Lettre ouverte à Michel Kafando : « Vous exposez vos amis à l’humiliation »

Publié le vendredi 18 décembre 2015

Lettre ouverte à Michel Kafando : « Vous exposez vos amis à l’humiliation »

Monsieur le Président,

Les Burkinabè qui ont été témoins de l’évolution des deux dernières années ont salué votre patriotisme, votre sens du devoir, votre dextérité et votre courage dans le difficile exercice d’une transition qui n’était pas gagnée d’avance. Personnellement, J’ai beaucoup admiré votre sens de la répartie lors de votre récente allocution du 11 décembre dans laquelle, en dressant le bilan, vous vous êtes retenu de vous jeter des fleurs, en préférant une posture réaliste et objective.

Cependant, j’ai un sérieux problème avec vos agissements et ceux de votre gouvernement dans ces dernières semaines. Nous le savons tous, l’élection présidentielle a eu lieu le 29 novembre, ses résultats proclamés le jour suivant par la CENI que je salue au passage pour sa diligence et sa compétence. Après la CENI, c’était au tour du Conseil constitutionnel de se prononcer sur la régularité et la sincérité du scrutin et ses résultats ; chose faite depuis le mardi 15 décembre dernier.

Mais ne voila t-il pas que vous-même et votre équipe posent continuellement des actes de gouvernement qui feignent d’ignorer royalement que le pays s’est doté d’un nouveau chef qui n’a certes pas encore pris fonction, mais qui est déjà déclaré élu. Au nombre de ces actes, je retiens la nomination à de hautes fonctions de l’Etat et des actes de gestion financière dont l’intensité et la rapidité ne peuvent que susciter interrogations et suspicions.

Monsieur le président, votre cursus personnel ne vous autorise pas à ignorer qu’un ambassadeur est aussi le représentant personnel du chef de l’Etat auprès de l’Etat-tiers, outre les autres attributions que lui confère sa fonction. Dans ces conditions, comment peut-on expliquer qu’un chef d’Etat en passation de charge puisse nommer pour son successeur déjà élu des représentants à l’étranger ? Vous me direz peut-être que le processus de leur nomination était déjà enclenché, soit ! Qu’est-ce qui empêcherait alors que ces dossiers en instance soient « diplomatiquement » refilés à votre successeur qui, dans la courtoisie républicaine, pouvait très bien accepter d’endosser l’acte ? Faute de le faire, malgré votre longue expérience diplomatique, êtes-vous alors sûr que l’intéressé accepterait d’assumer votre « indécence » ? Et s’il ne l’assumait pas, vous savez aussi qu’il a la faculté de remettre en cause ces nominations du simple fait de l’application des usages en la matière ! Un tout nouveau président peut rappeler en consultation les ambassadeurs en poste. Et dans ce cas, vous aurez « versé votre figure par terre », tout en exposant « vos amis »nommés à l’humiliation et peut-être à l’aventure.

Vu votre longue expérience en matière de gestion et la sagesse dont vous être crédité, pourquoi ne pas faire économiser et le pays et l’Etat et vous-même et vos amis de telles déconvenues ?

Monsieur le Président, je ne voudrais pas insister sur cette grosse affaire de nomination au grade de général de division du Premier ministre Yacouba Isaac Zida, précédemment lieutenant-colonel de son état.
Au moment où le projet de loi portant statut des forces armées était porté à l’examen du CNT, l’opinion publique dans son ensemble, en particulier celle au sein de l’armée, avait soupçonné les autorités en place de promouvoir une loi créant des faveurs ciblées à certaines hautes personnalités dont justement le même Zida. La sagesse des dirigeants que vous êtes, aurait voulu que ces soupçons soient démentis mais hélas, vous vous y êtes jeté tout entier dans la confirmation des faits ! Que vous reste- t- il alors de ces reproches précédemment faits à Blaise Compaoré de vouloir modifier l’article 37 de la constitution pour régir son seul et propre cas ?

Enfin, Monsieur le Président, il y a trop de marchés publics passés ces derniers temps par votre gouvernement avec de nombreux cas de gré-à-gré et d’engagements anticipatifs sur le budget 2016 non encore en exercice. Cela n’aurait posé aucun problème si le pays n’était pas dans une période de passation de charges. Si l’on veut être pointilleux, l’autorité chargée d’engager et d’exécuter la loi de finances 2016 n’est pas le gouvernement de la transition dont la mission est en train de prendre fin avec l’année 2015. Mais, même si l’on peut évoquer le principe d’applicabilité de tout contrat signé par l’Etat au nom de la continuité de l’Etat, ou encore la nécessité d’anticipation, il aurait tout de même fallu préparer les dits marchés et laisser le soin au nouveau gouvernement de prendre les actes y afférant. Cela procède aussi de ce qu’on peut appeler le minimum de décence. Faute de cela, comment ne pas accréditer encore une fois l’idée de vouloir accorder des prébendes à des amis avant de quitter le pouvoir et peut-être pour en retour en récolter les dividendes ?

Quant aux marchés répondant encore du budget 2015, ils ne devraient plus pouvoir faire l’objet d’engagement une fois le mois de novembre passé, comme dans la règle habituelle.

Tous ces constats m’amènent à prendre au sérieux les persistantes rumeurs faisant état de la tentation de certaines personnes de piller nos maigres ressources avant de s’en aller. Vrai ou faux, l’avenir nous le dira !

Maintenant que le sort est jeté, que faire Monsieur le Président ? Mon âge et mes références ne m’autorisent pas à vous donner des conseils. Mais en tant que citoyen burkinabè, témoin et acteur de l’insurrection populaire et de la résistance au putsch du 16 septembre, je tiens quand même à vous exprimer ma déception. Toutes ces décisions prises ces dernières semaines me laissent le gout amer de la déception et de la désillusion. C’est le sentiment d’une transition qui à tourné en rond pour finir à quelque chose près comme le régime décrié de Blaise Compaoré, c’est-à-dire dans la forfaiture.

Ma déception est d’autant plus grande que même certaines OSC habituellement bavardes n’ont pipé mot sur toutes ces affaires franchement nauséabondes.

Aussi, Monsieur le Président Kafando, voudrais-je terminer en vous recommandant de mettre fin à vos très nombreuses initiatives de nominations et d’attribution de marchés publics, maintenant que le Conseil constitutionnel a déclaré quelqu’un Président à la tête du Burkina Faso. La personne n’est pas encore investie mais son leadership et sa responsabilité politiques et juridiques sont déjà établis.

De grâce, cessez de tenir même les conseils de ministres et attachez-vous à préparer la passation de charge tout en expédiant les affaires courantes de l’Etat. C’est cela la république, et en la matière, nous Burkinabè n’avons rien inventé.
Veuillez croire, Monsieur le Président, en l’expression de ma haute et respectueuse considération.

Daouda Barro,
Citoyen burkinabè

Messages

  • Tres belle analyse, Barro, vous auriez du laisser votre je vous aurais joint en personne, pour vous féliciter. Vous êtes dignes, Michel est entrain de finir tres mal avec ces passations de marche s qui risquent fort de conduire ces ministres a la Haute cours de justice. D’aucuns pensent que la HCJ est seulement créée pour les descendants de blaise, non elle est pour tous les Burkinabès, donc pas de surprises si des ministres de la transition venaient à etre appeles devant la barre, ce qui va se faire imperativement au vu des marches passe-droits et clientelistes qui ont ete conclus. D’autres doivent avoir des sueurs froides actuellement ou peut etre ont commence a pleurer dans leur chambre. Un burkina nouveau est entrain de s’éclore, un modèle pour le monde entier.

  • C’est propre !

    Rien à dire, j’approuve à 200%. Monsieur Michel Kafando et Zida Isaac veulent créer des problèmes et laisser au Président nouvellement élu ! Ne salissez pas votre image à la dernière minute. "Un mal peut effacer 1000 biens" et ces dernières semaines vous en avez trop fait, pas seulement un mal.

    Le peuple vous guette !

  • J,ai pas pu lire l,écrit dans son entièreté, mais à cela que nous assistons ces derniers temps sur les réseaux sociaux, seulement avec des formules ddifférentes. Je pense que vous êtes mal placé pour savoir ce qui est bien ou pas pour le président élu. Que chacun joue sa partition dans son domaine d,activités au lieu de rentrer dans des conjectures dont vous ignorer parfaitement les tenants et les aboutissants. Qui vous dit que ces nominations n,ont pas reçu la caution de SEM RMCK ?

  • Franchement , je voudrais qu’on me dise qu’est ce que certains burkinabé ont avec les passation de marché en conseil de Ministre. Il y’a des regles en martière de passation de marché public. si la critique concerne le non respect de ces critères alors on peut débattre. dans le cas contraire où c’est juste des bourdonnements parce que la transition est à terme, je dis que c’est malhonnête. L’Etat est une continuité. Doit t’il arrêter son fonctionnement parce qu’il y’a un nouveau president elu ???? NOONNNN !!!!!! Donc arreterz ces critiques non fondées et inutiles.

  • Crimes economic a go go
    En moins De 13 mois . L insurection est survenu a cause du system blaisiste dont toi meme a fait partie.tot ou tard tu repondra.

  • Si les actions du présidents n’étaient pas légales alors soyez en sur que le Président Rock aurait réagit à travers le MPP.
    Faisons l’effort de combattre la jalousie malsaine en chacun de nous.

