu son epilogue et toutes les affres sous l’oeil bienveillant de cette onu.
      - En fin merci pour l’appreciation mais je demeure convaincu que l’IMPERIALISME est aux manoeuvres dans tout ce qui se passe ailleurs de troubles, le CHAOS ORGANISE, DETRUIRE CHEZ LES AUTRES POUR AVOIR LES MARCHES DE RECONSTRUCTIONS, tel est le riche vocabulaire dont il se nourrit. Fraternellement

  • Ah oui !bonne nouvelle et bon vent au Prof...
    « Que le bon Dieu bénisse l’Afrique plus précisément le Burkina Faso... »
    .
    . Vive le burkina !vive ses filles et fils !
    . Merci camarade...

  • Bravo au professeur et qu’allah le tout puissant l’assiste dans cette mission. Un modèle pour les cadres et les etudiants burkinabé qui dovent mouiller le maillot au lieu de passer tout le temps a reclamer. Bon vent.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.