Garde de sécurité pénitentiaire : La cuvée 2011-2013 est prête, le mérite de 73 agents reconnu

Publié le mardi 24 décembre 2013

Garde de sécurité pénitentiaire : La cuvée 2011-2013 est prête, le mérite de 73 agents reconnu

Les 99 nouveaux agents issus de la cuvée 2011-2013 de la sécurité pénitentiaire sont prêts à être déployés sur le terrain. Après une formation théorique et pratique de deux ans à l’école nationale de la police, au groupement d’instruction des forces armées et à la brigade nationale des sapeurs-pompiers, ils ont été présentés au ministre de la justice, ce 23 décembre 2013. Cette cérémonie de présentation des nouveaux agents était doublée de distinction de leurs ainés méritants. Ils étaient 73 récipiendaires à avoir reçu la médaille d’honneur de sécurité pénitentiaire ou la médaille commémorative pour services rendus à la nation.

Tradition respectée, pourrait-on dire. Tout comme les précédentes promotions, celle de 2011-2013 de la Garde de sécurité pénitentiaire vient d’être présentée au premier responsable du département de la justice. Une présentation officielle qui consacre l’appartenance des nouveaux-venus à la grande famille judiciaire. Ce, après une formation de deux ans.

De l’école nationale de police à la Brigade nationale des sapeurs-pompiers, en passant par le Groupement d’instruction des forces armées (GIFA), ils ont pu acquérir des connaissances théoriques et pratiques, développer des ressources mentales qui leur permettront de faire face à leur mission future. Au GIFA, « les manœuvres physiques intenses, les cours théoriques et pratiques ont permis de nous forger l’âme du soldat apte à faire face à toutes les situations  », estime Amadou Ouari, délégué de la promotion sortante. La formation reçue à la Brigade nationale des sapeurs-pompiers, quant à elle, leur a permis d’acquérir des connaissances et des aptitudes faisant d’eux des secouristes aptes à donner les premiers secours partout où besoin sera.

« Au regard du palmarès et du prestige des différentes institutions par lesquelles vous êtes passés dans le cadre de votre formation, je ne doute pas un seul instant de votre opérationnalité », lance le directeur général de la garde de sécurité pénitentiaire, Adama Rouamba aux nouveaux agents. Avant d’ajouter : « Ce que le Burkina attend de vous, c’est que vous incarniez des valeurs d’honneur, de dévouement et de loyauté  ».

« La justice n’aura pas à nous poursuivre pour parjure »

Le ministre de la justice, garde des sceaux, Dramane Yaméogo, embouche la même trompette, en leur demandant de faire preuve de conscience professionnelle, d’intégrité, de probité et de dévouement au travail dans l’exécution de leurs futures missions. Ce à quoi, ils ont répondu : « soyez-en rassuré, Monsieur le ministre, la justice n’aura pas à nous poursuivre pour parjure ».

Même stagiaires, les nouveaux GSP ont suivi avec intérêt l’adoption de l’avant-projet de loi portant statut des personnels de la GSP ainsi que la dotation récente de tous les établissements pénitentiaires en véhicule 4X4. Se réjouissant de ces avancées, le délégué des élèves n’a pas manqué de souligner des difficultés dont ils ont dû faire face durant leur formation et même après. La question des retards dans le paiement des pécules et dans le mandatement des stagiaires (qui tarde toujours à venir) ; l’amélioration du système pénitentiaire et l’humanisation des établissements pénitentiaires, sont entre autres les défis auxquels devrait s’attaquer le ministère en charge de la justice. Et la contribution des nouveaux stagiaires est très attendue.

Par ailleurs, Dramane Yaméogo annonce l’ouverture très prochaine de l’école nationale de la Garde de sécurité pénitentiaire.

La nation reconnaissante

Au cours de cette cérémonie, le mérite de 73 agents de la GSP, tous grades confondus, a été reconnu par la nation. 19 d’entre eux ont été décorés de la médaille d’honneur de la sécurité pénitentiaire et 54 ont reçu la médaille commémorative avec agrafe Côte d’Ivoire, République centrafricaine, République démocratique du Congo, Tchad ou Haïti. « Ils ont brillamment pris part à des missions de maintien de la paix à travers le monde. Cette décoration est la résultante de l’exemplarité de leur rigueur, de leur ardeur au travail, de leur professionnalisme…  », a précisé le ministre Dramane Yaméogo. De quoi inspirer les nouveaux-venus dans le corps de la GSP.

Moussa Diallo

Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.