  • Avec la nomination de Zida comme Général Monsieur le Président Kafando vous venez d’allumer un feu dans l’armée burkinabè. Vous serez tenu pour seul responsable de ce qui adviendra.

    Avec vos gré à gré votre intégrité est remise en cause de même que ces nominations de faiblesse à des postes d’ambassadeurs ! Qu’est-ce vous avez demandé comme contrepartie à ces gens pour quand vous ne serez plus rien ? Parce que si vous continuez avec ses bassesses nous nous dépêcherons de vous oublier à moins que la Haute Cour de Justice ne s’y oppose !Comment pouvez vous nommez des gens pour servir votre Président Roch parce que c’est lui le Président et vous, vous partez. Ces gens vont servir qui ? Roch ? Si c’est lui c’est que c’est à lui de les nommer !

    Monsieur le président vous nous décevez ! Manipulé par Zida jusqu’au bout ! Soyez garçon pile un jour !

  • C’est ca l’hypocrisie des burkinabe je m’adresse au commentaire N*3 quand c’est blanc ou noir dites le et c’est tout. Belle article je Penske que c’est propre

  • Si l’on costante après passation de charge qu’il y a eu malversation , toutes les personnes impliquées répondront de leur forfaitures devant la Haute Cour De Justice, fussent-ils Président de la Transition, Premier Ministre, ministres ou Directeurs d’institution. Le peuple se mettra debout pour demander réparation.

  • Bon ; Si le nouveau président peut rappeler un ambassadeur en poste , il n’y a pas de problème. Si les marchés passés ne rencontrent pas l’assentiment des nouvelles autorités ils seront annulés , point

  • Laissez nous tranquille avec vos problèmes de nomination. Toi qui sait donner ton avis sur les nominations est tu prêt pour traverser la haute pression et le calvaire que nos braves ministres de la transition ont traversé ? et quand il s’agit de nomination chacun connait parler. Gardez vos propos avec vous nous n’avons pas besoin. D’ailleurs même qu’ils soit tous nommés.

  • J’invalide à 60 %. Il ya quel problème qu’un président d’une transition même en partance ne puisse faire de nominations. Il est dans son mandat, soyons sérieux. Il appartient au futur de revoquer ces nominations si il le veut.
    Je valide le point sur les marchés publiques

  • Que c’est beau le Faso ! tout le monde peut écrire ce qu’il veut dans la presse, porter de fausses accusations même sur le président et sans être inquiété, écrire sur des sujets dont on a même pas un minimum de connaissance dessus et se croire grand intellectuel parce que simplement on a écrit un article dans la presse. Waouh !! c’est beau le Faso

  • Très belle analyse, je valide sans rancune. J’ai toujours soutenu la transition mais j’avoue que je suis en train d’être déçu également par tout ce qui se trame actuellement et le silence coupable de certaines OSC dont je doute de l’impartialité me déçoit encore plus. Que Son Excellence Monsieur le Président du Faso tienne compte de ces critiques, je pense qu’elles sont constructives.

  • Noooo ! Celui qui a ecrit l’article est un tare. Un pays ca se gere jusqu’a la derniere minute que tu rends le tablier et apres celui qui prends le pouvoir feras ce qu’il veut. Cette philosophie nous feras reculee. Allons seulement Mon Presi.

  • Vos analyses ne vous regarde que vous et vous seulement. L’État est avant tout une continuité. Laissez le soin aux nouvelles autorités d’en juger. Je crois que vous même vous ne connaissez rien dans la gestion du pouvoir, alors laisser la transition travailler jusqu’au bout et arrêter de nous pomper l’air.

    Très respectueusement cher monsieur Barro.

  • pourquoi cet acharnement sur la transition ses dernieres munites ?ah j’oubliais ces parcequils ont pu organise une election libre et transparente alorsq certains voulaient q le burkina soit coe la centrafriq.

  • posons-nous la question de savoir à qui profite la modification de cette loi pour ajouter le grade de lieutenant colonel sur la liste des officiers qui peuvent être nommés généraux de l’armée.
    Il n’y a que Zida seul. Excepté Zida, ni le colonel Barry en son temps, le colonel Ba, le colonel Kabre et le colonel major Honoré Nombré, tous militaires ayant été soit dans le gouvernement, soit au CNT n’avaient besoin d’une modification de loi pour être promus au grade de général. Autant la modification de l’article 37 profitait à la seule personne de Blaise Compaoré, autant la modification de cette loi profite à la seule personne de Isaac Zida. Autant Blaise Compaore voulait modifier la loi pour se représenter aux élections, pire Zida a violé les textes en modifiant la loi pour se faire nommer Général de division. Où sont nos OSC ? Sont-elles de la transition ? Le Burkina Faso est-il condamné à vivre la forfaiture ?
    A cela s’ajoute des nominations des ministres en exercice à des fonctions d’ ambassadeur.Quelle avidité du pouvoir ! la transition s’évertue pour avoir le lenga (bonus) autrement .

  • Le problème c’est quoi ? Si le nouveau président veut revenir là-dessus, il existe déjà des procédures pour cela. J’ai l’impression que certains n’ont toujours pas compris que la bataille est finie. Je sais certains aigres contre la transition, mais franchement, il ne faut pas s’opposer juste pour s’opposer. Soyons constructifs. Quand vous n’avez pas tous les tenants de quelque chose, allez chercher l’information juste et vraie au lieu de déblaterer votre aigreur sur le Net. Si c’est votre stratégie aussi pour pourrir l’atmosphère, c’est foutu d’avance, les gens veulent tourner une page.

  • Vos analyses ne vous regarde que vous et vous seulement. L’État est avant tout une continuité. Laissez le soin aux nouvelles autorités d’en juger. Je crois que vous même vous ne connaissez rien dans la gestion du pouvoir, alors laisser la transition travailler jusqu’au bout et arrêter de nous pomper l’air.

    Très respectueusement cher monsieur Barro.

  • Mon frère tu as fait une bonne analyse et je partage tes inquiétudes et ta déception. Que dit le balai citoyen dans tout ça ? Je souhaiterais avoir sa position.

  • OBISSA (3) toi tu es sorti de quel boyau ? Le vieux KAFANDO veut favoriser des gens avant de partir, ou alors c’est le club ZIDA qui lui force la main ! Où as-tu vu une attribution d’un marché sur un budget non encore voté et adopté par l’Assemblée ? Regarde le grade de la honte de ZIDA ! Il est aujourd’hui le plus gradé de l’armée burkinabè et soit sûr, il va payer cher cette forfaiture. Denise BARRY méritait plus que ZIDA car il était Colonel plein. Ne croyez pas que nous qui observons nous sommes des idiots. Ils nous prennent pour des idiots mais ce sont leurs propres idioties qui vont les happer demain et nous allons rire ZIDA alias "Sanogo Haya Amadou" le comprendra à ses dépens.

  • Bonsoir tous
    j’approuve l’analyse faite par monsieur BARRO. Je tiens également a souligner que la transition doit être logique envers elle même pour preuve.
    si l’objectif de la transition était de réaliser des élections alors je peux dire qu’il est atteint.
    en dehors de cela je trouve qu’elle s’est dévoyée dans la poursuite des autres missions qu’elle s’est elle même s’auto saisie :
    - maintien de la célébration tournante du 11 décembre échec total car incapable de tenir ses promesses (celle tenue a Dédougou a été l’œuvre du gouvernement précèdent)
    - réalisation du PSUT échec
    assainissement des finance publics échec (comment comprendre un gouvernement qui refuse de régler des fournisseurs nationaux au motif qu’ils ont obtenu leurs marchés avec un gouvernement balayé par l’insurrection et vous vous octroyez des marchés en fin de mission qui devront être régler par vos successeurs)
    je m’arrête la sinon c’est trop

  • C ’est la première fois qu’ un président en fin de mandat transmettra le pouvoir à son successeur dans l’histoire de notre pays.Que tous ceux qui réagissent violemment jouent balle à terre car le nouveau élu était l’invité de ce conseil des ministres et s’il n ’était pas d’ avis je pense qu’il l’aurait certifié à BA Michel et ces nominations n’auraient pas passées.Il faudra que nous nous referont à l’expérience des pays qui ont une longue histoire en matière de démocratie pour mieux comprendre une telle situation .

  • N°6 tu sais pas de quoi tu parles. La modification de l’article 37 aussi était légale. Pour te dire que tout ne se résume pas à la légalité. Y a bien d’autres considérations à prendre en compte même si apparemment chez toi tu sembles ne pas être à même de prendre en compte plus d’une considération !

  • Bonne reflexion

    C’est dommage que Kafando n’ayt pas le sens de la trsponsabilité et de l’espoir mis en lui.

    Il fait du Compaoré sans Compaoré.

    Refusons ces actes qui n’honorent pas le Burkina Faso

    Tout ne doit pas être comme avant.

  • Internaute 4, pour comprendre le problème qui se pose au niveau de la passation des marchés, je t’invite à lire le journal "le reporter" du 15 décembre 2015, marché relatif à l’échangeur du nord. Aujourd’hui, l’ancien ministre des finances de Blaise Compaoré a été mis en examen (il sera probablement admis, lol) pour des histoires de marché. Comme qui dirait, à chacun son tour chez le coiffeur.

  • Mr baro recevez toutes mes félicitations, du reste la nomination de Mme bila à l,extérieur serait une manière de l,extirper des éventuelles tracasseries post transition, soyez tranquille, personne ne échappera à la justice du peuple. Techniquement les présents marchés ne peuvent pas être engagés car les délais d,exécution excédent l,année budgétaire 2015. Aucun contrôleur financier dans les normes ne pourrait viser un tel contrat irrégulier. Le seul hic est que la quasi totalité des ministre ont battu campagne pour le mpp tout comme les médaillés de cette année qui proviendraient tous des secteurs structurés du mpp.

  • Le commentateur n3 est dans un brouillon et une mauvaise foi, si tu manges avec la transition dis nous. les nominations de complaisance ne passeront pas. Est ce qon construit 2 salles de classes a plus de 100millions ? Dans tous les cas, des gens ont ete nommes pour la forme, leur place sera la MACO. la HCJ n’est pas seulement pour blaise, comprenez ca une bonne fois pour toute, Abdoul a dit toute la verité. Comment peut on nommer des ambassadeurs alors qon part dans 3 semaines ? Meme les anciennes nominations seront remises en cause. un audit sera fait sur tous les marches passes par ces ministres opportunistes deguises en insurgés.

  • Ce que moi le VRAI, je vais dire, c’est que je suis désolé de l’élite Burkinabè.
    Parce qu’on est MPP, on se permet d’utiliser son intelligence non pas pour faire triompher le droit et l’éthique, mais plutôt pour "faire grossir son ventre".
    Rien n’empêche le nouveau Président, s’il est Démocrate d’accepter toutes ces décisions de la Transition. Pourquoi c’est à KAFANDO de laisser ce qu’il a prévu de faire à M. Rock ????
    J’ai honte d’un grand nombre de mes compatriotes burkinabè quand je vois des raisonnements du genre M. BARRO !!!

  • Nous validons totalement ces propos, car nous vivons le même désordre, avec des nominations en Christ et un non respect flagrant de l’organigramme ,et malgré l’intervention des ouvriers, des cadre, et même le reporter le DG s’entête toujours ds cette lancée inoportune pour la boite, même Hubert Yameogo qui a fait 17ans n’a jamais créer cette tension délétère et un climat tendu entre collegue

  • Yaa woto ! Je donne raison à toi et à Kafando ; car ce dernier rend service à Rock. Qu’est-ce qui prouve que RMCK ne lui avait pas d’avance demandé un appui en gestion politique ? Il prépare ainsi le terrain pour le nouveau président peut-être même à sa demande ; en témoigne le silence du MPP. Ce qui est sûr, Kafando gouvernera tjrs à côté de RMCK ; car ils se SAVENT et se gèrent. Mba Michel = bibliothèque du MPP ?! Tout est possible. Bonne consultation. Que vos insuffisances vous soient moins amères.

  • Monsieur Barro n’a fait que relater avec beaucoup de courtoisie et de diplomatie la très grande déception qu’ont presque tous les burkinabés de la transition.

  • Cette analyse est très propre n’en déplaise à ceux qui font semblant de ne pas voir la réalité. Nous espérons que l’organe de contrôle fera son travail !

  • Qui vous a dit que le président RMCK n’a pas donné son aval pour toutes les actions que pose actuellement la transition ? Qu’en savez vous ? Vous êtes tout simplement des jaloux aigris.

  • À cette allure je crains que ce pays ne devienne ingouvernable .Àyons au moins un peu de bon sens de peser les mots quand il s’agit de parler d’un président de la république .Le président élu saura trancher sur toutes ces questions .Ce n’est pas la première fois qu’on nomme les gens et ces derniers n’arrivent même pas à prendre fonction.L’exemple des nominations du dernier conseil des ministres de Blaise COMPARÉ est illustratif à plus d’un titre.Le temps de dire Dieu merci , quelqu’un est prévu/nommé à ta place.

  • Ne soyons pas amnésiques.Le lieutenant-colonel Zida nous a permis d’en finir une fois pour toute avec le RSP.Aussi il a été président du faso pendant 21 jours et prémier ministre pendant 13 mois.N’oublions pas qu’il a subi toute sorte de raillerie de ses anciens amis(de l’ex RSP).
    Tout cela mis ensemble,le nommé général de division,c’est le peu que l’Etat puisse faire pour lui en reconnaissance.

  • Franchement, vigilance, oui, les accusations gratuites, non ! Et ceux parmi vous qui aime toujours accuser - je paries que vous ne refuserez non plus une belle nomination. Le fond de la plupart de ces accusations, c’est la jalousie, pas le vrai sens d’injustice. Après 30 ans d’observation, je remarque que les jeunes pensent qu’ils peuvent mieux faire que les ainés corrompus, mais lorsqu’ils atteignent le sommet, aie ! ils sont pas mieux que leurs ainés ! Comment avancer pour un pays réellement intègre ? C’est commencer par vivre la vie intègre soi-même.

  • Je partage votre point de vue. Mais que dire sinon "allons seulement". Notre soif de justice ne trouvera pas solution tout de suite. La transition a à sa manière soutenu le MPP, partie dans lequel certains ont des intérêts que je ne citerais pas ici, en retour on ne pourra pas compter sur le MPP pour remettre en cause les actions de la transition. Faisons table rase si on peut du passé et focalisons nos énergies sur les défis futurs

  • Je n’ai retenu jusqu’à présent de cette transition que de la déception, le populisme de certains acteurs, de la corruption et des nominations de complaisance ou nominations chinetock.
    Mon frère tu parles d’osc, on a coutume de dire que la bouche pleine ne peut pas parler.

  • Félicitations à Mr Barro. Tu mérites de siéger même à l’assemblée nationale car tu as su exprimer ce que pense la majorité des Burkinabe(hommes intègres). Le président s’est laissé piéger.
    Ceux qui défendent les mauvais actes de la transition comme celui du poste No.3 ont peut être eu "leur part" sinon on ne comprend pas pourquoi ils le font !
    Plus rien ne sera comme avant.
    Allons seulement.

    A

  • Il faut ajouter que des agents du ministère de l’économie numérique sont réquisitionnés jour et nuit pour installer internet dans les domiciles privés des ministres de la transition avant qu’ils ne quittent le gouvernement. Tout est orchestré pour faire main basse sur tout au dernier moment après avoir joué aux saints ni touche.

  • Encore une diarrhée verbale ! Depuis le debut de la transition d’ailleurs certains Burkinabé n’ont pas cessé de contester aux autorités leurs prerogatives.
    Si vous aves des preuves quand à la mauvaise gestion des ressources publique on les attend. Mais ne venez pas jouer aux "petit SORO" ici avec un argumentaire qui se fonde sur des suppositions pondues ça et là par une presse peu credible et manipulée.
    Il y a tellement d’individus qui en veulent à cette transition qu’ils sont deja dechainé dans la diffusion de fausses informations. Ne venez pas jouer au donneur de leçon sans connaitre les tenant et aboutissant des choses.
    Vous pouvez critiquer sur certains points notamment les histoires de "General"...et meme là vous ignorez tellement de choses...
    Mais apprenez à respecter la fonction de President du Faso qui passe par une investiture et une prestation de serment. Si pour vous KAFANDO n’est plus President avant même l’investiture de l’autre vous n’avez rien compris ! Même jusqu’au 28 decembre KAFANDO EST PRESIDENT avec toutes les prerogatives de la fonction, cher monsieur. Depuis l’installation de cette transition il y a tellement de connaisseur que je les attends pour voir s’ils vont éplucher les CV de toutes les futurs nominations de Roch pour detecter les nominations dite de "complaisance" qui ne vont certainement pas manquer.
    Vous ne savez même pas s’il y a eu des negociations avant la nomination de ces ambassadeurs et vous parlez "au hasard". Globalement je retiens qu’il y a trop de compatriotes n’ont jamais reussi à digerer la legitimité de la Transition....

  • Mr Douda,

    Le président de la république incarne l’autorité de l’État. Notre constitution lui reconnaît un rôle éminent en matière de diplomatie, on parle de domaine réservé. Pour ta gouverne, il accrédite les ambassadeurs burkinabe à l’étranger et réciproquement les ambassadeurs étrangers au Burkina. Devons-nous avoir un demi président avant la passation de service ? Quel passage de la constitution stipule que le président doit croiser les bras et attendre le nouveau président ? Si vous êtes fatigués de la transition, eh bien, il y a du café noir pour réveiller vos nerfs. Point barre !

  • Que font-ils toujours là ? Les marchés passés en Novembre tomberont sous le coup de la nullité s’il est vrai que la loi des marchés publics n’autorise pas les passations de marchés au mois de Novembre. Donc chers bénéficiaires vigilance ! Vigilance ! Pas de folie dans vos gestes. Concernant les nominations disons que ce n’est vraiment pas sérieux quoi !
    Aminata Bila après avoir semé le bordel au ministère des Finances ne peut et doit pas aller verser notre figure au Danemark pays exemplaire en Europe . C’est son ministère qui a géré tous ces marchés passés de gré à gré ou si vous voulez la nouvelle appellation " par entente directe" . Sa nomination est liée au service rendu.
    Nous demandons à la cour constitutionnelle de bien vouloir nous préciser la date buttoir du dépôt de la liste des biens des,dirigeants de la transitions avant leur départ du pouvoir. Nous attendons la publication.
    L’investiture du nouveau président devrait avoir lieu au plus tard le 20 et les députés au plus tard le 28 . Ce qui permettrait de rentrer dans la nouvelle année avec toutes les institutions.
    Nous voulons savoir si les membres du CNT et Du Gouvernement ont touché les six mois de départ ?
    Allez partez maintenant. Ca commence à être lassant

  • Mr. Barro, vous avez des arguments justes. J’ai peur qu’on en trouve des cas de mauvaises gestions encore avec le prochain gouvernement aussi, parce qu’au Faso on ne connait pas assez ce que c’est que l’éthique, la transparence, les conflits d’intérêts, l’imputabilité et la responsabilisation en tant que gouvernant. Aussi, on pense que le serment prononcé pour accéder à une fonction supérieure ne s’applique à aucun acte de favoritisme ou aux mauvaises décisions de gestion des finances. Mais qui sait ? Peut-être que la transition a un agenda caché sur la politique future.

  • Chers internautes, ce n’est pas seulement l’exposition des amis à l’humiliation, c’est plus que ça.
    Il faut en effet comprendre, à travers le comportement du futur ex-Président du Faso, son Excellence Michel KAFANDO, l’entêtement de l’ancien Président Blaise COMPAORE et ses partisans à tenter de modifier l’article 37 de la Constitution pour se maintenir au pouvoir parce que la place est vraiment bonne.
    Et si cette bonne place est menacée, de gré ou de force, le détenteur du pouvoir essaie de faire feu de tous bois pour se maintenir ou pour sévir.
    Sachez, chers compatriotes que le pouvoir rend fou et le pouvoir absolu rend absolument fou. Qui peut raisonnablement comprendre que c’est dans les dernières semaines de la transition que ces décisions insensées sont prises alors que la transition a eu une année entière pour les prendre. Je veux bien qu’on nous accuse de ne rien comprendre aux règles de fonctionnement de la chose publique puisqu’il y a des gens qui sont nés pour gérer les autres. Mais tout de même, sans être ni aigri, ni complaisant, ni complice de ces agissements médiocres de fin de règne, la réussite des élections transparentes ne peut, en aucun cas, constituer un blanc seing pour ces éphémères autorités de la transition en vue de faire n’importe quoi non plus. C’est quand même la crédibilité de l’Etat qui est en cause et non sa contiunuité. Bref, j’accepte à la rigueur, toutes ces décisions insensées et suspectes de dernière minute sauf, au moins, la nomination de M. Jacob Pasgo comme ambassadeur au pays de la frite. Après avoir fait de nombreuses malversations financières au Danemark, Jacob Pasgo est bombardé Secrétaire Général au MAECR. Ensuite, après avoir cumulé ses deux salaires de Consul général et de Secrétaire Général du Ministère et torpillé au passage les fonctionnaires de ce ministère, il est propulsé par (M’ba Michel et son obligé Mouss Nébié, lui même se taillant la part du Lion dans la Confédération helvétique avec plusieurs casquettes institutionnelles) Ambassadeur à l’Union Européenne et en Belgique. C’est donc la prime à l’impunité ou quoi ? En tout cas pire que le régime des Compaoré. Le balai citoyen est drôlement muet sur ces pratiques opâques, sinon occultes tout en se réclamant et en se proclamant pompeusement de la "veille" citoyenne.
    Or, notre pays est désertique et tout se sait...et on se connaît tous...dans ce gros village de Ouaga.
    Que voulez-vous ? Le fameux balai citoyen a eu sa part de ripailles financières qu’il a placée dans les banques en RCI et dans les studios d’enregistrement à 200 000 000 francs CFA. Smokey ne doit plus pouvoir se regarder sérieusement dans une glass...C’est vraiment une honte d’avoir trompé le peuple burkinabè de cette manière. Vous ne pourrez plus rien balayer maintenant sauf devant vos villas cossues que vous avez pu enfin terminer après un an de pouvoir occulte et sectaire. N’est-ce pas Juge "intègre" BAGORO ? tu as pu terminer le F4 de Dassagho et en train de monter un R++++++. En tant que ministre de l’habitat, c’est le moins qu’on pouvait attendre... Tout ça, pour ça ? La faim va finir certainement, mais la honte restera éternellellement jusqu’à la fin de vos jours...
    Ainsi roule le Faso, se servir et non servir le peuple. Nous comptons sur M. Marc Christian KABORE pour ramener au moins symboliquement Jacob Pasgo à Ouaga afin qu’il réponde devant la justice burkinabè de ses forfaits divers. Allons seulement ! Le peuple au nom duquel vous parlez démagogiquement vous a à l’oeil et, tôt ou tard, vous le payerez cash sur cette terre avant votre mort. C’est une loi divine...immuable. Le Citoyen.

  • Arrêter de jetter la poudre au feu. Le president DU CNT est dans son droit. Les nouvelles autorités élues sauront ce qu’elles vont faire quand elles seront aux commandes. Je serais d’avis avec vous si vous disiez que les textes actuels ne permttent pas a un president en terme de manda de poser des actes relevant de ses competences si ses textes existent. Mais des analyses sans base legale ne nous font pas avancer Mr Barro.

  • Mention spéciale à Kanfando. Les jaloux vont mourir. vive la transition

  • belle analyse ! ZIDA et KAF, la HCJ vous attend. Il faut passé à la loupe votre gestion. C’est triste. En quoi les nomination de vos proches vous honorent ; c’est pour ça que Blaise est parti après 27 an. Et en 1 an vous vous ètes tombé bas. Voici que ces derniers temps des rumeures sur des détournements colossaux de fonds publiques circulent... Il y’a plusieurs tribunaux comme a dit Joseph Ki ZERBO... Dieu benisse le BF

  • Bonjour ! c’est dommage que la transition se termine de cette façon ; et encore plus grave, le président du CNT qu’on croyait plus intègre ne dit mot ! une fin lamentable et ridicule.

  • N°47. IL n’y a pas plus opportuniste que le balais citoyen. Ce sont ces gens avec Zida qui ont volé notre insurrection. Si non, Blaise est parti par ce qu’il voulais se taillé l’article 37 sur mesure et pour sa seule personne. Et voilà que Zida, avec ses clic clac au CNT se taille une lois sur les force armée sur mesure, pour sa seule personne, au grand damne de toute l’armée, sans qu’aucune OSC ne bronche véritablement. C’est ça le problème dans ce Burkina. Il y’a tout une bande d’opportuniste qui nous volent à tour de rôle. Si non, comment comprendre que Mme Bila (devenu toute ronde par les grâces de la transition) soit nommé ambassadrice alors que nous formons des diplomates prêt à servir pour ça ? Quel est son profil qui lui permet d’occuper ce poste sans nous faire perdre inutilement du temps tout en nous coûtant de l’argent ? Je comprend que Michèl est fatigué par le poids de l’âge mais les jeunes sont outrés par ces comportements. A quant le Burkina de l’équité ? Si toutes ses nomination n’ont pour seul mobile que l’affinité ? Les boiteux intellectuel nous traiterons de jaloux, et d’aigris ; le CDP en a fait de même jusqu’a sa chute. Et la transition doit comprendre que même si avec Rock, ils ne sont pas inquiété, un jour viendra et nous les poursuivrons un à un. Et les avocats acquis qui ont encaissé des dizaines de millions pour mal défendre notre Etat à la CEDEA seront traité à la Bernard tapis. Tout passe, mais le peuple demeure.

  • Ne soyons pas esclave de la légalité ! Il faut aussi agir en fonction de la légitimité ! Ceux qui disent que Kafando a le droit de nommer qui il veut, je leur rappellerais que Blaise Compaoré avait le droit de modifier l’article 37, mais cette modification ne correspondait pas à la morale, aux attentes du peuple. Conséquences nous l’avons chassé en plein midi ! J’admirais beaucoup la transition et d’ailleurs quand ses membres étaient en difficulté c’est le peuple qui est sorti au péril de sa vie pour les défendre. Donc ne vous foutez pas de nous s’il vous plait, le sang des fils et filles du pays a beaucoup coulé, mais ce n’est pas pour que des individus viennent nous dire que faire des nomminations et des passations de marché de complaisance c’est légale donc on doit se taire. Moi je dis non, tout comme on ne s’est pas tue face à la modification de l’article qui était pourtant légale. La légalité n’est rien d’autre que ce qui a été choisit à l’assemblée, et si ce choix ne convient pas aux attentes du peuple cela entraine une insurrection populaire. Il ne suffit pas de poser un acte immorale et l’entourer de lois bidons pour que le peuple accepte sous prétexte que c’est légale, je suis désolé ! On est pas stupide, et vous répondrez toujours de vos actes d’une manière ou d’une autre parce que les martyrs là ne sont pas morts pour rien !

  • Monsieur Barro Daouda se voudrait plus royaliste que le Roi en faisant la bagarre à la place des autres. Vous n’êtes peut-être pas un politicien mais vous ignorez royalement les méandres de la réal politique. Si RMCK (Président élu) et le MPP n’étaient pas en phase avec ces nominations et passations de marché dont vous parlez, rien ne serait fait dans ce sens. Ils sont mieux et plus avisés que vous sur ces agissements qui vous déçoivent. M’Ba Michel a l’onction tacite des futures nouvelles autorités. Allons seulement.

  • Ce dont je suis convaincu c’est que le peuple organisera le moment venu une cérémonie pour retirer ces décorations.

  • Bien vu Mr Barro ! Quant à l’internaute 37 vous délirez..Si quelqu’un est à féliciter c’est bien Diendere. N’eut été son inconscience le RSP était toujours là..Une des causes principales du départ de Blaise est liée à la modification de l’article 37 qui profitait à lui seul.De même que Zida, la modification du statut dans lequel un lt/COL peut accéder au grade de général profite à lui seul.Pas rentable au Burkina Faso parce qu’il n’a pas la compétence .Et que dire de ses chefs qui ont lutter pour qu’il soit en vie, avec les risques possibles.Quand on travaille c’est pour le pays d’abord.ce n’est pas pour soi.Quelle frustration pour ses supérieurs ? Croyez vous que si Zida était à la place de ZAGRE il allait avoir ce stratège pour éviter un bain de sang inutile ? Çà s’apprend à l’école !Que faites vous de Barry ? reconnaissez que Zida a été placé par Diendere ( et Barry qui l’a déconseillé par ce que c’est son filleule sinon c’était l’herbe .Il n’a subit aucune raillerie contrairement à ce que vous dites .Déjà le statut d’ancien président était suffisant et il a tous les privilèges d’un ancien chef d’État avec toutes les décorations possibles.Reflechichez souvent et renseignez vous avant d’ecrire des inepties

  • Je ne sais pas quel intérêt de Monsieur BARRO est en jeu ? Tu a été rétrogradé au profit de ZIDA ? Tu a perdu quel poste à cause des nouvelles nominations ? Quelque soit ta perte, tu doit savoir que tu n’es pas né là-bas. Sois poli, car tu n’as pas gardé les moutons avec le Président KAFANDO. Garde tes inquiétudes et laisse à l’humiliation les amis du Président. Çà te regarde pas. bonne journée et ne reviens plus jamais avec de tels écrits qui ne t’honorent pas.

  • Le président kafando n’est plus le même que nous avons connu au début de la transition. Le fait qu’ il ait pu cheminé avec un premier ministre qui n’a pas de compte bancaire en dit long. Actuellement le Burkina est sur le faux.

  • Monsieur BARRO je vous respecte et je valide. beaucoup ne savent pas comment nommé un Ambassadeur

  • En toute chose il n’y a pas que la légalité, il y a aussi le bon sens . C’est surtout le manque de bon sens qui nous a conduit à l’insurrection. Il faut éviter l’auto notation pour s’attribuer des faveurs. Si parmi ceux qui ont servi la transition il y en a qui se sont brillamment bien illustré le nouveau pouvoir se fera le plaisir et le devoir de les solliciter à de hautes fonctions comme tous autres Burkinabé méritants. Agissons tous pour les seuls intérêts du pays pour des siècles et des siècles. Amin

  • - VÉRITÉ N°1, parce que la Constitution donne les pleins pouvoirs au Président, a-t-il le droit de venir te fouetter les fesses ? Je te fais savoir qu’on n’est pas ici en chefferie mossi mais en République ! Heureusement que tu d’adresses á DOUDA et non à DAOUDA !

    Par Kôrô Yamyélé

  • Sans être ni un "Administratif spécialisé des Marché" ou encore un "Spécialiste de Carrières professionnelles, surtout au niveau de l’Armée" dont l’organisation et la gestion restent opaques pour le Burkinabé lamda, et encore moins, un "Politique", je me permettrais d’apporter ma contribution à ce débat qui n’a ni queue, ni tête pour dire ceci à l’attention de mon frère et ami BARRO. i)-En toute logique (naturelle), l’Etat restant une continuité (même dans le cas de passation de siège "d’un ancien à un nouveau", il est et reste normal et logique que cette continuité soit maintenue et assurée. C’est pourquoi d’ailleurs un des internautes a fait ressortir que "le Projet de l’Echangeur du Nord" est bel et bien, un projet du Gouvernement passé (de Mr. Blaise Compaoré) ; donc étudié, programmé, et pourquoi pas, les Appels d’Offres y relatifs lancés et dépouillés avant l’insurrection des 26 au 31 Octobre 2014. Il est connu sur ce point précis que le début des travaux avaient été déjà annoncé, mais interrompu par suite des évènements que nous avons vécu. Vu sous cette angle, pourquoi Mr. Barro ne comprendra pas que les Marchés dont il fait allusion ont fait parties des programmes de l’ancien Régime, mais estompés (provisoirement du reste) pour les mêmes raisons que ci-dessus. Si Mr. Barro a la majorité d’âge, il se rappellera que la Rectification de Mr. Blaise Compaoré d’alors, pendant 5 années au moins et 10 ans au plus, n’a fait qu’exécuté des Projets initiés et planifiés par le CNR de TomSank avant d’engager ses propres projets. Pourquoi ne souffrirait-il pas que la Transition n’achève entre autres, les Projets du CDP de Mr. Compaoré qu’il n’a pas eu le temps de réaliser. Qu’il souffre de comprendre qu’un Projet public (s’il est de grande valeur) ne se créé pas en une (1) année car, sa conception, son évaluation, les recherche des financements nécessaires nécessitent beaucoup de temps pour ne pas dire plusieurs années. Et comme l’a dit un autre internaute, si oui que le nouveau PF (Mr. RMC) a été invité aux "tous derniers Conseils de Ministres" qui ont approuvés ces Marchés passés qui leur ont été proposés, il ne saurait les ignorer plus tard ou les nier après simplement parce que les occasions lui ont été données pour les refuser lors des dites séances des Conseils. ii)-Des nominations dont vous faites cas, pourquoi crier à la place des autres ? Ce serait vous foutre des intelligences des autres que de vous évertuer à leur place pour prévoir des "catastrophes" à leur encontre pour demain sans en connaître les fonds ayant soutenu leur acceptation. Ce sont des personnes plus intelligentes que vous pour avoir été choisis en son temps à votre lieu et place. Mieux ! qui vous dit que Mr. RMC (futur P.F.) n’en a pas été informé car comme le dit si bien un internaute, il (RMC) a toute latitude dès sa passation de service ou plus tard, de rappeler ces personnes et de les remplacer par ceux qu’il voudra. Ne soyez pas un "oiseau de mauvaise augure". iii)-quand à la nomination de Mr. ZIDA en qualité de Général de Division (j’ignore ce que cela représente dans la hiérarchie militaire), il y aura lieu de rereler ce qui suit : PRIMO : à ce que l’on dit la carrière administrative d’un soldat va du "Soldat de 1ère Cl" à celui de "Colonel-major". La nomination au Grade de Général reste à la discrétion du Président de la République et tient surtout "d’actes de grand intérêt pour la Nation" dont l’appréciation reste au Président en fonction et dan dans le cas en présence, le Président de la Transition qui sans aucun doute s’est entouré (je n’en doute pas) de toutes les informations justes qu’il sied avant de prendre cette décision. Mieux, je suis convaincu qu’en prenant cette décision, il a pu et dû s’entourer des avis et conseils de "toute la hiérarchie militaire" sensée être la plus intéressée. Vu sous cet angle, pourquoi c’est vous Mr. Barro qui venez brouter dans une prairie où vous ne connaissez quedal ? Qu’en savez-vous du fonctionnement militaire ? Au regard de tout ce qui précède, sans savoir qui vous êtes et pour qui vous dansez, sans savoir de quel bord politique vous êtes, je vous inviterai simplement à observer un "bémol" dans vos avances car, porteuses de "procès d’intention" à l’encontre de personnes ou de systèmes que vous ne connaissez pas. Et pas du tout. Pourquoi inviter sournoisement les OSC à de réactions puisque vous-même, ignorez les choses les plus élémentaires sur ce les points de sujets par vous abordés ? Est-ce parce que vous êtes de ceux-là qui ont râté "la marche de l’échelle en montant" ou est-ce parce que vous n’avez jamais été pour les succès de la Transition qui a pu ramené le BURKINA sur ses pieds pour avancer ? De grâce, soyez plus logique, plus observateur et plus conséquent dans vos analyses. Si oui que de par les actes que ces Responsables "mandatés par le peuple" ont posés, la panthère va les bouffer un jour, je ne saurais comprendre en quoi cela est votre problème. Soyons et restons positifs surtout pour la Jeunesse car le "Devant" sera le sien. En empruntant l’Ainé "Pr. Bado", je dirais que le pire est devant et si on ne prend garde, vous (jeunes), les yeux dans les yeux, avec de comportements pareils aux vôtres, serez de "Lucky Luke"

  • @Le Citoyen, je ne vous connaissais pas jaloux ! Oh là là ! J’ai envie de dire que vous nous balancez des informations de cabarets mais il y a le respect qui m’oblige à m’abstenir !

  • Je pense qu’il n’est pas interdit, ni malsain de prendre des décisions et de poser des actes dans une telle période par un gouvernement en fin de mandat. Les pratiques dans les pays dits de grande démocratie ne disent pas le contraire non plus. Seulement pour des décisions importantes qui engagent le président entrant, celui-ci doit être associé. Donc, si Rock est consulté avant les multiples nominations, il n’y a aucun problème. Si effectivement Rock est consulté, ce serait une sorte de fuite de responsabilité. L’idéal voudrait que ce soit le nouveau président qui exprime la reconnaissance de la nation aux acteurs de la transition. Mon regret est que le gouvernement de la transition a fermé les yeux sur un dossier brûlant et très urgent qui interpelle fortement l’Etat : c’est le cas de la SN-SOSUCO. Le gouvernement de la transition aurait consulté le nouveau président élu pour entreprendre des actions fortes pour restaurer un climat de paix et la reprise sans tension des activités de l’usine. Malheureusement, ils ont laissé le DG de l’usine torturer la population par des actions dignes d’un colon. Même sous Blaise COMPAORE, cela ne s’est jamais passé.

  • y’en a vraiment marre de tous ces éternels plaignants... Que voulez-vous à la fin ? Qu’est-ce que vous avez fait de bon et de constructifs pendant les 27 ans de règnes de Blaise ? Rien. Pardon laissez les gens avancer. Arrêtez de vous plaindre et donnez plutôt des conseils pour faire avancer le pays. sachez que la nommination d’un nouvel ambassadeur dans un autre pays ne se fait pas du jour au lendemain. On demande un agrément et c’est quand l’agrément est accordé que le Président nomme en conseil de Ministre et cela peut prendre 3 à 4 mois pour obtenir un agrément d’un pays.
    grâce à cette même transition nous sommes allés à des élections. tournez vous vers la Centrafricaine et dites nous hônnetement si la transition n’a pas réussi ?
    De toute façon, on ne pourra jamais satisfaire tous les burkinabé. Nous serons toujours d’un avis différents en politique : certains aiment, d’autres n’aiment pas, certains critique et proposent, d’autres critiquent pour juste critiquer : il ya aussi les aigris, les jaloux. il ya également ceux qui étaient du CDP et qui maintenant sont de l’autre côté du peuple, c’est-à-dire ceux qui n’ont pas voix au chapitre. Faites comme moi : allez y chercher votre pain quotidien, demander la grâce d’Allah sur vous et votre famille et arrêtez de vous fatiguer car vous ne pourrez jamais rien comprendre en politique : c’est machaivélique....
    quel que soit le président qui va gérer ce pays il y’aura toujours des gens pour critiquer ceci ou cela, mais il ne pourront rien y faire ; c’est comme ça la politique.
    les Zida et autres se sont sacrifiés pour ce pays, admettons le une bonne foi pour tout et qu’ils ne quittent pas bredouille, ils méritent tous une récompense, c’est mon avis. Les aigris passer votre chemin...

  • Je suis un citoyen ordinaire. Oui j’ai marché à l’appel de l’ex CFOP pour que ça change au niveau de la gouvernance de mon pays. Face aux agissements de fin de mandat de la transition, je n’ai pas d’autres choix que de me sentir aigri et déçu. L’impression que j’ai de cette fin de règne est que le pouvoir sortant s’adonne à une course effrénée au partage du gâteau. L’argument débile selon lequel il faut "caser" les acteurs de la transition est très dégoûtant. Pour des gens qui ont géré les institutions du pays sous une période exceptionnelle, je perçois les dernières nominations de ministres dans les ambassades comme une tentative de les soustraire à l’obligation de nous rendre compte. Pas plus ! Mais si nous avons pu faire tomber un arbre de 27 ans, ce ne sont pas les herbes poussées à la faveur de la saison des pluies qu’il sera difficile d’arracher. C’est en cela que vous allez regretter d’avoir jeté en l’air que "plus rien ne sera plus comme avant", car nous allons vous le rappeler en temps opportuns.

  • Pour une première fois le Kôrô est fâché contre moi car il ne veut pas entendre parler de Zida alors que je suis un fan de Zida !!!!!

  • "Plus rien ne sera comment avant, plus jamais de gabegies",... j’en passe tels sont les propos du président fraîchement pris fonction. Ensuite, insurrection pour dire non à l’arbitraire et au népotisme caractérisé du régime COMPAORE...Comment c’est possible que des personnes décriées dans la gestion courante par leurs propres subalternes comme Jacob PASGO soient promis pour aller représenter le pays dit des Hommes Intègres dans des tiers Etats si ce n’est des nominations de complaisance...

    Mais ça là ! Moi je dis et je redis ROCKZILLA est au courant..Sinon il va les rappeler comme l’avait proferer GORBA le faiseur de Roi du FASO pendant la campagne que plus de corrompus dans la gestion de l’Etat.

    Mr le Président, c’est pas pour vous critiquer mais ne sortez pas par la petite porte comme Blaise COMPAORE en laissant les gens tailler des lois pour une et une seule personne comme ce qui avait conduit à l’insurrection. On verra bien....

  • propre comme analyse si Rock arrive et laisse ces gens la leurs a leurs postes de complaisance qu’il sache qu’il sache qu’il n’aura plu l’assentiment du peuple il est le president de tous les burkinabes et nous l’attendons nous n’avons pas fais cette insurection pour ca

  • Merci Kôrô, je corrige "Daouda" au lieu de "Douda" ! Chez nous les mossis, on ne contredit jamais un Kôrô (même s’il n’est pas sur la bonne voie). Vous avez donc raison Kôrô Yamyelé !!!!!!

  • J’approuve parfaitement votre analyse, et je profite répondre à l’internaute n°3 de ne pas parler de quelque chose qu’il ne metrise pas. La nomination d’un ambassadeur ne se fait pas en un jour.il y’a un processus qui a été enclenché depuis que personne ne savait qui allait etre le président du Faso. Je vous informe également que ces postes d’ambassadeur sont resté vaccant depuis le rappel de la vague d’ambassadeurs en février pendant qu’il avait de compétences dans l’administration aptes à occuper ces postes.

  • je suis parfaitement d’accord avec Mr Barro.
    hé Dieu ! mais y a rien n’a faire ils vont tous payer leur forfaiture sur terre avant.
    je comprend pourquoi rien n’a bougé en matière de crime économique malgré les différents rapports qui existaient même au temps du Blaiso.
    ce que femme veut Dieu veut là, c’est ça la confirmation ; toi amina bila, en complicité avec ton PM, tu permets aux ministres de renouveler leur contrat pour être payer comme les Ministres de l’ancien régime, tu leur permet de lancer des marchés gré- à- grés pour pouvoir voler, tu sèmes la merde et la division au sain de ton ministère (MEF) et tu te fait nommer ambassadeur pour fuir. tu ne pourras pas t’échapper pendant longtemps, Dieu te puniras pour ceux que tu as piétiner par ton titre.
    quand à la gestion de la transition, elle a été pire qu’ au temps de Blaise. Dans tout ça, je me demande ou sont les OSC qui se sont lever pour dire non aux émoluments des députés du CNT ? haa j’oubliais en se moment, ils n’avaient pas encore pris pour eux. d’accord

  • Vous êtes sûrs qu’il n’a pas l’aval de RMCK pour les nominations ? En tout les cas ce dernier pourra revenir la dessus.
    Pas de panique !

  • Quelle ignorante analyse !
    De la fausse neige blanche tout simplement qui n’éclaire pas la lanterne des burkinabé. Et tous ces non avertis qui se jettent dessus sans modération.
    Voyez-vous, les arrestations aussi continuent . Pourquoi ne faites vous pas cas de celà. Qu’ils arretent tout alors...
    Heureusement, ces gens ne pensent pas comme vous Mr Barro.

  • Rien que de la comédie cette transition.Général de Division,ancien president,ancien premier ministre,pire ancien RSP.13moi de transition pr just un individu.L’avenir ns dira comment cette transition fonctionnait reellement.Rendons grace a dieu pour ces elections reussi.

  • Le Président du Faso est très averti. Ces nominations ont été faites après discussion avec le Président élu. ZIDA va aux USA parce que ROCK est d’accord. Faites attention à vos anticipations et à vos analyses superficielles. Chacun a la gueule pour critiquer mais n’a jamais une solution réelle. Mr BARRO vous etes un enfant sur un mouton ou un mouton sur un enfant ? Choisissez la posuture qui vous semble bonne. MOUTONNNNNNNNNNN.

  • Je voudrais aussi profiter demander aux autorités d’ouvrir l’œil sur le fonctionnement de certains EPP où les conseils d’administrations sont devenus de véritables mafias. Je cite en exemple, le cas du Conseil Burkinabè des Chargeurs (CBC) où le Président du Conseil d’administration et le DG sortant Ali TRAORE ont installé et activé une mafia dangereuse pour s’accaparer du CBC et en faire leur propre entreprise (où ils dictent et font leur loi au mépris des textes régissant les EPP).
    DU REFUS DE PASSATION DE SERVICE AU CONSEIL BURKINABE DES CHARGEURS (CBC)
    Par le présent canal, le personnel du CBC tient à informer les autorités et l’opinion nationale sur le blocage du fonctionnement de l’institution.
    En effet après l’installation du nouveau Directeur Général du CBC le mardi 1er décembre 2015 par le secrétaire général du ministère des infrastructures, du désenclavement et des transports, le CBC est paralysé du fait du refus du DG sortant de passer officiellement le témoin au DG entrant. Le CBC traverse une situation très grave, c’est pourquoi nous interpellons le Président du Faso, le Ministre des infrastructures, du désenclavement et des transports à porter un regard sur le CBC.
    Au Président du Conseil d’Administration (PCA), M. Birahima NACOULMA, nous lui demandons de bien vouloir décanter la situation et de céder humblement sa place à un autre administrateur car il est PCA depuis 2006 soit environ 9 ans (et âgé aujourd’hui de 81 ans). Par ailleurs, nous demandons le renouvellement des membres du conseil d’administration. Quant au DG sortant Ali TRAORE, il a fait deux mandats légitimes de 5 ans soit 10 ans et 4 ans illégitimes à la tête du CBC, totalisant ainsi à lui seul 14 ans à la tête du CBC. Qui plus est, il est admis à la retraite depuis 2012 et se permet, après avoir modifier et personnaliser les statuts du CBC en violation flagrante des textes qui régissent les EPP, d’embaucher des retraités et de les affecter hors du pays. Trop, c’est trop !!! Manque t-il de jeunes diplômés dans ce pays ?
    Selon nos informations, le DG sortant, avec le concourt de ses lieutenants fidèles, tente de déstabiliser l’institution en installant une chienlit au CBC à travers l’annonce de son retour imminent à la tête du CBC avec l’approbation de M. Birahima NACOULMA.
    Le CBC est t-il devenu l’entreprise personnelle ou familiale de M. Ali TRAORE ou de M. Birahima NACOULMA au point qu’ils veulent y mourir ?
    A travers cette lettre, nous réitérons notre soutien au DG entrant et avertissons le DG sortant et ses sbires que nous leur opposerons une résistance farouche.
    Il est temps que les plus hautes autorités du pays interviennent afin de lever le blocage qui s’est installé au CBC et dont les conséquences sont entre autres la prise en otage des salaires et du paiement de nos fournisseurs, la division et la démotivation du personnel.
    Le Personnel soucieux de l’avenir du CBC.

  • Particulièrement aux internautes 3, 4 et 62 je leur demande de remonter le temps avant l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014 et de relire leurs réactions peut-être qu’ils réviserons leurs positions. Ha ba ! Vous aussi vous êtes à l’étranger ou bien vous êtes au Burkina Faso. Même si la continuité de l’administration exige des décisions à prendre, il n’y a aucune urgence dans toutes les décisions prises au dernier conseil des ministres car les marchés autorisés sont rattachés a la gestion 2015 dont l’arrêt des engagements tout titre budgétaire confondus a été fixé au 20 novembre 2015. Mieux encore en matière de passation de marché gré à gré, la norme est fixé à 15%, pour votre gouverne on est à 22%. Alors, arrêter de prendre des vessies pour des lanternes et de nous divertir. Par ces réflexions, genres on est des jaloux ou que sais-je encore ? Vous pensez à vous et vos amis seulement et pas du tout au Burkina Faso.

  • C’est propre !
    Belle analyse !
    On ne veut plus de république bananière !

  • Tous les officiers du RSP qui ont maté et massacré la population aux mains nues sont en prison sauf Zida. Alors que dernier a commandé les troupes devant la télévision BF1 où il y a eu des morts par armes à feu, et du matériel détruit dans les bureaux de cette télévision. Pourra t il ce Zida, un jour, regarder ces frères d’armes en face ?

  • Informations Radio Omega : Le général Isaac Zida devrait être le futur ambassadeur du Burkina aux États-Unis. Selon nos informations, le département d’Etat américain a donné son accord pour la nomination du premier ministre de transition burkinabé à Washington.
    Il n y a donc plus aucun obstacle pour Zida qui a choisi l’ambassade burkinabé à Washington comme point de chute après la transition.
    La transition qui prend fin le 29 décembre prochain avec la prestation de serment et l’investiture du président élu Roch Kaboré. Zida sera-t-il nommé au cours du dernier conseil des ministres. C’est possible.
    Mais selon diverses sources Isaac Zida préfère attendre d’être nommé par les nouvelles autorités élues. D’autres sources au contraire estiment que c’est un souhait émis par Washington. Le souhait donc pour les Américains d’avoir à faire à un ambassadeur nommé par un gouvernement jugé plus légitime. Que les aigris et jaloux crèvent leurs yeux !

  • Nous devons tous retenir que cette transition a trahi les idéologies du peuple burkinabé, elle a tout transformé au tour d’une seule famille. Toutes les nominations sont faites soit par interet personnel soit par affinité religieuse. Et pire aujourd’hui elle tient à vider à tout prix les caisses de l’ETAT avant de partir en organisant de fausses cérémonies par ci par là en espérant pourvoir justifier leurs actes. Quel acte de bravoure Zida a-t-il pu faire pour quitter de Lieutenant Colonel au galon Général ? Que faisons nous en ce moment des gens comme Chérif SY ? Lui, qui courait partout et criait dans n’importe quelle petite radio pour mobiliser le peuple burkinabè quand les putschistes tiraient sur les enfants de la nation à bras nus. Les gars, il est temps pour nous de faire appliquer la célèbre phrase "PLUS RIEN NE SERA COMME AVANT" ; sinon avec ces nouvelles nominations d’Ambassadeurs, "NEN LARA EN SARA"

  • Nous devons tous retenir que cette transition a trahi les idéologies du peuple burkinabé, elle a tout transformé au tour d’une seule famille. Toutes les nominations sont faites soit par interet personnel soit par affinité religieuse. Et pire aujourd’hui elle tient à vider à tout prix les caisses de l’ETAT avant de partir en organisant de fausses cérémonies par ci par là en espérant pourvoir justifier leurs actes. Quel acte de bravoure Zida a-t-il pu faire pour quitter de Lieutenant Colonel au galon Général ? Que faisons nous en ce moment des gens comme Chérif SY ? Lui, qui courait partout et criait dans n’importe quelle petite radio pour mobiliser le peuple burkinabè quand les putschistes tiraient sur les enfants de la nation à bras nus. Les gars, il est temps pour nous de faire appliquer la célèbre phrase "PLUS RIEN NE SERA COMME AVANT" ; sinon avec ces nouvelles nominations d’Ambassadeurs, "NEN LARA EN SARA"

  • Vérité n°1, je soutiens le koro, ce n’est pas une affaire de « je suis ou ne suis pas fan ». si c’est bon, ayons le courage de le dire hautement. Et au cas où ce n’est pas bon, ayons également le courage de le reconnaitre humblement. J’ai toujours admiré le « vieux » dans sa façon de conduire la transition.Mais en toute honnêteté, je partage le point de vue de Mr BARRO sur les deux questions dont il fait cas dans son analyse. Le président sortant a peut-être le droit de procéder ainsi mais je crois que le bon sens aurait voulu qu’il reverse ces dossiers à son successeur qui sera incessamment investi.

  • Je tiens à souligner à ceux qui croient que la transition à aider le mpp d’apporter les preuves.concernant l’argumentaire selon lequel le président kabore serait au courant de ses promotions j’en doute énormément.c’est vraiment inamical d’imposer à un président qui a été élu suivant un projet de société ses futurs représentants à l’extérieur.surtout que toutes ces personnes ont maille à partir avec leur structure.particulièrement madame bila je trouve très déplorable son attitude pour preuve si elle est honnête avec elle même elle devrait être au pays pour accompagné les nouvelles autorités dans la mise en place effective des innovation introduite sous sa direction.

  • J’exprime toute mon admiration a m. Barro pour la qualité de son analyse et la pondération dans ces propos avec des mots justes. Il est aujourd’hui dangereux de porter des critiques ou avoir une idée contraire aux aberrations de certains de nos concitoyens sans qu’on ne vous traite de pro ceci ou pro cela. Sous l’ancien il existait une vrai liberté d’opinion.NE FAITE PAS QU’ON LE REGRETTE. Car on en veut plus.

  • soyez sure de ce que vous dites.et dite le humblement.

  • Barro, i ka barro toun diara kosoubem. Burkind’ binga, fo goma ya gom sid’ kassanga. Fou ya raogo. Fou ya kouir migu biiga. Tu n’es pas seiulement le fils de ta mere. Nous le sommes tous. Tu n’ es pas un degenere. Les Degenere font des coups d’ etat salopards qui les conduisent a la MACA tape, pardon a la MACA. Tu as tellement parle juste que je bas des mains. Qui peut dire quoi de consistant contre ton analyse en pierre sauvage ? Ils ne vont pas s’ attaquer a tes idees. Ils peuvent rien. Petit marteau casse gros caillou. Ils vont tenter de cogner leur petite tete sans morale contre ton rocher geant en disant que tu es aigri, que tu es jaloux mais nous on les attend. Ils n’ ont qu’ a examiner tes arguments et les demolir on va voir. A deux semaines d’ un depaet on nomme des amie et amiyes et on nous demande de nous taire parce qu’ on ne connait pas le fonctionnement de la diplomatie ? Meme quand on connait le fonctionnement de com,menton nomme un General, on nous presente du n’importe quoi et on nous demande de nous taire. Pourquoi si devant Blaise on ne s’ est pas tu, on va se taire aujourd ; hui devant de sgens que nous nous sommes chaque fois batus pour mettre la ou ils sont ?Ya trop de faux types dans ce pays mais Dieu les voix.
    Que Dieu benisee des honnetes homes comme toi. Votre ecrit fera date car ca derange des interets de toutes parts.

  • Avant d’accuser ou de dire des âneries ayez la preuve que tout ce qu’il fait est illégale. ou que le nouveau président n’est pas consulté. vous croyez tout connaitre pour finalement salir un honnête homme et s’il s’avérait que tout ce qu’il fait est légal auriez le courage de vous excusé ? bande de mouton affamé.

  • @Yako (absent sur le forum mais lit toujours le faso.net), Alizeta dirigeait la chambre de commerce mais ne pouvait même pas résoudre une équation du premier degré à une inconnue. Yako n’a jamais trouvé d’inconvénients à cela.

  • Bien dit mon frère. La vraie honte
    Quant à ce que vous appelez OSC,désillusionnez vous.Ce sont juste des hypocrites de tubes digestifs. Ils ont tous reçu de l’argent depuis le début pour être le bras civile de la transition. Au début,j’avais confiance en eux,tout comme #le_balai_citoyen. Mais au fil du temps,je mes suis rendu compte que leur but n’était plus le peuple mais aider les membres de la transition à faire accepter leur choix et décisions au peuple. Je voyais du coup Laurent Gbagbo et ses fameux jeunes patriotes. Pourtant nous savons tous qu’ils recevaient juste de l’argent pour cela.Et je suis convaincu que nos memes fameuses OSC ont la même pratique. Quand j’ai vu des personnes de mauvaise foi que j’ai connu au campus se faire passer pour des OSC,j’ai compris déjà qu’il yavai qlqchoz qii n’allait pas. Et voilà que mes craintes se confirment.
    LA HONTE. DE VRAIES MERDES !!!

  • Suite a la lettre ouverte a Michel Kafando, qui nous apparait une lettre sincère mais seulement a manque de tenir compte des réalités intérieures "du cercle fermé de tout Gouvernement, y compris ses consensus confidentiels.

    Ainsi, nous commentons ici avec plutôt une histoire ouverte au nouveau Faso Premier Rocky, qu’ il lui conviendrait de terminer la suite :

    (Il était une fois une époque Mathusalème de 27 ans. Puis il fut une fois le Vésuve populaire Burkinabé qui fit son effet.

    Il fut encore une fois, qu’ un "Patriote", sous des conditions cerbères, voire, un délais contraignant, un ultimatum humiliant, une condamnation de crime de sang dont ni lui ni son gouvernement n’était responsable, mais encore serait pris en otage par un Spartacus dégénéré.

    Encore une ré- éruption du même Vésuve Burkinabé, cette fois viscéralement exacerbé, libérait, proclamait et plébiscitait, instaurant un précédent jamais vécu dans le Pays, et tout cela, avec pour Témoins oculaires , toute la Communauté Internationale.

    il fut alors, que le mandat de sa Transition terminé, s’ érigeait un nouveau Gouvernement avec un Sérieux Homme d’ État du nom (coïncidence ?) de "Rocher".

    En ces temps-la se préparait aussi, dans la communauté internationale, la succession du Grand Secrétaire Général des Nations Unies,

    Se pourrait-il qu’il aurait été une fois que le Faso et le Rocky, considèreraient "un grand Patriote Burkinabé qui aurait fait ses preuves" pour la continuité de son destin......?

    Si, Oui , ainsi, il aurait été une fois........(Honorable Rocky, finish the story !) Terminez l’histoire, "Honorable Rocher" !

  • HE Les Gens ! Les jaloux vont maigrir Jusqu’a janvier. PAPi Michel fonce vous êtes toujours le perso . Que le nouveau perso fasse lui aussi ces nomination.

  • Je rejoins complètement l’opinion de l’internaute n°44 : dans une élection démocratique, le gouvernement en place peut prendre des décisions importantes jusqu’à ce que le nouveau président élu et ses ministres prennent leur fonction !

  • N’oublions quand meme pas que particulierement Zida (ancien du RSP) a risqué sa vie pour que nous soyons ou nous sommes, de nos jours. N’aurait-il pas pu jouer le jeu du RSP pour que CDP reprenne le pouvoir ? S’il a trahi le RSP c’etait bien pour sa conviction pour la cause nationale et il merite bien cette reconnaissance. Maintenant, faut esperer que ca se passera bien au sein de l’armee.

  • Belle analyse ! ! Vivement que l’on audite ce gouvernement. ..l mpp doit être en mesure d contrôler et vérifier les transactions financières effectuées au cours de cette année. ..il y va de confiance que la majorité a donné au mpp...

  • Un président reste président jusqu’à la dernière seconde et est toujours investi de pouvoir et peut toujours l’assumer et assumer toutes ses responsabilités. Le gouvernement actuel est toujours sous son mandat et est tenu d’assurer et d’assumer l’autorité de l’Etat. Une question à ceux qui trouvent que le Président Kafando ne devrait plus "nommer" : Si tout de suite, avant la prise de pouvoir de RMCK, une attaque Djihadiste survenait au pays, le gouvernement agit oui ou non ? Va-t-il attendre que RMCK prennent les commandes ? S’il vous plait, soyons logique envers nous-même et reconnaissons la légitimité et la légalité de notre Etat. RMCK c’est dans moins de dix jours.... Peuple du BF, wait and see !!!!!

  • C’est bien vrai le gouvernement de la transition ne devrait plus prendre des actes. Meme pour le salaire des fonctionnaires le mois de decembre il faut attendre l’investiture du nouveau president pour virer les salaires car sa peut attendre

  • Ecrire c’est d’abord avoir le courage,le courage de dire ce qui nous dérange.
    M.BARRO ne prétend pas détenir la vérité mais expose son malaise face à certaines situations.Dieu merci il existe des gens pour parler car si le Burkina etait rempli de personnes comme celui qui a pondu le commentaire 3 on serait encore dans l’ère compaoré à se languir du changement.Ce n’est pas parceque tu a une confiance naive en tes dirigeants que nous devons l’être.Nous ne sommes pas des sujets NON DE DIEU, mais des citoyens au meme titre que ces gens et ils nous doivent des explications quand ils se fourvoient.Eh oui il est bon ce pays ou tout le monde peut dire qu’il a quelque chose sur le coeur sans pour autant refuser de s’asseoir et ecouter les autres.les questions sont plus importantes que les réponses messieurs les "gens qui sont dans la confidence de RMCK et les je sais tout".Grace à ces questions nous nous améliorons nous meme et le pays par la meme occasion. commentaire 65 ton pain un jour tu ne pourra meme plus le gagner quand tout sera pourri et que toutes les boulangeries seront fermées à causes de ces accointances politiques et milieu affairistes.L’avenir c’est tout de suite.Comme si c’est pain seulement qui fait grandir un pays.Autant rester chez toi et prier Mamon si c’est le fric qui guide nos vie.

  • Ce débat est intéressant et ne mérite qu’une seule recommandation au Président Rock : Que le nouveau Gouvernement ordonne un Audit de la Transition, et diligente sa mise en œuvre. Les Transitionnaires qui méritent décoration le seront publiquement, et ceux qui ont volé et violé l’Etat et le Peuple devront répondre !

    J’ai aussi le sentiment que nous oublions facilement : Il y a eu un Coup d’Etat de Zida lors de l’insurrection. Même si l’Armée devait combler momentanément le vide laissé par la fuite de Blaise, la seule personnalité légitime de l’Armée était le Chef d’Etat Major Général des Armées (Nabéré Traoré). On sait qu’il a voulu prendre ses responsabilités, et que Zida s’est rebellé grace aux armes et aux officiers du RSP, et lui a fait un coup. le comble d’aujourd’hui, c’est que on veut réformer l’Armée, et on commence par récompenser un rebel qui a fait un Coup d’Etat en le nommant Général de Division par dessus les autres généraux, comme pour encourager les rebellions et Coup d’Etat !

  • Félicitations monsieur. Malheureusement, "le chien aboie et la caravane passe", puisque les bénéficiaires et tous ceux qui profitent de ces forfaitures nous qualifient d’aigris. Pourtant, ce sont des conseils objectifs gratuits pour eux. Mais dommage que nos dirigeants aiment des griots que des Norbert ZONGO.

  • Les mots manquent pour qualifier cette analyse grossière caractérisée par l’emploi de termes digressifs de nature à semer la subversion vs demandez au président d’être descente alors vs même cultivez une arrogance inouïe dans vos termes .quel qu’en soit votre cest de cette manière ta culture ta apprise à t’exprimer au près de personnes sages ?sachez que ts ce que vous tramez la ne marcheront pas polluer l’atmosphère les critiques creuses et que sais-je ? On vous connais les nostalgiques cdpistes sinon Zida même s’il n’était pas militaire l’œuvre QUIL a accompli mérite qu’on l’élève a un rang supérieur ou égal à un premier ministre car il fut notre président .penses tu QUIL doit après avoir été président premier ministre prisonnier des frelons de la terreur repartir se faire commander dans l’arme ? Ça te fait quoi que les efforts de ces gens là soient récompensés ? Soyons justes et taisons nos jalousies mesquines quant au président kafando il reste égale a lui même cest avant tout un diplomate chevronné et ce que vous prétendez apprendre lui il le connaît déjà ces actes qu’ils prend sont légitimes quitte à ce que le nouveau président les lève et ça aussi vous n’aurez pas l’occasion de le voir puisque cest ce que vous souhaitez car les actions sont concertées vive le Burkina vive la transition vive kafando vive Zida vive le nouveau président Rock à bas les fossoyeurs de troubles et les pseudos cdpistes IB

  • Laissez notre Grand Homme d’Etat en paix

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.